Throne of Fire

Throne of Fire


Développeur Snail Games
Editeur Gameforge Berlin
Exploitant Gameforge Berlin
Distributeur Gameforge Berlin

Plateformes Navigateur web
Genres Aventure, jeu de rôle, réflexion, stratégie, fantastique, médiéval

Statut En développement
Sortie 2012

Modèle économique Acquisition du jeu gratuite, sans abonnement, avec microtransactions

Localisation inconnue

PEGI Inconnu
Présenté comme un Web MMO aux graphismes Flash en 3D, Throne of Fire plonge le joueur dans un univers fantastique fait de chevalier et de dragons et invite le joueur à former des raids dans un gameplay au tour par tour.

Présentation modifier

Présenté comme un Web MMO (jouable sur un simple navigateur Web et sans installation), Throne of Fire entend néanmoins afficher des "graphismes impressionnants" grâce au "dernières technologies Flash".

Le jeu plonge le joueur dans un univers inspiré des classiques européens du médiéval fantastique, dans un monde peuplé de chevaliers et de dragons. Après avoir choisi l'une des deux races de personnages jouables (les humains ou les elfes), les joueurs se lancent dans un gameplay coopératif (les seigneurs de châteaux oeuvrent de concert pour prospérer) et mêlant jeux de rôle et stratégie au travers de combats au tour par tour. Il faudra réussir à maîtriser la puissance des dragons pour l'utiliser sur les champs de bataille, explorer des donjons ou organiser des raids en instance...

Sociétés liées modifier

La liste ci-après répertorie les sociétés liées à Throne of Fire.

Gameforge Berlin
Société, 2005
Distributeur, éditeur, exploitant
Snail Games
Société, 2005
Développeur

Informations complémentaires modifier

Initialement attendu en Europe au cours du premier trimestre 2011, Throne of Fire est repoussé en 2012. Distribué par l'Allemand Frogster en Europe, Throne of Fire adopte un modèle économique Free to Play, financé par des microtransactions.

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.