Perfect World s'offre Digital Extremes (Warframe)

On considère qu'aujourd'hui neuf acquisitions de studios sur dix émanent d'un groupe chinois. Perfect World est particulièrement actif en la matière et ajoute Digital Extremes (le développeur de Warframe) à sa collection.

Perfect World s'offre Digital Extremes (Warframe)

On le constate de longue date, le groupe Beijing Perfect World affiche la volonté de diversifier ses activités (en plus du jeu PC, le groupe lorgne sur le jeu mobile et le jeu sur console) et montre un intérêt tout particulier pour les studios de développement occidentaux. Le groupe compte aujourd'hui une vingtaine de bureaux à travers le monde (notamment Cryptic Studios, entre autres) et poursuit sa politique d'acquisitions : aujourd'hui, on apprend que Beijing Perfect World vient d'investir (le 30 juin dernier) dans le capital de Digital Extremes, qui signe quelques jeux mobiles mais que l'on connait surtout pour être à l'origine du shooter Warframe.

Peu de détails émergent sur l'opération, son motant ou ses motivations, et ni Perfect World, ni Digital Extremes ne communiquent sur le sujet, découvert par hasard par les joueurs de Warframe. On se souvient simplement de l'entretien que Robert Xiao (CEO de Perfect World) accordait récemment à VentureBeat et dans lequel il voyait ces acquisitions en série comme l'occasion de mieux appréhender les cultures et moeurs des joueurs locaux pour y distribuer son catalogue.
Des joueurs locaux qui se montrent un tantinet moins accueillant face à l'ogre chinois, se disant tantôt inquiets, se montrant tantôt virulents quant à cette acquisition -- nombreux sont ceux à se référer à l'achat de Cryptic Studios par Perfect World, qui aurait impacté négativement l'exploitation de Star Trek Online.
Quoiqu'il en soit, outre un évident apport financier et l'accès au colossal territoire chinois, on ignore encore les conséquences exactes de cette acquisition pour Digital Extremes et sur l'exploitation de Warframe. On notera néanmoins l'appétence actuelle des groupes chinois partout à travers le monde (en Occident, mais aussi en Amérique latine et en Europe de l'Est, notamment), au point que l'on considère qu'aujourd'hui, environ neuf acquisitions sur dix dans l'industrie du jeu seraient initiées par une société chinoise. À tort ou à raison, on connait la formule : le jour où la Chine s'éveillera, le monde tremblera. Bigre !


  • En chargement...

Que pensez-vous de Beijing Perfect World ?

2 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (5 évaluations)
4,4 / 10 - Médiocre