À défaut de grosses dotations, Blizzard mise néanmoins sur le sport électronique

Blizzard est de plus en plus présent sur la scène e-sport. Et si les dotations proposées sont loin de rivaliser avec la concurrence, Mike Morhaime estime soutenir efficacement l'écosystème du sport électronique.

À défaut de grosses dotations, Blizzard mise néanmoins sur le sport électronique

Exceptionnellement, cette année, Blizzard n'organisait pas de BlizzCon (sa convention - presque - annuelle) et y préférait un Championnat du monde Battle.net : un tournoi opposant les meilleurs joueurs mondiaux de StarCraft II et World of Warcraft dont les finales étaient organisées du 16 au 18 novembre dernier à Shanghai.
Et selon Mike Morhaime dont les propos sont rapportés par Gamespot, si le tournoi exclue Diablo III (le RPG d'action « n'est pas conçu pour l'e-Sport »), ces championnats du monde organisés par le développeur s'inscrivent dans une stratégie durable de Blizzard en matière de sport électronique - en plus des nombreux tournois officiels où l'on s'affronte déjà sur les jeux du groupe (la DreamHack, qui se tenait le week-end dernier, les compétitions de la Major League Gaming, de la North American Star League ou encore de l'Electronic Sports League).

« Une telle série d'événements à travers le monde [les différentes phases qualificatives du Championnat Battle.net, avant la finale] est un projet incroyablement ambitieux : organiser un tel tournoi en Chine, le diffuser en plusieurs langues, le retransmettre en streaming partout dans le monde... Ce n'est pas aussi simple que vous le pensez. »

Et pour Mike Morhaime, de nombreux défis restent à relever : oeuvrer pour une meilleure compréhension des matchs par le grand public, des enjeux des victoires ou simplement mieux organiser les compétitions pour « éviter que les champions aient à devoir choisir entre deux tournois qui se tiennent en même temps ».
Et Blizzard devra sans doute aussi s'aligner sur la concurrence en matière de dotation. Car le Championnat de Blizzard (qui proposait environ 200 000 dollars de dotations) restent très en deçà de ce que propose Riot Games dans le cadre de son Championnat League of Legends (un chiffre de cinq millions de dollars annoncé au total, pour une audience record) ou du 1,6 million de dollars mis en jeu par Valve lors de la deuxième édition de ses International de Dota 2. Et Mike Morhaime répond.

« Nous apprécions de pouvoir apprendre de ce que les autres font, mais nous ne nous focalisons pas non plus sur la concurrence. Nous essayons de faire en sorte que nos jeux soient aussi bons que possible et proposent une grande expérience à nos joueurs. Et Starcraft 2 est très différent de tout autre jeu [...] que ce soit en termes de lecture et d'accessibilité pour le public ou de profondeur stratégique. »
Quant aux dotations, « nous faisons aussi des investissements significatifs, même si nous pouvons les faire de façon différente. Nous dépensons énormément d'argent pour les voyages, les hôtels, pour faciliter la vie des athlètes et de ceux qui s'investissent dans les tournois. Peut-être est-ce moins visible que de mettre tout l'argent dans les dotations, mais ce sont néanmoins des dépenses significatives et nous aidons sans doute plus l'écosystème de cette façon que par des cash prizes plus flashy. »

Chacun se forgera son opinion. Quoiqu'il en soit, Blizzard envisage de prochaines éditions pour ses tournois de sports électroniques.

Réactions (11)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien