10 jours pour Windows 10

Lancé le 29 juillet 2015, Windows 10 s'accompagnait d'une offre de mise à jour gratuite pendant un an. La fin de cette période approche...

10 jours pour Windows 10

Windows 10 est la dernière version du célèbre système d'exploitation de Microsoft. Dernière dans le sens où, sorti il y a près d'un an, il est la version la plus récente de l'OS. Mais aussi dernière dans le sens où, à l'image de ce que propose déjà Apple avec macOS (OS X ayant été renommé au mois de juin), Microsoft a pour but de ne plus déployer de nouvelle version de Windows après celle-ci, mais de plutôt faire évoluer Windows 10 à travers des mises à jour mensuelles. Mises à jour plus ou moins importantes.

Si l'OS a déjà su évoluer au cours de cette première année d'exploitation, il faut toutefois noter l'arrivée le 2 août prochain de la "Anniversary Edition" de Windows 10, sorte de Service Pack qui apportera de nombreuses nouvelles fonctionnalités très attendues au système d'exploitation et à ses logiciels, dont par exemple la possibilité pour le navigateur Edge d'intégrer des extensions (certaines sont présentes depuis le lancement de la fonctionnalité, comme AdBlock Plus -- évidemment à désactiver sur JoL --, qui permet de bloquer les pubs sur internet).

Windows 10 est là depuis un an et est prévu pour durer. La prochaine version de l'OS risque de faire attendre longtemps. Très longtemps. Tandis que rester sur une version antérieure, bien que rassurant puisqu'on reste sur un environnement connu et éprouvé, fait manquer de nombreuses améliorations puisque Windows 10 est plus stable, plus performant, dispose de plus nombreuses fonctionnalités (l'ergonomie avec plusieurs écrans est largement améliorée à partir de Windows 8) et, surtout, permet de bénéficier de DirectX 12 (si la technologie implique surtout des jeux plus beaux et qui tournent mieux, elle implique également des jeux exclusifs à Windows 10).

Le joueur largement équipé pourra également se laisser tenter par les possibilités qu'offre l'écosystème Windows 10 (PC, Xbox One et Smartphone) et notamment par la promesse du "Xbox Play Anywhere" annoncée par Microsoft lors du dernier salon de l'E3 et dont le lancement est prévu le 13 septembre prochain : la possibilité de profiter d'un jeu sur plusieurs plateformes grâce au cross-buy (acheter un jeu sur Xbox One permet de l'avoir également sur PC, sans surcoût, et inversement) et au partage de sauvegarde en ligne, permettant de ne pas être contraint à un seul support pour jouer et continuer sa partie.

L'inconvénient du système d'exploitation tient sans doute à son rapprochement de la logique des OS de smartphones, avec de nombreux services automatiques connectés et activés par défaut. Si on ne fait pas confiance à Microsoft et qu'on ne souhaite pas bénéficier de ces services, il est possible de les désactiver en passant dans les options ou en utilisant des logiciels tiers (qui iront modifier les registres pour une désactivation plus radicale).

Dans tous les cas, on a de grandes chances de se retrouver tôt ou tard sur Windows 10 (nouvelle machine équipée de Windows, besoin d'utiliser un logiciel qui ne fonctionne que sous cet OS, machine de travail équipée, etc.) donc il est aussi simple de ne pas retarder l'échéance et de profiter de l'offre de gratuité qui se termine dans dix jours.

À noter : la migration nécessite entre 10 et 30 minutes (OS pré-téléchargé), sans perte de données (une sauvegarde reste néanmoins une précaution qui peut être utile) et sans qu'il ne soit nécessaire de tout réinstaller ensuite. Tous les logiciels qui fonctionnent sous Windows 7 ou 8 fonctionnent également sous Windows 10.

Pour rappel, afin de pousser les utilisateurs à migrer vers Windows 10 et pouvoir concentrer ses efforts sur celui-ci, Microsoft a proposé d'offrir pendant un an la mise à jour depuis Windows 7 ou 8 vers Windows 10. Et si l'offre de migration est limitée dans le temps, la licence qui en résulte n'a pour seule limite que le remplacement de la machine. Les utilisateurs passés sous Windows 10 resteront sous Windows 10 et ne repasseront pas sur leur ancien OS dans 10 jours à la fin de l'offre.

Inversement, ceux qui ne seront pas passés sous Windows 10 ne pourront plus le faire dans dix jours et devront donc payer une licence pour faire cette migration. Et, ceux qui attendront le dernier jour ont un risque de se retrouver face à des serveurs saturés et de ne pas pouvoir faire cette migration avant que l'offre ne se termine.

Bref, commencez à vous poser la question d'effectuer ou non cette migration et, si vous optez pour, ne tardez pas trop à la réaliser.

Réactions (147)


Que pensez-vous de Windows 10 ?

3 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (14 évaluations | 0 critique)
3,7 / 10 - Médiocre