Objet ludique non identifié

Originalité supplémentaire, le projet d'Ankama mélange les genres. Si Wakfu est un jeu massivement multijoueur ouvert et libre (un « bac à sable »), Wakfu est aussi une série d'animation qui sera diffusée par la télévision française sur France 3 à la rentrée (« sans doute en octobre »). Les jeunes téléspectateurs pourront y suivre les aventures d'une poignée de héros dans un univers inspiré du monde virtuel.
Nous aurons d'un côté un monde virtuel ouvert confié aux joueurs et de l'autre, une série forcément largement balisée par un scénario linéaire. Comment les deux entités pourront-elles cohabiter ?

Aussi libre que puisse être le MMO, il sera également doté d'une « trame générale, qui sera liée au scénario du dessin animé ». A en croire Thomas Bahon, Ankama a quelques idées en tête. Si Wakfu compte des « défis immédiats pour les joueurs occasionnels qui ne souhaitent pas s'investir dans la vie du monde », les challenges généraux sont liés au background de Wakfu et font évoluer le monde. « La trame générale progresse au gré des évolutions souhaitées par les joueurs, mais nous avons prévu un plan A et si les joueurs n'y accroche pas, nous avons un plan B »...
Et cette trame devrait conduire le joueur dans les étoiles : Ankama imagine déjà une trilogie, débuté avec Dofus, qui se poursuit mille ans plus tard avec Wakfu et devrait mener à Starfu, grâce auquel les joueurs coloniseront « l'infini et au-delà » sur d'autres planètes et dans l'espace.

En attendant, le dessin animé Wakfu pourra apporter des informations aux joueurs du MMORPG. Les personnages de la série réaliseront par exemple des recettes de cuisines qui pourront être reproduites dans le MMO. De même pour certaines combinaisons sur les murs d'un donjon, exploitables dans le jeu... Ils affronteront des monstres et les stratégies employées seront autant d'informations pour se sortir de situations délicates.

Mécanismes de combat : comme dans Dofus, les combats de Wakfu sont gérés au tour par tour (lors d'un affrontement, une « bulle » est créée autour des combattants, empêchant les interventions extérieures).
La gestion au tour par tour et le combat en zone fermée obligent à calculer ses déplacements et actions avec soin. D'autant que le terrain est important : « certains éléments du décors peuvent être détruits pour faciliter les mouvements d'attaques, d'autres pourront servir les stratégies des joueurs (combattre sur un pont étroit par exemple, permet d'attaquer les monstres les uns après les autres).
Ankama travaille par ailleurs sur l'intelligence artificielle des monstres et des groupes de monstres, qui migrent et se déplacent avec les évolutions de l'environnement. Les « chefs » peuvent aussi donner des ordres à leurs sbires, « c'est d'autant plus stratégique et les joueurs auront parfois des surprises ».

Là encore, le pari semble risqué. On connaît la liberté de ton que revendique Ankama et son humour qui s'accommode mal du politiquement correct. Avec la série d'animation, il aura néanmoins fallu concilier avec les attentes de France 3, qui la diffuse sur son antenne. Les jeux de mot grivois, les différents degrés de lecture ont parfois dû être gommés, comme le volume mammaire des personnages féminins. En fait, « comme souvent en France, il faut faire entrer les projets dans des cases bien précises ; France 3 tenait à bien cibler la tranche d'âge de la cible »...

Le pari est doublement risqué puisque le studio Ankama, habitué à gérer ses projets de A à Z (que ce soit avec ses mangas, magasines ou ses MMOG), doit là s'en remettre à un tiers pour assurer la dimension « cross media » de son projet.
Hasard ou coïncidence, Ankama annonçait récemment sa prise de participation dans la (petite) chaîne de télévision NoLife. Faut-il y voir une volonté de s'assurer un espace de diffusion pour ses séries animées et développer le concept de médias multiples pour ses univers (MMO, presse et télévision) ? Officiellement, à ce jour, rien n'est prévu en ce sens. France 3 a l'exclusivité de la diffusion du dessin animé Wakfu, au moins dans un premier temps. NoLife doit uniquement diffuser des « making of » des productions d'Ankama et peut-être à terme, des longs métrages issus du studio. Il n'empêche qu'avec un peu d'imagination, on pourrait entrevoir moult projets cross media à long terme...

Sur le papier, Wakfu ne joue pas la carte de la facilité : il prend le contre-pied de la plupart des grandes tendances actuelles et Ankama n'hésite pas à faire des paris risqués. Avec juste un zest de mauvaise foi, on pourrait presque affirmer que Wakfu repose sur tous les principes qui ont échoué ces dernières années... Pour autant, il y a quelques années, Dofus suscitait les mêmes réactions. Personne n'y croyait vraiment et aujourd'hui, le MMORPG en flash du Studio Ankama accueille sept millions de joueurs.

Alors, Wakfu est-il le nouvel « OLNI » (pour « Objet Ludique Non Identifié ») massivement multijoueur qui viendra chatouiller les grands noms officiels de la scène MMO ? Il est évidemment impossible de répondre aujourd'hui, mais nous avons déjà pris rendez-vous, six mois après la sortie, pour faire le bilan de la « vie » de et dans Wakfu.

Wakfu, une utopie ?

Réactions (11)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Wakfu ?

84 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (142 évaluations | 35 critiques)
5,5 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Wakfu
(73 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

477 joliens y jouent, 1033 y ont joué.