Sans titre

7/10
J'ai donc participé à la closed beta pendant plusieurs jours et j'ai joué des deux côtés plusieurs commandants (surtout compagnie de blindés, infanterie, blitzkrieg et terreur). Je précise aussi que je connais bien la version stand alone du jeu à laquelle je joue depuis plusieurs années maintenant.

Alors concrètement il faut choisir son commandant qui correspond grosso modo à une doctrine de chaque armée, à savoir :

US :
- infanterie
- parachutistes
- compagnie de blindés

Wermarcht :
- defense
- blitzkrieg
- terreur

La différence par rapport à la version stand alone est donc la montée en puissance, alors qu'on a le choix de sa doctrine dans CoH et qu'on s'adapte en fonction de ses alliés, ses adversaires et/ou de la carte, dans CoHO on choisi sa doctrine au début et une bonne fois pour toute, puis on évolue en gagnant des niveaux au fur et à mesure des matchs (uniquement en parties classées)

On gagne donc 5 pouvoirs spéciaux en tout (les pouvoirs des doctrines dans COH plus des ajouts sympas) très puissants et qui correspondent à la partie personnalisable la plus intéressante du jeu : on peut améliorer chaque pouvoir spécial en dépensant les points gagnés en parties classées à chaque niveau gagné (limite niv 50, soit 50 points à répartir en tout) pour les rendre plus puissants, plus efficaces, moins chers, plus rapides, plus souvent utilisables, etc...

En parties classées on gagne aussi des points de supply qui permettent d'acheter des boost (limités à 8 maxi) qui améliorent des unités spécifiques (plus de précision, plus de vie, plus d'armure, etc... ) ainsi que des unités spéciales (des héros) qui sont plus ou moins meilleures que les unités de bases (suivant le code couleurs habituel des mmo : jaune, vert, bleu, violet) et qui gagnent des niveaux (débloquant alors de nouvelles compétences passives ou actives) en fonction de leur utilisation sur le champ de bataille.

L'aspect pécunié est géré par un magasin d'objets : chaque boost et chaque héro utilise des charges et il faut régulièrement racheter des charges grâce aux points de supply pour les conserver : on peut donc aussi payer ces charges grâce à des coin COH qui sont achetés avec de l'argent réel. Les gains en supply étant substantiels, qu'on perde ou qu'on gagne, il est assez facile d'obtenir ce que l'on veut et même plus en faisant du grinding de parties classées (avis perso) au détriment parfois de son ratio victoires/défaites. On peut aussi acheter des boost pour le commandant à savoir : gain d'xp et de supply plus rapides par example, mais uniquement avec de l'argent réel, aux dernières nouvelles.

La campagne solo de COH est jouable de bout en bout, il y a aussi un mode multijoueurs custom pour créer des parties personnalisables, ou pour jouer contre des IA.

Bref pour ceux qui ne connaissent pas la version stand alone de COH, COHO est une bonne occasion de tester un STR de très bonne qualité : il y a un tutorial qui permet de bien comprendre les mécanismes ; pour les autres si des tirs d'artilleries dévastateurs, des tanks à profusion ou des vagues incessantes d'infanterie vous ont manqués dans la version originale alors COHO est pour vous.

En revanche, si vous recherchez du challenge : un jeu moins "abusé" et sans doute plus équilibré, alors restez sur COH...
15 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Company of Heroes Online ?

8 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (12 évaluations | 1 critique)
5,4 / 10 - Moyen