Sony se dédouane sur Anonymous, Anonymous dément

Nouvel épisode dans le piratage des serveurs de Sony. En réponse au Congrès américain, Sony s'explique et affirme avoir trouvé la signature d'Anonymous sur les serveurs de SOE. Anonymous dément être à l'origine de l'attaque.

Sony se dédouane sur Anonymous, Anonymous dément

L'intrusion au coeur des plateformes de Sony (le PlayStation Network de la PS3 mais aussi les serveurs de Sony Online) et le vol potentiel des données personnelles des joueurs n'en finissent pas de défrayer les chroniques.
Face à l'ampleur de l'affaire (le législateur australien entend par exemple voter une loi visant à mieux protéger les joueurs en ligne), le congrès américain mettait Sony en demeure de s'expliquer (les procureurs de 20 Etats américains ont été saisis, tout comme le FBI qui mène l'enquête) et sommait Kazuo Hirai de répondre aux interrogations des autorités (Quand et comment l'intrusion a-t-elle été identifiée ? Quand les autorités et les utilisateurs des services concernés ont-ils été informés, etc.). Dans un premier temps, Sony avait indiqué refuser de témoigner, arguant ne pas avoir encore suffisamment d'éléments à communiquer et que l'enquête était encore en cours. Attitude manifestement peu appréciée par le comité en charge du dossier au sein du Congrès américain : la date limite d'obtention des réponses, initialement fixée au 6 mai prochain a été avancée de quelques jours.

Hier, comme pour faire montre de sa bonne foi, le développeur indiquait dans le cadre de réponses écrites avoir rempli ses obligations tant auprès de ses clients que des autorités (selon Sony, l'intrusion a été confirmée le 25 avril, les joueurs informés le 26 avril et aujourd'hui, le développeur multiplie les mesures de sécurité pour que cette mésaventure ne se reproduise pas). Et sans porter d'accusations directes, Sony précise néanmoins avoir trouvé la « signature » du groupe Anonymous dans un fichier laissé sur les serveurs de Sony Online Entertainment, accompagnée de la mention « Nous sommes légion » (le slogan des Anonymous).
Aujourd'hui, le groupe d'activistes répond et dément être à l'origine du piratage.

« Si une enquête honnête est menée quant au vol de cartes de crédit, les Anonymous ne seront pas jugés responsables.
Bien que nous soyons un groupe décentralisé, nos "représentants" n'ont pas coordonné le vol de cartes de crédit. Nous nous sentons concernés par l'érosion du respect de la vie privée et des pratiques loyales en général, par le développement du féodalisme d'entreprise, des abus de pouvoirs et du sentiment d'impunité personnel et financier des grands décisionnaires pour leurs actions au nom des grands groupes et des institutions publiques. »

Chacun en tirera les conclusions qu'il peut. En attendant, le PlayStation Network et les MMO de Sony Online Entertainment restent inaccessibles (mais devraient être relancés dans la semaine), alors que les joueurs sont toujours invités à la plus grande vigilance quant aux transactions réalisées sur leur compte bancaire.

Réactions (60)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Daybreak Game Company ?

20 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (36 évaluations)
3,4 / 10 - Mauvais