« La cyberdépendance : état des lieux et propositions »

Les élus s'intéressent ponctuellement à la cyberdépendance aux MMORPG. Deux députés viennent de publier un court rapport sur le sujet, baptisé « Etat des lieux et propositions ».

De façon récurrente, les problématiques de « cyberdépendance » aux MMO intéressent les responsables politiques, notamment en France.
Parmi ces politiques, Arlette Grosskost et Paul Jeanneteau, respectivement députés Haut-Rhin et du Maine-et-Loire, viennent de rendre public un rapport baptisé « Cyberdépendance : état des lieux et propositions » commandé par Jean-François Copé (président du groupe UMP à l'Assemblée nationale) au printemps dernier.

Au-delà du constat posé par ce court rapport (peu d'études existent sur les questions de cyberdépendance), on y découvre les propositions et conclusions des députés. Si le jeu vidéo y est présenté comme « une très belle opportunité de loisirs intelligent et de développement économique », il y apparaît aussi comme un possible « révélateur » des troubles de certains joueurs, voire parfois assimilé à une drogue dure...
Et pour lutter contre la cyberdépendance, les deux députés avancent diverses propositions : la volonté de replacer les parents ou les normes PEGI au centre de la prévention ou encore intégrer une « éducation aux images » à l'école. Le rapport milite également pour l'intégration d'outils de prévention directement dans les jeux (horloge ou messages d'alerte in-game), voire pour la mise en place d'un « accompagnement sanitaire » pour les joueurs.

Le rapport est disponible en libre téléchargement notamment à cette adresse (en *.pdf).

Réactions (122)


Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.