gamescom 2016 : l'épisode 2 de The Lion's Song se dévoile

Les Autrichiens de Mi'pu'mi Games ont mis à profit leur présence à la gamescom pour dévoiler les premières informations sur la deuxième partie de leur jeu épisodique, The Lion's Song. Après avoir incarné une étudiante en musique, ils vous proposent cette fois de vous mettre dans la peau d'un peintre de génie qui aimerait pouvoir en bénéficier pour lui-même...

En préambule, il est bon de rappeler que le premier épisode de The Lion's Song est disponible complètement gratuitement sur Steam et que Chantelune en a réalisé un test que vous pouvez lire dans nos colonnes. Cet article, même si consacré essentiellement au deuxième chapitre à paraître, fera référence par moments à des éléments de l'histoire du premier, donc n'hésitez pas à aller y jouer par vous-même si vous voulez éviter les spoilers.

A la recherche des émotions perdues

jpg28BBC12D5D44673B6AE20049901C139B504BB9625FE3B79C4pimgpsh_fullsize_distr.jpg

Nous avons donc pu discuter à Cologne, dans le cadre de la gamescom 2016, avec Stefan Srb, game designer sur le projet, avant qu'il ne nous fasse plonger dans le vif du sujet de la présentation. Quand on lui demande si le jeu a bien marché, sa réponse est honnête : les résultats sont satisfaisants, sans pour autant être grandiloquents, tout simplement car ils ne savaient pas vraiment à quoi s'attendre, vu que c'est le premier jeu pour lequel ils s'occupent de tout, du développement à l'édition. Ils avaient bon espoir, mais au final, le jeu s'adressant vraiment à une niche de joueurs, ce n'est pas facile de se projeter, mais ils sont contents des résultats obtenus, notamment auprès de leur communauté, puisque le jeu est déjà à plus de 500 critiques sur Steam, à 95% positives, ce qui vaut au jeu le tag "Critiques extrêmement positives", généralement un signe qui ne trompe pas, surtout depuis la réforme de ce système.

L'épisode 2 nous offre comme le premier un voyage au coeur des émotions d'un artiste, Franz Merkert. Cette fois, un artiste peintre dont on explore le combat intérieur avec sa propre créativité qui n'arrive pas à cerner sa propre personnalité. Son processus créatif est normalement simple : il voit ses sujets par couches, il identifie leurs traits de caractères en discutant avec eux ou en les observant, il identifie ces couches, qu'il retranscrit sur ses toiles. Son problème est que s'il excelle à révéler les traits des personnalités des autres, il n'arrive pas à voir les siens, ce qui l'amène à se poser des questions très graves et à remettre en cause son humanité ou à se questionner sur ce qu'il manque à sa vie pour expliquer son incapacité à identifier sa personnalité.

Une toile se tisse sur fond de peinture

Le personnage était présent dans le premier épisode, ou du moins, certains éléments sur lequel le joueur avait une influence pouvaient vous le présenter. Les deux histoires sont bien indépendantes, mais comme le rappelle Stefan Srb, toutes les décisions que vous prendrez dans les épisodes auront des conséquences sur le long terme. Les histoires s'entremêlent, mais vous pouvez y jouer de manière totalement indépendante, dans l'ordre que vous voulez, sans même noter les connexions, à moins d'être extrêmement attentifs : un gramophone qui joue dans une scène de l'épisode 2, la mélodie que vous avez composée dans le premier épisode, avec des commentaires du public variant en fonction de vos choix dans l'épisode 1, ou Wilma, héroïne du premier épisode, qui se rappelle par exemple l'époque où elle fréquentait un jeune artiste qui l'avait dessinée et qui retrouve quelques croquis dans des lettres de son passé (si Franz a fait le choix de les lui envoyer). Seul le quatrième épisode sera un peu à part, puisqu'il ne sera jouable qu'après avoir fini les trois premiers épisodes, vu qu'il apporte une conclusion à l'ensemble des histoires.

La démonstration en elle-même nous plonge dans la création d'un premier portrait par le jeune peintre. Au rang des nouveautés, on notera que le personnage marche, cette fois. On découvre donc le processus créatif de l'artiste : il discute avec son sujet pour identifier les différentes couches de sa personnalité. Dans le cas du premier sujet, on va le faire rire, on isolera donc son sens de l'humour, on le voit soucieux d'autrui, on identifie une couche d'empathie. Il est bon de noter qu'il ne sera pas nécessaire d'identifier tous les traits d'un sujet pour progresser. Le plus vous en trouverez, le plus leur représentation sera fidèle (vous aurez la possibilité de voir le tableau affiché dans un salon par la suite), et le plus d'impact elles auront dans la suite de l'épisode ou de la série puisque l'épisode aura une influence dessus.

Le processus créatif de Franz

Une fois la peinture finie, l'artiste entre dans une phase de dépression, tant parce qu'il ne s'est pas retrouvé dans les couches qu'il a peintes que parce qu'il s'évanouit, littéralement, pendant une durée indéterminée, qui l'amène à se poser énormément de questions à son réveil sur ce qui a bien pu se passer, vu qu'il n'a absolument aucun souvenir. Un détail qu'il peut avoir son importance est que l'épisode 2 a pour cadre la ville de Vienne au début du 20ème siècle, et vous pouvez l'explorer, en voir certains lieux symboliques ou y rencontrer certains de ses personnages historiques les plus influents, comme par exemple Sigmund Freud ou Gustav Klimt. Franz ira donc voir le fondateur de la psychanalyse en quête d'aide pour lutter contre ses évanouissements des plus inquiétants.

Toiles de Vienne que deviennent...

Le nom de l'épisode, Anthology, n'est pas choisi par hasard. Vous cherchez à établir une bible des sentiments et émotions de vos sujets pour essayer de trouver les vôtres, en regroupant un spectre aussi large que possible des émotions humaines. Après une exploration de la ville, de retour dans votre atelier, vous trouverez les émotions que vous avez capturées, superposées et prêtes à l'emploi pour votre propre recherche, avec l'empathie de votre banquier qui côtoiera l'assurance d'un mâle alpha de l'armée autrichienne. Malheureusement, pas de possibilité de connecter les différents traits de caractère d'un personnage à un autre personnage pour mettre en avant les couches d'un autre ou creuser un peu plus loin que les évidences. Ils l'ont envisagé, mais ils cherchent encore une méthode efficace pour le mettre en place.

A n'en point douter, ce deuxième épisode de The Lion's Song sera une surprise au même titre que le premier, notamment de par ses mécaniques et sa thématique renouvelées. Stefan Srb, pour conclure cet entretien, nous indique qu'ils vont essayer de se tenir à un rythme de parution trimestriel et que la sortie de l'épisode 2 est prévue pour la fin du mois de septembre. Autant vous dire qu'on a hâte d'y être et de voir ce que Mi'pu'mi Games a en stock pour nous.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Lion's Song ?

0 aime, 0 pas.

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.