Un ministre dans Dragon Quest et les joueurs japonais sont vent debout

Ichita Yamamoto, ministre japonais des sciences et technologies, profitait de sa visite chez Square-Enix pour jouer à DQXO et discuter avec les joueurs. Ire des joueurs japonais : le ministre a enfreint le CLUF du MMO interdisant de discuter politique.

Un ministre dans Dragon Quest et les joueurs japonais sont vent debout

Le jeu vidéo est évidemment un loisir de plus en plus grand public et le profil type du joueur est aujourd'hui un jeune adulte, actif et en âge de voter. On comprend dès lors que les hommes politiques s'intéressent à cet électorat et se donnent les moyens de communiquer à leur endroit.
Ichita Yamamoto, ministre des sciences et technologies au Japon, l'a manifestement compris et était récemment en visite chez Square-Enix, notamment pour jouer à Dragon Quest X Online (la licence étant une institution dans l'archipel nippon). Au cours de ces pérégrinations dans le MMO, il discute avec les joueurs et en profite pour les rappeler à leur devoir civique : la chambre haute du parlement japonais doit être renouvelée prochainement et le ministre incite les joueurs à ne pas s'abstenir pour l'élection à venir.

Si ce type d'appels aux votes est plutôt courant et traditionnellement salué, les joueurs japonais ne semblent pas du même avis et y voient surtout la violation des conditions d'utilisation du MMO. Dans ses articles 10 et 12, Square-Enix interdit en effet strictement sur ses serveurs toute forme « d'activités politiques » ou de « démarchage dans le cadre d'une campagne électorale » et d'après Dual Shockers qui s'en fait l'écho, nombre de joueurs considèrent que le ministre a profité de l'occasion pour mener une campagne prosélyte avec la complicité du développeur. Ils se montrent ainsi particulièrement véhéments sur les réseaux sociaux et prennent d'assaut le support client de Square-Enix.
On sait que politique et jeu vidéo ne font pas toujours bon ménage - dès lors que le jeu vidéo a longtemps servi de bouc-émissaire attractif pour certains politiques et inversement, ces mêmes hommes politiques ne sont manifestement pas tellement mieux accueillis par les joueurs. En attendant, on pourra peut-être saluer l'initiative de ceux qui s'intéressent au secteur, quand bien même les joueurs ne sont pas manifestement pas une cible électorale aisée à séduire.

Réactions (24)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dragon Quest X Online ?

17 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (24 évaluations | 0 critique)
5,4 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, 1 y a joué.