Tricheries et complots autour du Deadman Invitational

Quand des joueurs succombent à l'appât du gain, peu importe que votre jeu soit l'une des plus vieilles institutions de la planète MMO, vous allez devoir prendre des décisions qui fâchent.

On vous en parlait il y a quelques jours, le Runefest 2017 était l'écrin du pendant "Influenceurs" de la finale d'un tournoi RuneScape avec une récompense notable de 20 000 $ promise au gagnant, ainsi qu'une cagnotte supplémentaire de 10 000 $ à verser à l'association caritative de son choix pour l'équipe de streameurs dont l'un des membres serait le dernier à être éliminé. C'était samedi dernier, et malgré des communiqués de presse proclamant le nom du dernier joueur debout comme étant le grand gagnant, suite à des accusations de tricherie et de pratiques déloyales, le vainqueur de l'épreuve n'est toujours pas connu.

Un tournoi bloqué par les joueurs

2017 RF2017 Deadman 02
Pour resituer les circonstances du tournoi, il avait lieu sur la version de RuneScape baptisée Old School, c'est à dire la version du jeu lancée il y a quelques années en parallèle de l'exploitation de RuneScape et qui propose aux joueurs de revenir 10 ans en arrière. Le tournoi est hébergé sur un serveur compétitif avec des règles bien précises, la mort est permanente, impossibilité d'être réanimé, votre équipement est perdu et vous gardez uniquement vos compétences et caractéristiques. Les 2 000 meilleurs joueurs de ce mode au 27 juillet étaient automatiquement sélectionnés pour participer dans ce tournoi à la dotation des plus alléchantes.
 
Ce n'est pas la première fois qu'un tournoi de ce type est organisé mais Jagex, le développeur du jeu, a  décidé de quelque peu modifier les règles pour cette année. Une fois que le nombre de joueurs aurait atteint 200, tous les joueurs devaient être transportés de manière complètement aléatoire sur quatre îles séparés, desquelles émaneraient quatre survivants qui iraient s'affronter au centre de la carte pour déterminer le vainqueur du gros lot.
 
2017 RF2017 Deadman 03
Ce mécanisme était présenté comme une mesure permettant d'éviter que les clans (si le mode est vraiment chacun pour sa peau, il n'empêche pas de collaborer avec d'autres joueurs ou même d'établir des stratégies de groupe) puissent trop facilement prendre le dessus. Sauf que cela ne s'est pas si bien passé que prévu : malgré les divisions, certains clans se sont retrouvés en position de force sur quelques-unes des îles et on finit par se sacrifier un par un pour envoyer leur meilleur joueur vers la victoire finale. Sur une autre, les choses ne sont a priori pas passé aussi bien, puisque Jagex a dû exclure manu militari du tournoi des joueurs qui refusaient de s'affronter et bloquaient ainsi le bon déroulement du tournoi, qui ne pouvait continuer tant qu'il ne restait pas moins de quatre participants, les trois autres prétendants étant bloqués en attente du dernier survivant.
 
Dans un communiqué publié dans la semaine, Jagex précise bien que ces joueurs ont été contactés et avertis "à maintes reprises" avant d'être exclus, mais le développeur précise aussi que ce n'est au final qu'un problème parmi tant d'autres dans le déroulement de ce tournoi.

Des semaines de travail anéanties par des DDOS

Tout au long du tournoi, de nombreux concurrents ont été déconnectés de manière totalement aléatoire, ce qui a amené les joueurs comme les spectateurs à évoquer des attaques DDOS qui les visaient spécifiquement, une hypothèse qui ne semble pas si folle quand on voit qui l'a emporté.
 
2017 RF2017 Deadman 05
Le dernier joueur debout était donc, comme nous l'avons relayé, 5PLUS50K12, un joueur qui fait partie d'un clan de RuneScape à la réputation plus que sulfureuse, Reign of Terror. Il a d'abord été déclaré vainqueur, étant même mentionné comme tel lundi dans les communiqués officiels de Jagex, mais quelques temps après, des accusations de tricherie ont fait surface et le développeur n'a eu d'autre choix que de revenir sur sa décision et de disqualifier le sinistre individu.
 
Ce n'est pas la première fois que ce clan se retrouve associé avec des vagues de DDOS dans le cadre d'un tournoi, et ce alors même que leur charte l'interdit formellement. Nous sommes tous joueurs de MMO et nous savons tous qu'une charte de guilde ou de clan n'a jamais que la valeur qu'on veut bien lui donner (allez dire ça aux joueurs de EVE Online, par exemple). Prouver un DDOS et donc condamner le clan est fort difficile, mais il se trouve que le vainqueur a fait quelque chose de bien plus complexe, mais plus facile à prouver.
 
Jagex a confirmé que 5PLUS50K12 était responsable de la création d'une ferme à bots, et qu'il contrôlait donc de très nombreux comptes qui lui auraient été extrêmement utiles pour DDOS d'autres joueurs. En raison de cette activité suspecte, tous ses comptes ont donc été fermés et il a été disqualifié.
 
2017 RF2017 MainStage
Mais qu'adviendra-t-il des 20 000$ qu'il a remporté ? Trois options sont actuellement à l'étude : en faire don à une autre association caritative (Jagex est extrêmement active auprès d'associations anglaises pour la prévention du suicide ou impliquées dans la lutte contre le cancer notamment), partager la somme équitablement entre les autres finalistes ou tout simplement reporter les fonds sur le tournoi de l'année prochaine.
 
En attendant la décision, la communauté continue de se déchirer sur les réseaux sociaux et les plateformes communautaires du jeu : vu le temps de préparation qu'implique ce tournoi, il est juste impossible d'organiser un remake, sans compter que les stratégies de certains joueurs sont désormais connues et reprises de toute part. Il y a le feu dans la plus vieille maison de Jagex, et pour ce jeu extrêmement axé sur l'écoute de sa communauté, il est important que des mesures soient prises pour empêcher que ces soucis se répètent.

  • En chargement...

Que pensez-vous de Runefest 2017 ?

1 aime, 2 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
4,7 / 10 - Moyen