Licenciements chez Petroglyph, mais « End of Nations n’est pas abandonné »

Après avoir retardé le bêta-test d'End of Nations, le studio Petroglyph procède manifestement à des licenciements au sein de ses effectifs. Mais selon le développeur, End of Nations n'est pas menacé.

Licenciements chez Petroglyph, mais « End of Nations n’est pas abandonné »

On l'évoquait récemment, la bêta ouverte d'End of Nations (le MMORTS actuellement conjointement en développement au sein des studios Petroglyph et Trion Worlds) était récemment repoussée à une « date ultérieure », sans autres précisions. Et aujourd'hui, via son compte Twitter, l'auteur et game designer Adam Stevens se fait l'écho de licenciements chez Petroglyph.

« Il semblerait que les congés de fin d'année soient étendus indéfiniment. » Et de poursuivre : « Licenciements chez Petroglyph. Manifestement, je vais devoir quitter Las Vegas [où sont situés les locaux du développeurs] ».

Et si le développeur ne s'exprime pas (pour l'instant), à en croire Eurogamer qui rapporte les propos d'une « source sûre », quelque 30 salariés du studio auraient été remerciés. On pense évidemment à eux et on s'interroge aussi sur l'avenir d'End of Nations. Sur les forums officiels, le chargé de communauté Myll Erik, lapidaire, coupe court aux interrogations : « on ne peut qu'attendre et nous laisser lancer un meilleur jeu ! Le développement d'End of Nations n'a pas été annulé ! ». Dont acte, même si on se souvient que le même Petroglyph avait déjà abandonné son RPG d'action Mytheon à la veille de sa bêta ouverte.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Petroglyph Games ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations)
5,0 / 10 - Moyen