Critiques d'Ukkonen

  • 2 mai 2017
    0 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Sorti il y a maintenant un an, Black Desert Online avait fait couler beaucoup d'encre. Une version coréenne modifiée des objectifs initiaux a fait craindre le pire quant à la sortie ailleurs dans le monde. De plus, que Daum (Kakao Games) décide d'éditer le jeu chez nous ne laissait pas forcément présager du meilleur... Et pourtant.

    Bien sûr, BDO a des défauts, mais force est de constater qu'il a aussi nombre de qualités qui le rendent vraiment unique.

    Points positifs :
    - Graphismes sublimes (malgré le clipping) , esthétique crédible et cohérente. Un univers riche et plaisant à découvrir ;
    - Gameplay action parfait, un exemple à suivre pour le genre ;
    - Une durée de vie astronomique tant le contenu est gigantesque et chronophage (craft, récolte, pêche, chasse, farm, commerce, contribution et j'en passe) ;
    - Un système d'optimisation complexe, qui, bien que basé sur la chance et le random, reste un moyen efficace de booster la durée de vie du jeu ;
    - Des animations de personnages et de combats stylisées, fluides, rapides, et de toute beauté ;
    - Un cash shop moins intrusif que beaucoup de F2P ;
    - Le jeu n'est pas un P2W (contrairement aux rumeurs et à la réputation du jeu, on est très loin d'un P2W) . Acheter des objets contre des euros et les revendre contre la monnaie in-game est possible, mais pas rentable du tout : pour exemple, 30€ (prix d'un costume) se vendent pour 25 millions, soit moins d'une journée de farm. A titre de comparaison, 20€ sur WoW se revendent des dizaine de milliers de golds, soit bien plus d'une journée de farm ;
    - La possibilité de farmer afk (pêche) ;
    - Le système économique, intéressant et complexe ;
    - Un mélange entre hack & slash et MMO vraiment bien fichu ;
    - Un open world éblouissant, notamment grâce à certains filtres in-game inclus de toute beauté, mais surtout VIVANT !
    - Un système de quêtes rafraichissant et innovant qui ne les rend pas uniquement utile pour une progression en XP ;
    - Les bonus journaliers ;
    - Le prix du jeu et le rapport prix/durée de vie inégalé.

    Points négatifs : 
    - Gender lock sur la création de personnages ;
    - Une stabilité de serveur discutable ;
    - La mentalité de certains joueurs/groupe de joueurs ;
    - Un jeu élitiste et chronophage  ;
    - Une traduction FR approximative.

    Je n'irai pas par quatre chemins, pour moi, BDO est une petite pépite dans l'univers des MMO. Gameplay jouissif et technique, un contenu gigantesque, un univers bluffant et sublime sont autant d'atouts qui rendent le jeu prenant. Si vous êtes joueurs de hack & slash et aimez l'optimisation et le farm, alors ce jeu est fait pour vous !
    Si néanmoins vous recherchez un MMO classique avec des donjons en groupe et autres, passez votre chemin. Le jeu est complexe, le tutoriel peu explicatif et on découvre le contenu très progressivement tant il manque d'explication (ce n'est pas une critique, cela pousse à la recherche ! ) . Pour autant, c'est un vrai plaisir que de se balader dans ce monde immense, vivant, et tellement cohérent. Une vraie bouffée d'air frais dans cette vague de MMO qui se ressemblent tous tant...
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 29 sept. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    12 personnes sur 15 ont trouvé cette critique utile.
    Comme beaucoup, j'ai suivi le développement de TESO. Les promesses semblaient prometteuses, malgré le fait que je ne connaissais pratiquement pas la saga. J'avais bien essayé Morrowind, Oblivion et Skyrim, mais j'avais vite abandonné chacun de ces jeux devant cette liberté énorme qui faisait que ... Je ne savais pas quoi faire...
    Bref, quand TESO est sorti, je me suis rué dessus, et ai une fois de plus lâché l'affaire au niveau 8, devant une liberté déconcertante pour le non initié...

    Et puis, face à la disette actuelle côté MMORPG, et grâce au changement de modèle économique, je l'ai réinstallé... Après tout, ça ne coûtait rien... La release étant largement passé, les petits trucs inconnus de la sortie sont maintenant tous découverts et après quelques recherches sur le net, j'ai pu comprendre certains aspects du jeu que je n'avais pas assimilé lors de mon premier essai (genre le nombre de points de compétences, leur utilité et j'en passe) ... A ce moment là, je me dis que mon templier peut tout autant être joué en armure légère que lourde, qu'il peut être un soigneur au bâton comme un archer redoutable... L'idée me plaît, et je replonge alors dans Tamriel avec un regard totalement nouveau.

    Côté graphisme, tout d'abord, je suis pas forcément très penché là dessus, je peux aisément jouer à un Final Fantasy XI d'une bonne dizaine d'années sans pour autant hurler à la laideur. L'aspect artistique compte beaucoup à mes yeux, bien plus que la prouesse technique. Pour autant, TESO s'en sort selon moi avec les honneurs. C'est beau, l'atmosphère qui se dégage des zones est unique en son genre, on a tantôt vraiment l'impression d'être dans un monde vivant, et de l'autre on a cette sensation de quiétude devant certains décors... J'admets avoir fait bien plus de screenshots sur TESO que sur n'importe quel MMO auquel j'ai pu joué... Alors okay, les animations des personnages sont hideuses et c'est parfois à se demander si la motion capture a été utilisée, mais à côté de ça, je trouve qu'il y a une ambiance vraiment unique dans TESO, ambiance qui est portée par mon second point.

    Les musiques ! J'ai adoré l'OST de Skyrim et l'ai écouté en boucle un paquet de temps (bien plus que mon temps de jeu ^^) . J'avais été déçu que Jeremy Soule ne compose pas l'intégralité de l'OST de TESO. Et même le thème principal me semblait plat lors de ma première écoute, comparé à ce qui avait été fait pour Skyrim justement. Pourtant, à mon deuxième essai sur TESO, j'ai été surpris par les musiques. Calmes, douces, et parfaitement adaptées, les musiques de TESO sont juste exceptionnelles et je n'arrive pas à me passer de ces mélodies tandis que sur nombre de MMORPG auxquels j'ai pu jouer, je coupais les musiques au bout de quelques minutes (ou heures avec un peu de chance) . Côté voix par contre, beaucoup de doublons (la voix VF de Patrick Dempsey, je ne peux plus la voir en peinture xD)

    Côté scénario, là aussi, c'est du grand art... Une fois qu'on a compris comment fonctionne la map et le suivi de quêtes (parce que ce n'est pas forcément très intuitif au premier abord, il faut le reconnaître) , on découvre un scénario prenant, très loin de ce que j'ai pu voir auparavant sur un jeu en ligne. Habituellement, on passe de zone en zone sans forcément de cohérence entre celles-ci. Dans TESO, tout est lié. La trame principale nous guide bien entendu, mais nos actions passées ont un réel impact sur l'évolution des quêtes. De même, nos choix durant les quêtes ont une influence sur les suites de quêtes éventuelles, les récompenses, les dialogues, et plus généralement sur l'évolution même du scénario. Le fait que tout soit entièrement doublé ajoute à l'immersion, pourtant, ayant fait tout le scénario de SWTOR aussi, je n'ai sur TESO zappé aucun dialogue et ai tout lu. Tandis que sur SWTOR, j'ai zappé quasiment toutes les quêtes annexes côté dialogue tant ces quêtes n'étaient là que pour du remplissage. 

    Parlons en, des quêtes, un peu plus. Dans TESO, on a très peu de quêtes où on nous demande clairement de tuer X mobs. J'ai remarqué qu'on nous demande souvent de jouer la diplomatie, d'aller parler à tel ou tel PNJ, de tuer un gros vilain, mais très peu de "va tuer 12 cochons parce qu'on a envie de boudin, moi et ma chère et tendre". C'est agréable et ça change !

    Ensuite, parlons gameplay... Si le système de combat m'est apparu très rigide au début, sans doute par ses animations horribles, il montre rapidement un potentiel assez incroyable. Grâce au switch d'armes, on peut en effet avoir deux sets de six compétences totalement différentes (donc 12 au total) , selon les situations, avec les passifs et tout le toutim. Cette liberté permet de passer en un instant d'un rôle à l'autre (genre on switch de DPS avec deux armes à healeur avec un bâton) sans pour autant donner un côté "god mode" au jeu. Néanmoins, le jeu repose sur des choix. On est loin d'un FFXIV par exemple qui permet de tout faire avec un même personnage. On peut être un combattant et un crafteur certes, mais monter tous les crafts avec un même personnage est non seulement long, mais on ne pourra pas débloquer toutes les compétences de tous les crafts en même temps. Cela n'empêche aucunement de tout monter et de sélectionner les compétences selon les besoins afin d'optimiser son build.

    Enfin, un petit mot sur la durée de vie. Autant être clair, elle est colossale. Chaque alliance (trois au total) a des zones dédiées avec un scénario complet associé et une tonne de quêtes. Côté PVE end game, ZeniMax Online semble s'orienter vers une évolution se rapprochant de Diablo 3 et ses paragons, c'est-à-dire une évolution mineure mais infinie (ou presque) . Je ne sais pas si c'est forcément très positif mais j'ai toujours trouvé frustrant le lvlcap dans les MMORPG. Ici au moins, y a quelque-chose d'évolutif, même à très faible conséquence, et je trouve ça positif. Les succès aussi (ou haut faits si vous préférez) sont très nombreux et demanderont un temps de jeu énorme pour tous les réaliser. Bref vous aurez largement de quoi faire.

    Un dernier mot concernant la boutique du jeu. Le format Buy to Play me semble adapté pour TESO, l'abonnement donne un avantage au niveau expérience sans être indispensable pour une expérience agréable (10 % c'est pas non plus le truc de ouf ! ) . La boutique actuelle se concentre sur des objets cosmétiques ou sur des boost pouvant en partie être trouvés en jeu (cela permet entre autre d'augmenter ses slots en banque ou sur son personnage, mais c'est tout autant possible de le faire via l'argent in game) . Personnellement, et alors que je suis le premier à m'insurger devant les boutiques des jeux à abonnements (WoW et FFXIV en ligne de mire) , je trouve la boutique TESO très limitée et pas intrusive du tout. Un très bon point selon moi.

    Tout ce blabla donc pour en venir à :

    - Points positifs : l'ambiance, la musique, le scénario, la durée de vie, la liberté (aussi bien de découverte que pour les builds)

    - Points négatifs : les animations, le doublage FR pas toujours top

    En définitif, TESO est une expérience unique côté MMORPG. Il est très différent de ce qu'a pu faire la concurrence, nettement moins simple à prendre en mains, beaucoup plus libre, mais du coup beaucoup plus dur à appréhender. Pour autant, si ma première expérience sur ce jeu fut mauvaise, le deuxième essai fut concluant. Il a fallut passer outre certains défauts (les animations, vraiment j'ai encore du mal ^^) pour profiter pleinement du potentiel incroyable qu'offre ce MMO. A ceux qui l'ont essayé et abandonné très vite à la release, essayez à nouveau, vraiment, le jeu en vaux la chandelle.
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques