Joueur, consommateur... donc proie des annonceurs

Après que Google ait annoncé son intention d'investir le marché de la publicité diffusée dans les jeux en ligne et MMORPG, le Guardian fait le bilan des projets des régies publicitaires en la matière et des revenus escomptés.

Nous l'abordions récemment : Google, le géant des moteurs de recherches sur Internet (mais aussi régie publicitaire en ligne devenue incontournable), investit le marché vidéo ludique afin de diffuser de la publicité dans les jeux en ligne.
Dans le cadre d'un article du 12 mai dernier, le Guardian détaille les projets du groupe américains.

On savait les annonces publicitaires d'AdSense ciblées pour être « pertinentes » pour l'internaute qui visite un site. La publicité affichée est sélectionnée pour répondre aux thématiques de la page consultée, qui intéressent le visiteur.
La méthode devrait être plus précise encore dans le cadre des annonces diffusées dans les jeux. Selon le Guardian, le comportement des joueurs pourrait faire l'objet d'analyses psychologiques afin de dresser un profil pertinent pour les annonceurs.

Les individus qui jouent aux jeux en ligne et MMORPG comme Second Life ou World of Warcraft devraient être particulièrement intéressants à cibler parce qu'ils interagissent avec les autres joueurs et font des choix qui reflètent certainement leurs comportements dans la vie réelle. [...]

« Les discussions des joueurs (dans les MMO, les jeux de simulations, etc.) peuvent être utilisées pour les "caractériser" (déterminer par exemple s'ils sont instruits ou profanes, ne mâchant pas leurs mots ou polis, calmes, etc.). Ainsi, le comportement dans le jeu peut être utilisé pour "profiler" les joueurs (prudents, aptes à prendre des risques, agressifs ou cherchant à éviter les conflits, discrets, honnêtes, coopératifs ou non, etc.).

Selon Google (qui affirme ne pas avoir de projets à court terme), ces informations pourront être utilisées pour afficher des annonces publicitaires ciblées au regard du comportement des utilisateurs. Par exemple, les joueurs « consacrant du temps à l'exploration pourront se voir proposer des publicités pour des voyages », ceux passant du temps à discuter recevront prioritairement des annonces pour des téléphones mobiles. Dans le cadre d'un jeu de courses, si un joueur emboutit son Honda Civic virtuelle, l'annonceur pourra lui signaler que « s'il avait eu un Hummer, il aurait mieux supporté les chocs ».
Et les habitudes de jeux pourraient également être analysées. Par exemple, après deux heures de jeu, la régie publicitaire imagine de diffuser des publicités pour Pizza Hunt, du Coca Cola ou du café (à l'heure où d'autres sont plus enclins à diffuser des messages de prévention contre l'addiction)...

Selon les experts consultés par le Guardian, 500 millions de dollars devraient être dépensés en publicité dans les jeux en ligne cette année, pour atteindre quelque deux milliards d'ici 2010.

Merci à Nof pour avoir partagé cette information sur nos forums !

Source : http://technology.guardian.co.uk/news/story/0,,2078061,00.html

  • En chargement...