Donations pour le Japon

Après en avoir appelé à la générosité des joueurs, l'industrie vidéo ludique se mobilise et organise des campagnes de dons pour le Japon. Square-Enix, Nexon, NCsoft, etc. ont déjà réuni des millions de dollars.

Le tremblement de terre, puis le tsunami ayant frappé le Japon la semaine dernière ont durement touché les populations locales, l'économie nipponne en général, mais aussi - et même si c'est évidemment bien plus anecdotique -, l'industrie du jeu vidéo.
On le notait récemment, certains studios de développement se mobilisent et ferment temporairement leurs serveurs de jeu pour contribuer à réaliser des économies d'énergie (Square-Enix en début de semaine, rapidement suivi par Nexon et NHN Japan), quand d'autres organisent des opérations spéciales et en appellent aux communautés joueurs pour lever des fonds - comme Easy Studios, CCP (les donations des joueurs sous forme de PLEX sont converties en dollars reversés à la Croix Rouge), Zynga (qui indique avoir obtenu plus d'un million de dollars auprès de ses joueurs sur Facebook « pour les enfants sinistrés du Japon ») ou encore Maliki (Ankama), qui met en vente les originaux de ses dessins afin de reverser le profit des ventes à la Croix Rouge pour le Japon.

Et les studios se mobilisent maintenant pour organiser des donations directes : Nexon vient d'offrir un millions de dollars, Square-Enix monte jusqu'à 1,2 millions, NCsoft indique faire une donation de 500 millions de yens (de l'ordre de 6,1 millions de dollars), soit « la totalité d'un mois de revenu » via sa filiale NC Japan. Plus largement, les principaux acteurs japonais de l'industrie vidéo ludique japonais (Sega, Nintendo, Sony, entre autres) se sont organisés au sein d'un consortium ayant déjà levé l'équivalent de 12 millions de dollars pour le pays.
Si les annonces s'inscrivent sans doute aussi dans le cadre de stratégies de communication, le résultat n'en est pas moins présent pour les sinistrés.

Réactions (34)


  • En chargement...