Deux nouvelles cartes, voire une campagne, pour PlayerUnknown's Battlegrounds

Fort de son succès économique, PlayerUnknown's Battlegrounds envisage l'avenir et entend s'enrichir de deux nouvelles cartes (une île yougoslave et une cité péruvienne) et Brendan Greene « rêve » d'y adjoindre une campagne scénarisée.

Deux nouvelles cartes, voire une campagne, pour PlayerUnknown's Battlegrounds

Depuis son lancement fin mars dernier (dans le cadre d'un accès anticipé), on sait que Playerunknown's Battlegrounds s'impose comme un vrai succès commercial -- le studio Bluehole revendiquait un chiffre d'affaires de 11 millions de dollars en trois jours et selon SuperData, le jeu aurait généré quelque 34 millions supplémentaires au cours du seul mois d'avril. Evidemment, l'engouement suscité auprès des joueurs permet d'envisager l'avenir sereinement et le jeune designer Brendan Greene a déjà quelques projets (qu'il confie ici et à GameInformer).

On sait d'ores et déjà que le PUBG doit faire l'objet d'un portage sur consoles après sa sortie commerciale sur PC, mais d'ici là, l'équipe de développement s'attèle à la réalisation de mises à jour de contenu, notamment deux nouvelles cartes.
La première doit prendre la forme d'une île de la Mer Adriatique, au large de la Yougoslavie. Comme la carte actuelle du jeu, elle devrait s'étendre sur une superficie de 8x8km et afficher une topographie propice aux affrontements : le nord de l'île est composé de forêts denses permettant de rester à couvert quand le sud est fait de côtes escarpées. Le point notable du lieu étant un sommet enneigée, offrant une vue dégagée sur l'ensemble de l'île, permettant donc de repérer ses adversaires mais en prenant le risque d'évoluer à découvert.
La seconde map s'annonce plus petite (4x4km) mais pour plonger les joueurs dans un environnement urbain : une ville dans une zone aride située au Pérou, « anciennement magnifique mais ravagée par la guerre », selon le développeur, alors que les ruines « sont balayées par des tempêtes de sable ». On imagine que les joueurs devront s'adapter à un gameplay de guérilla.

4.jpg
5.jpg

Peut-être plus surprenant, Brendan Greene envisage un mode « campagne » pour PlayerUnknown's Battlegrounds, jouable en solo ou en multijoueur. La motivation du développeur est double : d'abord pouvoir proposer, le temps d'une campagne, donc, une sorte de « terrain d'entrainement » aux nouveaux joueurs avant qu'ils ne se lancent au coeur des affrontements multijoueurs de PUBG. Mais aussi ensuite car le designer y voit l'occasion de développer la trame narrative de l'univers de jeu : avec Overwatch, Blizzard a montré que lore pouvait avoir une certaine importance, même dans un shooter, et Brendan Greene aimerait pouvoir réaliser une campagne multijoueur qui raconterait l'histoire de l'île (qui aurait subi une occupation militaire soviétique dans les années 70). Le designer imagine par exemple qu'un petit groupe de joueurs tentent de libérer progressivement l'île de son occupation militaire. Si le principe trouverait sans doute son public, Brendan Greene précise ici qu'il ne s'agit là (pour l'instant) que « d'un concept », « un rêve et donc pas même encore le début d'un projet ». De nouveaux modes de jeu ne seront quoi qu'il en soit concrètement envisagés qu'après le lancement commercial du jeu sur PC.

Réactions (74)


Que pensez-vous de Playerunknown's Battlegrounds ?

16 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (18 évaluations | 0 critique)
7,4 / 10 - Bien