Un contenu pléthorique

6/10
Parce qu'il a connu une lente agonie après son démarrage fulgurant en 2011, Rift passerait presque pour un aîné dans le marché des MMORPG. Pourtant le jeu est encore jeune et a récemment beaucoup changé dans la forme (moins dans le fond) , du moins assez pour s'en refaire une idée.

Il y a un an, Trion sortait presque dans la confidence une extension à son jeu "Storm Legion". Une extension plus destinée à flatter sa base de joueurs qu'en conquérir de nouveaux. Quelques mois plus tard face à ce succès plutôt mitigé, Trion a concédé un changement radical dans son modèle économique en passant le jeu F2P et petit à petit, le jeu a repris des couleurs en terme de fréquentation.

Si vous avez quitté Rift quelques mois après la sortie, c'est donc à "Storm Legion" que vous jouerez, une extension du monde qui prend corps dès le niveau 50.

Le jeu va vous proposer beaucoup d'alternatives et va essayer par ces différents contenus de coller au mieux à vos attentes, c'est un bon point pour lui. C'est aussi la base des jeux "theme park". On le ressent tout de suite en phase"de pex". Elle pourra être courte comme longue jusqu'au 60, selon que vous pexiez en enchaînant les mobs dans des aventures instantanées (une fausse innovation dont Trion est friand qui consiste en un groupage/tp immédiat pour du farming en open world) , ou que vous pexiez en suivant la narration des quêtes. Notez que la narration des quêtes est classique et redondante, des PNJ statiques vous racontent leur vie mais les quêtes ont l'avantage de vous en dire plus sur ce monde atypique au background qui a su se densifier avec Storm Legion. Les donjons sont nombreux, variés et se débloqueront par palier de 10 niveaux. Ils constituent une première approche au PvE de Rift qui est l'un des mieux conçus du marché actuel. Notez également que entre deux activités, vous pourrez sans trop d'attente vous lancer dans des warfronts type équipe bleue contre équipe rouge, je reviendrai sur le PvP plus loin.

La découverte de l'ambiance et des décors est une expérience qui peut paraître déconcertante ou totalement enthousiasmante. L'ancien monde dit "vanilla" peut paraître d'un design suranné qui se cherche un peu entre le steam punk mal assumé et la fantasy old school. Mais l'extension elle, regorge d'endroits superbes et pleins de caractère dés le niveau 50. Ici le design est plus cohérent et n'hésite pas à marquer sa différence en personnalisant les deux continents. Dans l'un, jungle et cités en ruine et dans l'autre, vastes désolations sauce dark fantasy. Ce parti pris artistique fait beaucoup pour le charme de Rift. Tripler la surface jouable du monde, c'était l'argument marketing de Trion à la sortie de Strom Legion, on peut regretter que tant d'efforts aient été délivrés pour créer deux vastes continents qui ne servent qu'à la phase de jeu très éphémère du pexing et que seule la curiosité personnelle poussera les joueurs à retourner visiter.

Rift est beau. Quand on est à peu près seul dans un endroit et qu'on pousse les graphismes à fond, je peux vous dire qu'on en prend plein les yeux. Les personnages sont plutôt typés et amplement personnalisables (surtout via le cash shop, mais bon c'est le jeu). Vous pourrez jouer à la Barbie en habillant et déshabillant votre alter-ego via un système de garde robe très permissif. Le jeu est même trop beau pour son moteur graphique vieillot et mal optimisé. Le Gamebryo ne tire pas avantage des multi-coeurs et se laisse vite dépasser par l'affichage des joueurs. Il n'est pas rare de souffrir de clipping dans Rift ou de chutes drastiques de FPS en cas de stress d'affichage, malgré une bonne machine. Un défaut majeur auquel Trion essaie de palier sans trop de succès il faut le reconnaître

Si vous vous êtes bien amusé avec votre Barbie, vous pourrez encore plus vous amuser en lui construisant une maison, car Rift comporte depuis "Storm Legion" un système de housing instancié parmi les plus complets du marché. Une activité trop chronophage pour que j'ose y planter un orteil et à mon goût un peu trop confidentielle et donc égocentrique. Mais hé, le contenu est là, plutôt bien fait, à chacun donc de s'en servir ou pas.

J'ai parlé du Cash shop, on peut dire qu'il est devenu un élément central du jeu. Il ne vend rien qui puisse vous rendre le meilleur et en ce sens, le modèle F2P de Rift est plutôt respectueux des joueurs. Mais l'ennui c'est que le cash shop est tellement bien fourni qu'il en devient la principale fenêtre de valorisation du joueur, parce que tout peut s'acheter via son interface que vous dépensiez des platines, des jetons, ou des euros. C'est un défaut à mon avis, surtout quand on réalise que le hasard des loots impacte peu la vie du joueur. Vous jouez, amassez des jetons, puis vous achetez... rares seront les pièces d'équipement utiles que vous looterez (sauf dans les raid).

Les raids justement et le pve général représentent le principal atout de Rift. Tout amène le joueur à ce lancer dans les raids plus tard comme dans tout MMO old school façon WoW, EQ, LotRO. On touche ici du doigt le end game du jeu, excellemment fourni, bénéficiant des plus beaux environnements graphiques et des meilleurs scripts pour l'IA des mobs. Raider dans Rift était un challenge pour "vanilla", un peu moins pour "Storm Legion" mais Trion alloue beaucoup de ressources pour renouveler son parc (trop même). L'open world HL est orienté optimisation de l'équipement via des quêtes répétables réparties dans trois grandes zones HL ou vous farmerez sans fin les réputations de faction requises pour acheter des consommables incontournables en raid.

Il est difficile de trouver une motivation dans Rift quand on ne raid pas ou si l'on est pas fan de PvE hardcore. Mais le casual gamer aura de quoi s'amuser immédiatement car le monde est quand même dynamique. Si les failles d'invasion qui faisaient le sel de "vanilla" ont un peu perdu de leur raison d'être, elles sont toujours là et mobilisent encore des joueurs d'autant quelles se sont étoffées. Les Événements de zone qui rythment les assauts en open world peuvent être assez poussifs à force de répétition, mais de temps en temps vous occuperont une heure et c'est déjà pas mal. Seul affrontement épique non instancié, le colosse Volan vous offrira un beau moment de PvE comme je n'en avais pas connu depuis EQ. Dommage que Trion n'ai pas multiplié ces expériences.

Me reste à aborder un dernier aspect du jeu qui est aussi hélas le dernier intérêt affiché de Trion, le PvP. Depuis la release, le pvp de Rift s'est développé au ralenti, avec l'ajout de deux seuls nouveaux BG et l'apparition d'un étrange match "tri-faction" en complet décalage avec le background.
Pourtant la mécanique pvp n'est pas si mauvaise, déjà parce que le gameplay est dynamique et réactif avec beaucoup de sorts instantanés et un GCD raisonnable et puis parce qu'il permet encore de tâter du gameplay soigneur (qui se perdra dans l'avenir des jeux). Beaucoup d'efforts ont été consentis pour que le stuff pèse le moins possible dans les performances du joueur et ce, à la limite de supprimer la progression verticale qui a encore cours en PvE.
Parce que le PvP manque cruellement de prétextes à l'open world et se pratique essentiellement en instance, les serveurs PvP toutes localisations confondues sont plutôt déserts. A la décharge de Trion, le PvP était déjà un casse tête à développer à cause de la combinaison des rôles qui permettait de créer sa classe hybride et qui nécessite sans cesse des équilibrages et ajustements, mais à sa charge trop peu de ressources ont été consenties pour alimenter en contenu la communauté PvP (qui bouge encore les membres, je la vois dans le coin).
Cependant si l'on fait son deuil d'un jeu open pvp ou d'un open RvR, on peut espérer du contenu un peu moins casual et plus orienté groupe dans l'avenir de Rift, assez en tout cas pour y trouver une alternative aux MOBA les moins e-sport ou autres jeux au PvP casual tel qu SWTOR.

Je me rends compte du pavé que j'ai rédigé, mais c'est bien parce que Rift est un jeu riche de contenu, même trop riche. Il pourra en désorienter plus d'un mais la communauté est là pour vous aiguiller (pas vous aider, faut pas déconner non plus). C'est une communauté plutôt mâture en ce qui concerne le PvE et beaucoup moins en ce qui concerne le PvP. Si vous êtes allés au bout de ce pamphlet vous êtes prêts à installer le client qui se stream très vite. Le modèle F2P n'est réellement pas une arnaque. Me concernant je n'ai dépensé que 20€ en 4 mois depuis mon retour mais je contribue à l'économie du jeu en achetant des crédits avec des platines. Le cash shop n'est pas P2W et est bigrement tentant pour ses fluff items si vous êtes un peu kikoo comme moi.

Rift c'est un beau jeu, certes un peu désuet dans son approche theme park mais rafraîchissant par son design particulier. Un peu comme un bourgeois bien gras, il va vous engraisser de tous les contenus a satiété jusqu'à l'indigestion. Jeu à progression verticale par excellence, il commence à souffrir d'un phénomène d'empilement que Trion compense en facilitant l’accès aux vieux contenus comme le fait Blizzard. Techniquement à la ramasse pour ses ambitions graphiques, il va néanmoins vous scotcher si vous avez une bonne machine + sweetfx. Le jeu n'est pas vraiment noob friendly mais peut s'appuyer sur une communauté à l'écoute. Le jeu n'est pas du tout PvP friendly encore une fois, mais ses bases reposent sur un gameplay solide et sa communauté bien que d'un niveau inégal, ne vous fera pas de cadeaux en espérant vous faire plaisir.

Ça se teste... plus longtemps qu'on ne le pense.
15 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Rift ?

641 aiment, 139 pas.
Note moyenne : (830 évaluations | 85 critiques)
6,8 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Rift
(512 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

763 joliens y jouent, 2189 y ont joué.