Vers une intégration l'eSport aux Jeux Asiatiques 2022

Le sport électronique est-il un sport comme les autres ? Le Conseil Olympique d'Asie fait un pas supplémentaire vers une réponse positive en intégrant l'eSport aux disciplines officielles des Jeux Asiatiques 2022 de Hangzhou.

Le sport électronique est-il un sport comme les autres ? La question fait débat depuis déjà quelques années mais au-delà de la dimension purement sportive de la problématique, l'engouement populaire et le poids commercial croissant du secteur encouragent manifestement les grandes instances du sport mondial à observer l'eSport d'un oeil bienveillant.

Vers une intégration l'eSport aux Jeux Asiatiques 2022

C'est du moins la position du Conseil Olympique d'Asie (OCA), qui annonce l'intégration du sport électronique parmi les disciplines officielles (avec, donc, remise officielle de médailles aux vainqueurs) de la dix-neuvième édition de ses Jeux Asiatiques qui se tiendront à Hangzhou, en Chine, en 2022. À cette heure, on ignore encore précisément quels jeux serviront de cadre à la compétition, mais en attendant les compétitions officielles, l'OCA annonce d'ores et déjà des matchs d'exhibition d'eSport sur FIFA 17, mais aussi un MOBA et un jeu d'action non encore désignés, dans le cadre des prochains AIMAG (les Jeux asiatiques en salle et d'arts martiaux) qui se tiendront en septembre prochain à Ashgabat, au Turkménistan, ainsi qu'aux Jeux Asiatiques de 2018 de Jakarta et Palembang, en Indonésie.

Et l'initiative n'est sans doute pas anodine. Car si l'Asie est un continent pionnier en matière d'eSport (il y a vingt ans, les télévisions coréennes diffusaient déjà des matchs de StarCraft et la Chine revendique aujourd'hui les plus grosses audiences de la scène eSport mondial), expliquant sans doute une reconnaissance précoce de l'eSport par les instances sportives locales, on imagine qu'elle pourrait aussi être le premier pas, peut-être, vers l'intégration de l'eSport au sein des disciplines officielles des prochaines éditions des Jeux Olympiques -- notamment pour des raisons financières.
Car pour accompagner l'intégration de l'eSport dans les Jeux Asiatiques, le Conseil Olympique d'Asie annonce un partenariat commercial avec AliSports, la division eSport d'Alibaba, le géant chinois du commerce électronique et déjà partenaire financier très présent de l'OCA autour des sports traditionnels de la compétition asiatique. Que ce soit en termes d'audience ou d'enjeux financiers, on comprend les motivations des différents acteurs en présence.

Réactions (20)


  • En chargement...