« L'avenir des consoles est en free-to-play », mais les constructeurs font de la résistance

Crytek souhaitait proposer ses titres free-to-play (notamment Warface) aux constructeurs de consoles - en vain. Selon Cervat Yerli, si les consoles ratent le coche du free-to-play, elles seront supplantées par les tablettes.

« L'avenir des consoles est en free-to-play », mais les constructeurs font de la résistance

À en croire l'actualité récente, toute l'industrie du jeu en ligne ou presque se convertit aux modèles free-to-play. Si l'affirmation est sans doute vraie sur PC et plateformes mobiles, les consoles font figure de dernier bastion à encore résister (tout ne peinant à trouver leur place sur le marché du jeu en ligne et plus encore du MMO).
Pour autant, d'après Cevat Yerli (dans les colonnes de CVG), CEO de Crytek qui annonçait récemment son intention de se consacrer exclusivement au développement de titres free-to-play (et dont on attend prochainement Warfare en Occident, proposé aux consoliers qui l'ont refusé), la donne devrait logiquement changer mais les constructeurs de console font de la résistance, contraints et forcés.

« Pourquoi les jeux en ligne n'émergent pas sur consoles ? Vous devriez demander à Microsoft et Sony. Chez Crytek, nous voyons le futur sous le signe du free-to-play et du tout digital. C'est ce que nous voulons pour l'avenir. Mais malheureusement, tout le monde n'a pas la même vision pour différentes raisons.
Les constructeurs de consoles sont dépendants des distributeurs et des revendeurs et les sociétés qui ne sont pas dépendantes de ces groupes de distributions comme Apple peuvent développer des activités 100% digitales. [Apple] n'a pas le problème des distributeurs qui leur diraient "Je ne vendrais pas votre matériel si je ne peux pas vendre vos boîtes de jeu aussi". C'est le noeud du problème. »
me_junction01.jpg

Selon Cevat Yerli, les principales marges des revendeurs sont réalisées sur la vente de boîtes de jeux (les mêmes marges sont au contraire particulièrement réduites sur les ventes de consoles) et « jamais un revendeur ne proposera une Xbox dans ses rayons si la vente de jeux est digitale et lui échappe dans son magasin ». Pour le CEO de Crytek, le jeu free-to-play, et par extension le jeu en ligne, ne pourra se développer réellement sur console tant que « les consoliers n'accepteront pas de prendre le risque de se brouiller avec les revendeurs physiques ».
La solution pourrait néanmoins venir du développement technologique et de l'émergence des tablettes (qui s'affranchissent des supports physiques et s'appuient déjà sur du contenu 100% digital). Cevat Yerli estime que « la prochaine génération de tablettes sera proche de la génération actuelle de consoles, donc si la prochaine génération de consoles ne sort pas très vite, les tablettes leur passeront devant ». Et de préciser que Crytek met tout son poids dans le développement du jeu sur tablette et promet déjà des titres pour hardcore et casual gamers sur plateformes mobiles.

Réactions (41)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Crytek ?

10 aiment, 9 pas.
Note moyenne : (19 évaluations)
5,1 / 10 - Moyen