Romain, il est temps de devenir un héro !

8/10
Gods and Heroes nous a fait une release un peu cachée, dans l'indifférence totale et quelque peu déroutante. La faute à une localisation en suspens ou au fait que le jeu nous soit livré dans sa version la plus basique qu'il soit ? Toujours est-il que le prix de la clé et de l'abonnement en dessous des standards du marchés, reste attractif et honnête.

Beaucoup de fonctionnalités et de contenu manquent encore (commerce, pvp, HL) , et pourtant, pourtant ce jeu réussit l'exploit de nous tenir en haleine dans un univers extraordinairement riche d'histoire.

La prise en main s'avère plutôt facile malgré une interface un peu à la vieille école, ce qui ajoute d'ailleurs finalement au charme de ce jeu qui se situe à l'époque de la rome antique.

Quatre classes disponibles pour le moment, une affiliation à un dieu sur deux par classe, et deux zones de départ possibles.

J'ai testé les classes de soldat, gladiateur et mystique, et à l'heure où je vous écris, mon personnage principal est lvl 13 et compte plus de 150 quêtes à son actif. Les quêtes, ce n'est pas ce qu'il manque ! Il y en a de partout, et malgré un dialogue tout en anglais, le contenu reste très accessible et la carte indique tous les endroits où il faut se rendre, avec un récapitulatif de ce que vous devez faire.

Ce que j'aime le plus dans ce jeu :
- L'univers et la musique.

- Le système de combats. Très fun à jouer pour le gladiateur qui se prend à faire tout un tas de figures et de prises. De plus, il est bien possible lorsque vous vous attaquerez à un colosse, que celui-ci vous prenne dans la main et vous secoue dans tous les sens. Il faut alors se pousser rapidement pour éviter que votre compagnon d'aventure vous gerbe dessus ! C'est que ça vous retourne les boyaux ce genre d'attaques ! Plus loin, on vous mettra à terre, on vous piétinera tout en vous lançant des coups de gourdin sur la tête ! Ca remet les idées en place !

- L'estate. C'est très bien fait et même si pour le moment leur utilité n'est pas encore exploitée à fond, on se prend à se balader dans son domaine et inspecter l'avancée des travaux (votre domaine est détruit au départ, et on le rebâtit à coups de quêtes).

- Les graphismes (magnifiques en virant la limitation OS 32). L'herbe est très bien faite, le FPS tourne a 50-60 là où je tourne toujours à 20 sur les autres jeux.

Pour ce qui est des côtés négatifs, on notera une stabilité à améliorer, mais qui semble déjà se porter mieux. Des bugs subsistent et seulement une poignée de favorisés réussissent à éviter les crashs.

Le support technique n'est pas à la traine. On ressent une grande motivation de la part de l'équipe et beaucoup d'ambition.

Je n'attendais en fait pas grand-chose lorsque j'ai acheté ce jeu, et me voici en fait complètement sous le charme. Il y a un potentiel énorme et je ne doute pas que Gods and Heroes réussira à trouver sa base de fans. Et comme ils le disent, Rome ne s'est pas construite en un jour !
13 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Gods and Heroes ?

91 aiment, 31 pas.
Note moyenne : (122 évaluations | 5 critiques)
5,4 / 10 - Moyen