Trophy Manager

Trophy Manager


Développeur Inconnu

Plateformes Navigateur web
Genres Simulation sportive, réaliste

Statut Disponible
Sortie 22 août 2005

Modèle économique Acquisition du jeu gratuite, sans abonnement, sans microtransaction

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français

PEGI Déconseillé aux moins de 12 ans Déconseillé aux moins de 12 ans
Trophy Manager est un jeu de manager de football en ligne très complet.

Présentation modifier

Trophy Manager est un jeu de manager de football en ligne très complet. Le joueur incarne le manager d'une équipe de football que l'on fait progresser dans les championnats nationaux et tournois internationaux.

Voici la petite histoire de son développement et des développeurs :

Pendant les vacances d'été de 1989 deux garçons se sont rencontrés en Mid-Zealand au Danemark, et sont vite devenus les meilleurs amis. Leurs noms étaient Søren et Niklas. Les garçons ont fini par se connaître l'un et l'autre parce que leurs parents ont travaillé et vécu au même internat ; Niklas dans les environnements bruyants du bâtiment principal, et Søren dans une des maisons à côté du terrain de l'école.

Une école n'est pas un mauvais endroit pour vivre quand vous êtes un enfant. Pour ces deux garçons particuliers c'était presque comme un privilège d'avoir une cour de jeu géante à eux. Ils ont joué au football sur les terrains de l'école, couru sur les pistes d'athlétisme, joué aux jeux vidéo en utilisant le pc dernier cri Commodore 128's et ont creusé un énorme mot juste en dehors de l'école - pas très drôle pour le gardien. L'école était un asile pour les deux garçons et rien ne pourrait diminuer leur amusement.

Søren et Niklas jouaient également aux échecs. Le père de Niklas organisait des parties et soutenait les deux garçons lors de nombreux tournois. Ils avaient tous les deux leurs caractères, et quand Niklas perdait un match important il se mettait en colère. Søren gardait sa colère en lui et s'en servait pour devenir encore plus fort. A 12 ans il gagna son plus grand match contre le champion junior Nordique. Mais jouer aux échecs eu de grandes conséquences dans leur vie scolaire. Les matchs de tennis, de foot ou de ping-pong se transformaient souvent en un tas de statistiques et en tournois dont le système était copié sur celui des échecs.

Des tournois interminables venaient imiter la réalité : pendant les JO, les gars s'essayaient à l'athlétisme, pendant la Coupe du Monde, ils la rejouaient sur les terrains de l'école et pour Wimbledon, ils faisaient des balles contre un mur en brique, enregistrant les scores sur un tableau de coupe géant. Les garçons listaient tous les pays participants sur de petits bouts de papier et notaient les médailles, les buts, la longueurs des sauts et les points. Agassi se faisait corriger par Sampras dans la cour 6-3, 6-4, 7-6 et Soren Schillaci inscrivait le but victorieux à Niklas Taffarel dans la finale de la CdM 1990. Le temps a passé et un jour, un évènement devait apparaître dans le vie des deux garçons. A l'école, un camarade avait acheté un jeu fascinant appelé Hero Quest, et bien sûr, Soren et Niklas devait absolument l'essayer. Ils avaient déjà vu Star Wars et joué avec des jouets comme Heman ou Dinoriders, alors l'univers de Hero Quest était trop tentant pour nos deux amis aventuriers et créatifs. Chaque dé était volé de son jeu de plateau et toute sorte de jeu de plateau de dés était immédiatement essayé.

Bientôt, Niklas acheta un lot de vieux soldats en plastique et à partir de là, ils se prirent de passion pour les jeux de plateau mais sans plateau, avec une table ou à même le sol. Le Tour de France, autrefois couru dans la cour de récréation, était maintenant disputé avec des miniatures dans la maison des parents de Soren. L'athlétisme s'invita dans le salon et se jouait maintenant aux dés, ce qui permettait de s'économiser quelques gouttes de sueur. Enfin, les deux garçons conçurent un univers complet de football qui remplaça quasiment les après-midis passées sur les terrains.

Systèmes de jeu modifier

Dans Trophy Manager, on peut gérer une équipe dans le pays de son choix (plus d'une centaine de pays disponibles), et affronter des équipes elles aussi gérées par d'autres joueurs humains. Votre équipe est initialement placée dans la division la plus basse du pays que vous avez choisi, et c'est à vous de l'amener aussi haut que vous le souhaitez (et que vous le pouvez). On peut commencer à jouer même dans le courant d'une saison car un certain nombre d'équipes bots sont présentes dans les divisions les plus faibles.

L'environnement du jeu est fictif, et, dans une certaine mesure, personnalisable. Pas de FC Barcelone ou de Manchester Utd dans leurs championnats respectifs, mais vous pouvez appeler votre équipe ainsi si ça vous chante. Les noms de vos joueurs sont également aléatoires et dépendent de leur nationalité.

Vous démarrez le jeu avec une équipe standard composée de joueurs assez moyens et d'âges divers, avec quand même 2-3 éléments qui remontent le niveau de l'ensemble. Votre fan club est assez réduit, votre stade également, et tout reste à faire pour que votre club sorte du lot.

Les clés du succès sont à la fois sportives et financières, car comme d'habitude, l'argent est roi dans ce milieu. Votre sponsor vous sera d'une grande aide, surtout si vous atteignez les objectifs fixés en début de saison. Mais avant tout, c'est un investissement judicieux dans les infrastructures qui est essentiel. Ca va de pair avec l'amélioration de votre effectif, que vous optiez pour des transferts entrants ou pour faire confiance aux joueurs provenant de votre centre de formation, ou pour un mélange des deux. Un staff de qualité n'est pas non plus à négliger.

Avec le groupe que vous avez à disposition, il vous faut bien sûr encore trouver la formule gagnante sur le terrain, et les possibilités tactiques sont multiples.

Vous n'aurez pas trop le temps de vous ennuyer car les matchs de championnat s'enchaînent à raison de 3 par semaine (le mercredi, vendredi et dimanche) (les heures des matchs varient suivant les pays). Une saison dure ainsi 12 semaines IRL.

En plus des matchs de championnat, vous serez également amenés à participer à la coupe nationale (les matchs de coupe ont lieu le lundi ou le jeudi). Et parmi ceux qui évoluent dans la division supérieure de leur pays, la participation à la coupe continentale est également un prestige très convoité.

Mais avant d'arriver à ce niveau, il faudra guerroyer dans les divisions inférieures et amasser les trophées tout en restant économiquement viable. Dans certains pays moins représentés en termes de joueurs, l'accession à l'élite est évidemment plus rapide (mais au niveau continental, les carences de ces clubs se font bien sûr aussi plus vite sentir). A vous de voir quel est le challenge que vous êtes prêts à relever.

Le jeu est gratuit, mais vous pouvez devenir "supporter" en achetant des packs TM-Pro, d'une durée variable suivant votre investissement. Le statut de TM-Pro procure certains agréments et facilités dans le jeu, sans empêcher quiconque d'accéder aux sommets. Il permet par exemple de renommer des joueurs, d'avoir des statistiques plus étendues sur le parcours des joueurs ou sur leur progression à l'entraînement, de suivre un grand nombre de joueurs des autres clubs, de fixer des mises maximales pour les enchères sur les joueurs présents sur la liste des transferts et de procéder à des surenchères automatiques jusqu'à la limite fixée, d'afficher votre logo sur la page du club et de visualiser les trophées gagnés, ainsi que de créer une équipe B qui évolue dans les championnats officiels, pour donner du temps de jeu à vos jeunes pousses.

Un autre volet de Trophy Manager, outre celui des clubs, c'est celui des équipes nationales. Il connaît cependant parfois des problèmes techniques qui amènent les développeurs à suspendre son fonctionnement, mais quand ça marche, il a un réel intérêt. Les joueurs (managers) de chaque pays choisissent un sélectionneur national via des élections qui ont lieu toutes les deux saisons. Et ce sélectionneur a la tâche de former l'équipe la plus compétitive avec les joueurs du pays concerné, et de franchir les qualifications aux tournois les plus prestigieux, et si possible de les gagner. Les postes de sélectionneur ne sont pas réservés aux joueurs nationaux, on peut donc fort bien diriger un pays différent de celui de son club (à condition d'avoir la crédibilité et le soutien nécessaire lors des élections dans ce pays).

En tant que manager de club, vous pouvez également organiser des matchs ou des tournois amicaux en invitant les clubs que vous souhaitez. Les matchs amicaux n'ont pas d'impact sur la situation du club dans ses compétitions officielles (pas de recettes ou de dépenses supplémentaires pour le club, pas de suspensions, blessures ou expérience pour les joueurs). C'est juste pour l'amusement ou pour peaufiner ses schémas tactiques.

Configuration requise modifier

Aucune, un navigateur et une connexion Internet suffisent.

Vidéos

Une vidéo de Trophy Manager a été référencée.

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.