Les vertus de l'échec

Aux jeunes diplômés de Berkeley, John Riccitiello, CEO d'Electronic Arts, vante les vertus de l'échec. Moins anecdotique, il confesse aussi avoir frôlé la faillite avant de redevenir l'un des premiers éditeurs mondiaux de jeux vidéo.
Les vertus de l'échec

Chaque fin d'année, les promotions de jeunes diplômés de l'Université de Berkeley aux Etats-Unis accueillent des personnalités américaines influentes qui, à l'occasion d'une remise de diplômes, partagent leur expérience du monde professionnel.
John Riccitiello, le CEO d'Electronic Arts, s'est prêté au jeu le 16 mai dernier et a vanté « les vertus de l'échec » devant les futurs élites américaines.

Les mauvaises langues diront que le CEO en a une certaine expérience (des échecs) et c'est précisément ce qu'il s'est attaché à démontrer. Après avoir félicité les diplômés, John Riccitiello leur a promis que tôt ou tard et malgré le brillant avenir auquel ils sont promis, ils seront confrontés à l'échec et échoueront inévitablement.
Peut-être moins anecdotique, John Riccitiello évoque surtout sa propre expérience à la tête d'EA, indiquant que le géant mondial de l'édition de jeux vidéo est passé à deux doigts de la faillite en 2007. Un échec qui l'a obligé à « évoluer ou mourir », au prix de restructurations drastiques et de se heurter à l'incompréhension (voire à l'hostilité) de certains de ses collaborateurs face à cette « stratégie défensive qui permet aujourd'hui [à EA] de mener une stratégie offensive après avoir largement réduit [ses] pertes ».
Et de conclure en précisant qu'il a « échoué brillamment » et cet échec fut particulièrement instructif : « nous étions les étudiants de notre échec et nous avons utilisé cet échec pour évoluer et adopter une meilleure stratégie, qui nous a permis de renouer avec un succès qui n'aurait pas été atteint sans nos difficultés ». Chacun se fera sa propre idée sur « les succès » d'EA, mais on reconnaîtra au studio une certaine capacité à prendre des risques (notamment en matière de MMO, quelques mois avant le lancement de Star Wars The Old Republic, le titre le plus cher de son histoire).

Réactions (14)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Electronic Arts ?

13 aiment, 142 pas.
Note moyenne : (155 évaluations)
1,6 / 10 - Très mauvais