DDO, le MMO instancié qui ne cesse de se bonifier

10/10
Cette critique date du Module 5. 0

Dungeons & Dragons Online : Stormreach est un MMORPG basé sur les règles du jeu de rôle papier. Il s'agit du premier dans ce domaine.
En tant que tel, il reprend donc les points de règles connus des adeptes du jeu de rôle d'origine tout en modifiant certains points pour les adapter au monde des MMO.

Il convient de signaler que Dungeons & Dragons papier est un corpuscule de règle pour jouer dans un monde médiéval fantastique, et les Royaumes Oubliés (RO) sont l'un de ces mondes parmi tant d'autres. Le monde choisi pour DDO est celui d'Eberron, précision importante pour les habitués des autres jeux vidéos tirés de la célèbre licence, habituellement situé dans les RO. Le monde d'Eberron se situe plutôt dans une sorte d'équivalence du siècle des lumières, à l'exception du fait que la magie et non la science sont à l'origine de ces progrès. Le joueur évolue donc dans un univers médiéval-fantastique plus avancé technologiquement que les standards habituels. Ce choix est du à une volonté de Wizard of the Coast de Promouvoir leur nouveau monde (Eberron étant le dernier en date, fruit d'un vaste concours organisé en 2002 pour la création d'un nouveau monde, et choisi parmi une liste de 11 000 autres candidatures). De plus il est plus facile pour les développeurs de faire avancer le jeu dans un monde dont l'histoire est nouvelle que dans celui des RO où tout est déjà écrit et soumis à un Copyright très restrictif.

Le jeu se centre autour de la ville de Stormreach, situé sur le continent de Xen'drik, continent peu détaillé dans le livre d'Univers papier d'Eberron (toujours le principe de donner plus de marges d'action aux développeurs). Il s'articule autour d'un corpuscule de quêtes permettant de rentrer dans des donjons instanciés.
Ce choix de jeu possède ses inconvénients qui seront rédhibitoires au yeux de certains :
- la totalité du jeu est instancié, à part les zones neutres des villes
- on ne parcourt pas le monde mais les alentours de la ville de Stormreach
- les groupes de joueurs pour les quêtes normales sont de 6 maximum, à l'exception de quelques quêtes de RAID qui permettent de monter à 12
- seules les quêtes permettent de progresser. Pour gagner de l'expérience, vous devez accomplir un objectif précis.
- le contenu solo existe et se développe au fur et à mesure des modules (extension gratuites) , mais il est avant tout prévu pour les groupes.
- le jeu de rôle n'est pas fait pour que les joueurs s'affrontent, DDO est donc dans la même optique. Le PvP existe avec plusieurs options possibles, mais le jeu ne s'articule pas autour (intégré au module 3. 0, puis amélioré au module 5. 0).
- l'absence d'une partie des classes et des races de base existantes sur le papier (6 races et 9 classes sont implémentées).
- Une certaine connaissance des règles papiers parfois bien utile.
- L'absence de serveur francophone : les serveurs sont européens, on croise donc des français bien sûr, mais aussi des anglais, des espagnols, des italiens, des allemands...
- Très abordable pour un joueur avec peu de temps disponible : il suffit de se connecter pour jouer et faire une quête de 10min, à 2h suivant le temps disponible.

A l'inverse le jeu possède des qualités impressionnantes :
- Tout d'abord, de très beaux graphismes. Certains semblent cependant ne pas accrocher à ce type de graphismes, mais le jeu est malgré tout très beau.
- Un esprit conforme au jeu de rôle papier dont il est tiré.
- une grande interactivité avec le décor (casser des tonneaux, ouvrir des portes, monter une échelle... )
- un système de combat dynamique (loin du point and click classique)
- des énigmes à résoudre et des épreuves variées : sauter de plate-forme en plate-forme (Mario Bros) , réussir à compléter des puzzles pour permettre à une source d'énergie d'atteindre un certain point, choisir les bonnes phrases de dialogue, insérer des objets aux bons endroits, actionner des leviers, désamorcer des pièges, découvrir des portes secrètes...
- des ajouts réguliers gratuit augmentant la limite de niveau, le nombre de quête, les possibilités en jeu, le moteur graphique et l'IA, à la façon des modules de la version papier.
- les trésors sont dans des coffres et en tant que tel pas besoin de se battre pour eux : ceux-ci sont réservés pour chaque joueur mais librement échangeables si ceux-ci le souhaitent.
- Limite de niveau importante : Actuellement, il est possible de monter niveau 14 maximum, mais chaque niveau possède 5 rangs (0, 1, 2, 3 et 4). Ainsi, la limite actuelle correspond au niveau 70 (=14x5) en conversion dans d'autres MMO.
- Personnalisation totale des capacités de l'avatar : On définit à la création la race, la classe, les points de caractéristiques, puis les dons connus, les points de compétence.
Puis à chaque niveau on recommence en y ajoutant aux caractéristique, dons, et compétences les évolutions, sortes de dons personnalisés non permanents achetables avec des points acquis au fur et à mesure de la progression au fur et à mesure des rangs de chaque niveau. Il est aussi possible de ne pas se confiner à une seule classe en combinant jusqu'à 3 classes différentes. Envie d'un niveau de prêtre, puis guerrier et enfin voleur ? C'est à vous de voir. Par ce principe de multi-classage, le nombre de classes devient finalement quasiment infini.
- Difficulté des instances personnalisable. Les quêtes sont à la base disponible en normal. Puis, une fois cela fait, vous pouvez l'ouvrir si vous le désirez en difficile pour augmenter la difficulté, et enfin si le challenge vous tente, le mode Elite est fait pour vous. Evidemment, les récompenses dans les coffres seront à la hauteur de la nouvelle difficulté de la quête.
- De part son aspect visant les adeptes du jeu de rôle papier avant tout, la communauté est extrêmement mature de manière générale (souvent saluée comme la plus mature qu'ils aient rencontré par ceux qui viennent tester le jeu)
- Positif comme Négatif suivant ce que l'on cherche, assez proche d'un Porte/Monstre/Trésor finalement.

Maintenant, traitons des différents points de ma notation :
- PvE solo : d'abord, DDO n'est pas conçu pour le solo. Maintenant, au fur et à mesure des modules, le contenu solo s'est développé. Ainsi, un mode de difficulté solo est actuellement disponible pour des quêtes allant jusqu'au niveau 6. Ensuite, si vous le souhaitez, rien ne vous empêche de tenter des quêtes en mode normal en solo si vous le souhaitez. De même, les quêtes d'exploration extérieure semblent faisables pour un motivé en solo, même si certaines classes auront tout de même plus de mal que d'autres dans ce domaine.
- PvE groupe : DDO est totalement fondé sur le PvE en groupe. Certes en petit groupe, mais en groupe quand même. A part quelques quêtes au début du jeu pour s'entraîner, elles sont toutes conçues pour des groupes.
- PvP solo : Le PvP solo existe : il suffit d'aller dans une taverne pour pouvoir se battre dans l'arrière salle de la dite taverne. Le principe RP étant : bagarre d'ivrogne.
Aucune récompense à en retirer, mais cela est défoulant de temps en temps ou le temps de la finalisation d'un groupe pour partir en quête
- PvP groupe : Le PvP en groupe est un peu plus fourni. Pour y aller, il faut toujours se rendre dans une taverne, puis parler à un PNJ pour constituer des groupes. Une fois cela fait, le PvP peut démarrer. Il Reste à choisir le type de PvP voulu : capture de drapeau, décompte de morts... Comme le PvP solo en revanche, aucune récompense à en retirer, il s'agit juste ici de s'amuser.
- Quêtes : les quêtes sont très variées, et comme la quasi-totalité du jeu PvE s'oriente autour de ces quêtes, elles sont l'essence même du jeu, le 5/5 s'impose donc aussi. Quête et PvE sont ici synonymes. On ne gagne de l'expérience qu'à travers les quêtes.
- Monde : Tiré du livre papier, donc très bien construit, cependant, celui-ci étant centré sur la ville de Stormreach, on ne s'en éloigne jamais beaucoup. Heureusement le monde s'étend au fur et à mesure des modules gratuits.
- Artisanat : inexistant actuellement (à part auprès de certains pnj qui réparent ou forgent certains éléments, par exemple en obtenant suffisamment d'écailles de dragons, une armure d'écaille peut être forgée auprès du forgeron approprié). Cependant, les prémices du craft sont censé arrivé au module 6. 0 (courant janvier 2008). La note risque donc de changer.
- Commerce : pas de boutiques personnalisables mais un autel des ventes pour les enchères et des marchands communs (un objet vendu au marchand d'arme par un joueur sera disponible à l'achat pour les autres joueurs). De même, un échange directement entre joueurs est possible.
- Politique : existante, mais sans demander de choix : des factions existent, proposant des avantages au fur et à mesure de l'avancée au sein de chaque. Cette avancée se fait au fur et à mesure de la réalisation des quêtes (points de prestige) , mais elles ne s'opposent pas entre elles.
- Animations : Auparavant organisées par Alchemic Dreams, une animation avait lieu tout les 15 jours à peu près. Il est arrivé d'avoir quelques petits problèmes au cours de certaines animations, mais rien de rédhibitoire. En revanche, un problème récurrent : il était impossible de lancer des sorts d'attaque dans les zones publiques (au sein desquelles avaient lieu les animations, frustrant certaines classes). A cela s'ajoute des Event en jeu (actuellement : un nain au ventre rebondit à barbe blanche et tenue rouge distribue des cadeaux pour la fin de l'année 2007, début 2008). Cependant, AD vient d'être remercié par Codemasters qui souhaite s'occuper eux-mêmes de leur clientèle et des animations pour l'ensemble de leurs jeux. Il convient donc d'attendre pour voir ce que deviendra le principe des animations dans les mois à venir.
- Histoire : tirée de la version papier, extrêmement travaillée.
- Communication : plusieurs canaux existent, cependant, il existe un manque de personnalisation dans le choix des canaux de guilde (1 canal officier séparé du canal guilde, 1 seul rang d'officier). Ennuyeux parfois même. En revanche DDO a été le premier jeu a avoir un chat vocal directement intégré au jeu, permettant une bien meilleure communication en jeu avec son groupe.
- Gamemastering : impossible de personnaliser le jeu
- Personnalisation : Comme dit plus haut dans les points positifs, la personnalisation possible est maximale.
- Liberté : idem, déjà dit plus haut, grande liberté d'action possible : ouvrir des portes, casser des tonneaux... Il est même possible d'enflammer un morceau de bois en lançant une boule de feu ou d'éteindre un feu de camp avec un sort de froid, il est possible de buffer un pnj pour le protéger...
- Crédibilité : Pas d'incohérences remarquées, très crédible.
- Dynamisme : Pas d'interactions globales hélas pour le moment entre les actions du joueur et le monde
- Visuel : Très beau, notamment grâce au principe des instances qui permet d'éviter la multitude de joueurs à afficher simultanément, permettant de pousser les graphismes plus loin sans craindre de lag.
- Son : Très bon : musique d'ambiance à laquelle s'ajoute la voix du narrateur de temps en temps ainsi que certains sont personnalisés en fonction de la compétence auditive du personnage joué.
- Technique : Bon
- Accessibilité : Idem, cependant, connaître les règles papiers est un plus non négligeable. Cependant il est très possible de demander à quelqu'un en jeu si l'on est un peu perdu, les joueurs sont en général ravi d'aider (en tout cas la communauté francophone)
- Traduction : client localisé en français, les dialogues sont en français, les boss et les noms de certaines quêtes sont en anglais pour aider à la compréhension multi-langue. Les serveurs sont européens et non francophone spécifiquement.
- Support : correct jusqu'à maintenant (malgré quelques couacs parfois tout de même). Il convient cependant d'attendre de voir les effets de la nouvelle gestion de Codemasters à la place d'Alchemic Dreams

Pour ma part un très bon jeu, le meilleur du marché pour moi en tant que rôliste adepte de D&D qui recherchait un jeu PvE poussé et original mais néanmoins adapté aux temps de jeu variables.
4 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dungeons and Dragons Online Unlimited ?

136 aiment, 34 pas.
Note moyenne : (183 évaluations | 15 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Dungeons and Dragons Online Unlimited
(94 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu