Un vieux loup d'mer au regard amer

8/10
Contexte : j'ai joué à Allods depuis les débuts de la bêta jusqu'à il y a quelques semaines, soit environ un peu avant la sortie de la version dite 3 (le patch de la Cité des Morts).

----

Soyons clairs : pour une grande part, le cœur d'Allods réside bel et bien son cash shop (CS). Non pas parce que vous serez obligés de vous y rendre vous-même (cf. ci-après pour cette révélation : non, le CS n'est pas obligatoire ! ) , mais parce que l'économie, et plus généralement la dynamique générale du jeu repose sur son bon fonctionnement. Allods n'étant pas dimensionné comme un WoW ou un EVE, dès que le CS se porte mal, tout va mal.

1. À propos du CS

Nous sommes sur un free2play « type La Patate » (référence à gPotato, l'exploitant européen du jeu développé par le russe Astrium Nival). La Patate est connue pour avoir, sur tous ses MMO en exploitation, un modèle économique consistant à essayer de faire payer à une majorité (tous niveaux confondus) le gameplay d'une minorité (c'est-à-dire essentiellement les HL). C'est souvent l'inverse pour les free2play ! Concrètement, cela veut dire que, dès le début du jeu, vous serez effectivement encouragés et/ou tentés de vous diriger vers le CS pour acheter différents items donnant un réel avantage concurrentiel sur la phase de Pex (XP x2 ou x4, les fameuses runes pour att/def, etc. ). Ce type de CS est souvent abhorré par les joueurs, qui n'y voient qu'une machine à exclusion.

Et c'est globalement vrai ! Mais il faut savoir que gPotato revient de loin sur ce plan, et que la réalité du CS d'aujourd'hui n'est pas aussi noire que certains le laissent entendre. À une époque, gPotato avait tellement mis l'accent sur le CS qu'ils avaient provoqué une vague de départs massive qui avait bien failli signer la fin d'Allods. Ayant écouté un certain nombre de critiques et de conseils, et ayant réfléchi à un modèle plus fourbe sans doute encore, ils ont réussi à rattraper la situation en exploitant un peu plus intelligemment (ou subtilement) leur CS… ainsi que leur main asset, l'expérience de jeu. Quelle est donc cette réalité d'aujourd'hui ?

La réalité est que l'exploitation du CS par gPotato est en mutation, avec une transition très nette vers un CS orienté sur la personnalisation de son avatar, et non plus sur les objets donnant un avantage concurrentiel. Aujourd'hui, et depuis plusieurs mois, un joueur qui ne souhaite pas mettre les pieds dans le CS aura une excellente expérience de jeu, à condition d'être un minimum « éclairé. » Pour s'en sortir dans Allods, et très convenablement, il « suffit » — le jeu vous demandera — d'être exigeant, d'être rigoureux, [b]d'être alerte[b]. Bref, de savoir ce que vous faites et de vous tenir au courant. C'est sans doute vrai de beaucoup de MMO, mais je vais tenter d'expliquer de quoi il retourne dans le cas particulier d'Allods.

2. Casual gaming == mort ?

Il est beaucoup de MMOs ou le casual gaming est possible, voire encouragé. De mon point de vue, ce n'est pas une option viable dans Allods.

Casual gamer n'est pas l'inverse de PGM, ou de no-life (je suis un casual moi-même sur la plupart de mes jeux – et mon honorable classement de Bronze étoile sur Star Craft 2 devrait vous convaincre ; ). Par casual gamer, j'entends, un joueur, sympa, qui joue quelques heures par semaines, plus ou moins bien (peut-être très bien ! ) , essentiellement sur du PvE solo ou du pick-up, et sûrement dans une petite guilde pas très soucieuse d'optimiser le contenu end-game. En résumé, un joueur qui flâne un peu dans les verdoyantes prairies virtuelles entre deux mobs : )

À mon avis, Allods ne s'adresse définitivement pas en priorité à cette classe de joueurs. Le contenu PvE solo est intéressant et pourra faire l'affaire, mais il est assez directif (l'effet couloir) , pas très difficile (pas de bashing, loin de là, mais comme une impression de car « ça passe tout seul » ). Bref, on est sur du classique, et la déception guette car… les parties réellement intéressantes d'Allods sont celles qui offrent du challenge et sont accessibles au travers d'une guilde bien organisée. Je pense au PvP « de masse » , à l'Astral (stuffing) , aux raids end-game (plusieurs mois d'investissement quasi-quotidien). Pour en profiter, il faut encore une fois, et comme dans beaucoup de MMO, de la patience, de la rigueur, et un peu de skill (sans quoi, on se fait rouler dessus, et on atterrit au CS, ou sur JOL pour critiquer le CS ; ). Et bien sûr, l'envie de le faire.

Revenons donc sur le CS de ce point de vue là. S'il est si critiqué, c'est à mon sens parce que le jeu devient assez corsé quand on monte dans les tours. Ça peut donner lieu à de la surenchère (runes…) , et à un sentiment d'être « obligé d'en passer par là. » Sachez que ce constat est faux*. Avec un astérisque comme sur les pubs, car il y a une exception notable (cf. ci-après).

Si on prend comme exemple les runes, dont l'objet est de vous booster les stats d'att/def générales, il est tout à faite réaliste de se « payer » ses runes en PO uniquement, moyennant un farm régulier. Et pas « inimaginable » comme dit dans d'autres critiques. De même, la phrase « Je suis runé 4, j'ai déjà utilisé des centaines d'euros en CS » relevée dans une autre critique est une affirmation hallucinante.

Essentiellement, Allods demande de la patience, beaucoup de patience. C'est vrai pour les avantages CS vs PO (tels que les runes) , c'est vrai pour le stuffing, c'est vrai pour ses aspects sociaux.

Par exemple, j'ai acquis ma première monture non pas au CS, mais en remportant un concours communautaire où chacun devait décrire son build et son gameplay ; plusieurs camarades participent, ou ont créé, des events RolePlay ; ma guilde, en collaboration avec d'autres, a participé à l'élaboration de calendriers pour assurer un accès équitable à certains World Boss ; etc. Tout cela participe d'une bonne expérience de jeu, où le CS tient une place inexistante, ou très réduite, selon votre caractère.

Pas de CS obligatoire, donc ? Voici l'astérisque * : vous devrez sans doute faire un tour régulier au CS si vous vous attaquez aux raids end-game. En ordre de grandeur, et selon l'efficacité de votre groupe, cela devrait représenter nettement moins à un peu moins qu'un abonnement mensuel standard sur un MMO concurrent. Il est toutefois possible de dépenser beaucoup plus… « héhé » , dit La Patate ^^

3. Du plaisir de rendre service !

Cette notion de jeu exigeant se retrouve dans d'autres aspects. Dans une certaine mesure, on peut dire qu'Allods est un jeu « à l'ancienne. »

Comme au bon vieux temps de DAoC, le stuffing sera votre principale activité. L'équilibrage des stats est important et subtil. Le jeu en groupe et les interdépendances sont la règle. J'affirme que, oui, un joueur avec du skill et les idées claires sur son gameplay peut faire la nique à un adversaire rentier sur-runé (ce qui ne court pas tant les rues sur les serveurs français, d'ailleurs). Et même si ce dernier a un peu de skill lui-même ! Cela fait appel à du positionnement, à du contrôle, à des réflexes ! Le PVP d'Allods est exigeant, donc intéressant. Il faut s'entraider, se couvrir, avoir une strat, jouer en équipe. Le PVE HL est du même acabit.

De mon point de vue, le principal atout d'Allods réside donc dans son end-game (et c'est en ce sens surtout que je pense que ce n'est pas un jeu pour casual, mais pour ceux qui veulent exploiter un MMO au niveau max). Il y a évidemment des périodes de vache maigre avant les patchs où la lassitude gagne, mais globalement, les guildes qui s'investissent sur des challenges longs et participent au PVP HL ne s'ennuient jamais très longtemps. Le rythme des màj est assez bon, et si certaines idées se sont révélées être des échecs (PVP instancié détourné en séances quotidiennes de farm, world boss litigieux…) , les gars d'Astrium Nival ont démontré qu'ils savaient réagir et proposer de nouveaux défis régulièrement.

En résumé

Un très bon jeu, difficile, favorisant de ce fait le ouin-ouin et le CS. Si vous avez un cerveau, des amis, et que vous savez les exploiter, vous saurez vous en tirer à bon compte ; )

+ jeu exigeant (le challenge tire vers le haut)
+ gameplay intéressant (gestion des stats etc. )
+ expériences de jeu HL complète (et régulièrement renouvelée)
+ bonne perf des serveurs !
+ des gameplays intéressants
+ l'ambiance, l'histoire, la patte graphique (russian touch)
+ une nette amélioration de la gestion par gPotato (CS, events)
+ accent mis sur le jeu en groupe (raids, Astral)
+ les classes sont régulièrement chamboulées, rééquilibrées (no whine plz ! )
+ PvP obligatoire en HL (la progression PvE en dépend)

- jeu exigeant (le CS nivelle, ou a nivelé, par le bas)
- phase de Pex ultra-classique (mais très supportable en duo)
- artisanat raté (très raté, pour le coup)
- il faut savoir prendre du recul sur le stuffing (communauté fébrile ! )
10 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.