« Le jeu vidéo désocialise-t-il ? »

Le jeu vidéo désocialise-t-il ? Le psychiatre Serge Tisseron répond par la négative, soulignant que la principale motivation des joueurs en ligne est précisément le contact social, et en profite pour apporter quelques pistes de réflexion aux parents inquiets.

Haro sur les MMO ! On le sait, dans l'imaginaire collectif, le jeu vidéo en général et les MMORPG en particuliers sont particulièrement chronophages, au risque parfois de couper les joueurs d'une certaine réalité et des autres.
Raison pour laquelle le psychiatre Serge Tisseron soulève la question du risque de désocialisation liée aux pratiques vidéo ludiques chez les plus jeunes joueurs et apporte plusieurs pistes de réponses pour le site PedaGoJeux (portail visant à expliquer le jeu vidéo aux parents). Selon Serge Tisseron, qui s'est notamment spécialisé dans l'étude de l'impact des jeux vidéo chez les jeunes joueurs, les « pratiques excessives » sont courantes chez les adolescents, « mais pas pathologiques pour autant » et sans lien avec les risques d'isolement. Au contraire :

« L'interactivité rendue possible par Internet est même un de ses atouts majeurs. Plusieurs études montrent que la principale motivation des joueurs en réseau n'est pas la recherche du loisir ou de l'excitation, mais celle du contact social. Et « la grosse majorité des joueurs et des internautes sont plus impliqués que la moyenne dans des interactions riches et intenses incluant différentes modalités de contact (on et off line) »

La pratique vidéo ludique chez les plus jeunes contribuerait par ailleurs au « passage à l'âge adulte », constituant « un nouveau rituel de passage de l'enfance à l'âge adulte » (dans le jeu, le joueur endosse souvent virtuellement le rôle d'un adulte avec toutes les conséquences que ça implique, lui permettant d'appréhender ensuite son évolution réelle).
Pour autant et pour les parents inquiets, le psychiatre propose quelques pistes de réflexion permettant de distinguer les pratiques normales voire salutaires des pratiques potentiellement révélatrices d'un mal-être chez l'enfant (préfère-t-il jouer seul ou à plusieurs, avec des connaissances ou des inconnus, etc.)... et qui seront surtout l'occasion d'initier un dialogue entre parents et enfants autour du jeu vidéo.
L'intégralité des réponses et recommandations de Serge Tisseron sont disponibles sur le site PedaGoJeux, à cette adresse.

Réactions (35)


  • En chargement...