La Chine bloque le lancement de nouveaux jeux coréens sur son territoire

Sanctionnant l'acquisition d'un système de missile longue portée par la Corée du Sud, la Chine impose une interdiction sur les nouveaux lancements de jeux originaires de ce pays.

Si en Occident la géopolitique mondiale a souvent peu d'impact sur l'industrie du jeu vidéo, dans des pays où celle-ci tient une place de plus en plus importante, les sanctions économiques peuvent avoir des répercutions très directes sur les éditeurs.

Il y a peu de temps, le gouvernement de Corée du Sud a annoncé faire l'acquisition d'un système de missiles "THAAD" (Terminal High Altitude Area Defense) fabriqué aux Etats-Unis et opéré par des américains, en réponses aux récents essais de missiles balistiques en Corée du Nord. La Chine a vu ce déploiement de forces américaines d'un très mauvais oeil et a indiqué qu'elle envisageait des sanctions économiques contre la Corée du Sud en conséquence.

La première sanction est arrivée la semaine dernière, lorsque la Chine a indiqué qu'elle n'octroîrait plus de licences pour le lancement de nouveaux jeux (en ligne ou mobiles) originaires de Corée. La Chine était le plus gros marché mondial au niveau du jeu mobile ainsi que du jeu PC free-to-play, cette décision a eu des conséquences directes pour des éditeurs tels que le coréen Nexon dont l'action a chuté de 7% après l'annonce.

Nexon a toutefois indiqué que ses prochaines grosses sorties mobiles, telles que Dungeon Fighter ou Lineage, avaient obtenu une licence d'édition en Chine avant cette décision. Cette dernière n'impactera donc que les nouveaux jeux encore non-annoncés pour l'éditeur.

Source : http://www.gamesindustry.biz/articles/2017-03-09-china-will-ban-new-korean-games-from-being-published-report

  • En chargement...