Première prise en main du MMO d'arts martiaux Age of Wulin

Age of Wulin se dévoile peu à peu sous nos latitudes, c'est à l'occasion de la présentation du jeu à la presse européenne que les premiers détails concrets sur le MMO d'arts martiaux jouable gratuitement et à gros budget (triple A) nous parviennent.

Le décor et l'histoire sont clairement ancrés et établis : bienvenue en Chine, quasi féodale. Les environnements se veulent fidèles et réalistes, l'univers retrace l'histoire de Chine à l'apogée des maitrises des disciplines et arts martiaux. Une touche fantastiquement réaliste relevée d'une pointe pastel légère, quelques traits accentués ou à peine exagérés. Un château plus grand que de nature, une aisance majestueuse dans les mouvements dignes des films asiatiques où voler de toit en toit n'est qu'une question de maîtrise. Pas d'Orc sanguinaire, pas de gobelin atrophié des cavernes ou de magie noire de la destruction. De vraies contes et légendes ayant marqué l'histoire d'un pays plein de mystères. Un vent de fraicheur sur nos bestiaires et connaissances rôlistiques.

Première prise en main du MMO d'arts martiaux Age of Wulin
Présentation à la presse

 

Quêtes et évolutions du personnage

L'évolution du personnage y gagne en originalité. Ici aucun niveau, mais différentes spécialisations martiales et artistiques. Vous êtes dévoué à l'une des huit écoles possibles - elles font office de faction. S'ouvrent alors dix-sept professions allant de la récolte à la confection mais en passant surtout par moult disciplines artistiques.
Mais n'allez pas croire qu'il suffit de rester planté devant une partition pour que le personnage gagne en niveau d'art musical, par exemple. Il vous faudra maitriser un petit jeu rythmique très tendance. La calligraphie progressera sous forme de puzzle. Les Échecs sont de la partie et eux aussi sous forme de mini jeux.
La course à l'XP sans une once de réflexion est donc proscrite, même si agir simplement confère de l'expérience. L'accent n'est clairement pas mis sur une forme de jeu de ferme ou "bashing". Un constat agréablement surprenant pour un jeu asiatique. Un débutant devrait sans trop de mal tirer son épingle du jeu par un concept de pierre / feuille / papier / ciseau et de travail de disciplines ne semblant pas offrir de surpuissance démesurée. Le jeu met l'accent sur les compétences du joueur, plus que sur sa grosse épée enchantée. À ce titre, il n'y a pas d'enchantements d'objets.

 

Le système de quêtes est assez diversifié et parsemé de missions étranges. Ainsi, ma première quêtes consistait à parler à un villageois qui voulait une simple tasse de thé en ce doux matin. Quoi de plus naturel pour un futur sage. Mais surprise, le personnage a alors pris le contrôle de l'action évoluant de lui-même vers un mode cinématique, pour accourir en divers points pour chercher de l'aide, puis trouver une vieille dame qui l'aiderait bien si elle pouvait faire du feu. Allez lui couper du bois afin qu'elle réalise un bon thé, avant de l'apporter au PNJ de départ. J'ignore si ces quêtes qui prennent le contrôle total sont très présentes ou si des choix sont possibles, mais elles content l'histoire du personnage et il ne reste plus qu'à se laisser guider. Un concept de mission scénarisée dans l'air du temps, mais qui surprennent les habitués de missions de livraison ou de collecte. 
De quoi conforter l'approche où vous choisissez de vivre votre histoire ou plus exactement de composer l'histoire de votre personnage. Vos choix et actes influent sur la manière dont vous interagirez avec les personnages non joueurs et autres actions en jeu. 

 

Présentation à la presse
Présentation à la presse
 

Le jeu prône par ailleurs l'existence même du personnage au sein du jeu, même quand le joueur ne le contrôle pas. Il continue son train de vie quotidien. Il doit manger, travailler. Il peut s'entrainer à une tâche si vous le lui demandez, mais vous ne le retrouverez guère là où vous l'aviez laissé. Prenez garde à ne pas vous faire enlever (le kidnapping est un risque courant dans Age of Wulin) ou finir en prison. Car le temps de prisons est du temps de jeu réel. Il faudra parvenir à battre les gardes pour en sortir, ou les soudoyer.
Et plus vous gagnerez en stature ou en méfait, plus vos rivaux tenteront de vous enlever. Vous pourrez leur rendre la pareille et y gagner beaucoup d'argent, mais prenez garde à votre Karma. Vous pourrez aussi devenir un maître de haut rang et remplacer purement et simplement les personnages non joueurs représentant l'école.

Affrontement entre joueurs

Ainsi, la place du PvP (affrontements entre joueurs) prend une nouvelle dimension au sein du MMORPG. Les diverses missions d'espionnages, d'enlèvements et de compétitions artistiques complètent les grandes batailles. La stratégie et la dextérité des joueurs seront de mise. S'il faut savoir sauter, courir sur l'eau ou les murs, il faut aussi gérer le bon profil entre offense et défense martiale. Tout en gardant à l'esprit de ne pas agir contre la déontologie de son école ou en menant des actions qu'elle réfute.
Les groupes d'un maximum de six joueurs ont par ailleurs la possibilité de mener des actions spéciales, comme des placements précis, afin de débloquer des actions et compétences spéciales en plus des centaines possibles dans le jeu (selon vos spécialités). Les raids peuvent se composer de quatre groupes de six joueurs.

Il n'a pas été possible de savoir si un guerrier ayant travaillé l'art de la musique doit concrètement jouer sa partition en plein milieu du brouhaha de guerre. Les châteaux de guildes peuvent être assiégés et la fréquence serait d'une fois par semaine. On dénombre quelque 32 châteaux. Leurs tailles reste conséquente sachant qu'une guilde peut accueillir près de 400 joueurs. À vue de nez, une guilde complète peu profiter du château sans problème et en combat rapproché, deux guildes doivent pouvoir en découdre. Cela promet donc de belles batailles si le moteur tient ses promesses. Les sièges devraient durer plus d'une heure, mais cela dépendra des guildes. 

 

 

Le moteur de jeu

Présentation à la presse
Présentation à la presse -

 

Le jeu a été redéveloppé sous le moteur FlexiEngine, dont les prémices datent d'une dizaine d'années. Ce moteur permet une gestion des physiques, des ombres et lumières, des animations et des reflets de bonnes factures, en gérant de manière optimum la dégradation selon la distance de vue et le nombre d'éléments affichés à l'écran.
Mais selon les équipes de gPotato, l'atout principal du moteur réside dans sa gestion du multijoueur rendant possible des affrontements de plusieurs centaines  de joueurs. Cerise sur le gâteau, un outil permettant de gérer les vidéos, la gestion des caméras, de régler diverses options comme le jour ou la nuit devrait permettre de réaliser de beaux reportages de guerre. L'univers comprend actuellement une quinzaine de régions qui se parcourent en une vingtaine de minutes, si vous ne croisez pas d'ennuis. Des chevaux et calèches restent disponibles pour les grands parcours.

Environ 200 développeurs travaillent actuellement à la conception d'Age of Wulin et depuis plusieurs années (on se souvient que le jeu était annoncé pour la première fois en 2007, avant de faire l'objet de plusieurs refontes). Et l'exploitant promet des mises à jour en continu.

Une bêta fermée est prévu au plus tôt au premier trimestre 2013, un récent ajout de contenu conséquent sur l'ensemble des quêtes de bases, tutoriaux, et villes de départs pourrait retarder cette bêta le temps de traduire les récents ajouts en zone de départ, d'abord en anglais puis en français et allemand. Les phases de bêtas mettront l'accent sur la qualité de la localisation du jeu et devraient donc être brèves. Si elles s'avèrent concluantes, le jeu irait vers une sortie européenne courant 2013.

Un modèle free-to-play

Concernant le modèle économique, les développeurs misent sur le cosmétique et le fashion. Des éléments qui peuvent influencer le Karma des personnages, car se vêtir d'un Kimono trop pompeux ne plaira sans doute pas à l'école des mendiants dont les missions de quémande sont un d'un attrait unique... Comme dans la version chinoise (jugée chère en Asie), des animations de compétences comme des compétences uniques peuvent aussi être achetées dans la boutique (seuls les premiers niveaux sont achetables, il faudra ensuite beaucoup de travail pour les faire progresser), cependant, selon le développeur, elles ne conféreraient aucun avantage significatif. On évoque aussi ici une nouvelle pièce d'échec, là un nouveau mouvement ou une possibilité supplémentaire, mais, nous dit-on, rien de violent qui offrirait un avantage dévastateur. On jugera sur pièce le moment venu.

Source : http://www.jeuxonline.info

Réactions (15)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Age of Wulin ?

81 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (129 évaluations | 14 critiques)
6,1 / 10 - Prometteur

41 joliens y jouent, 98 y ont joué.