Gamescom 09 : Star Trek Online présenté "behind the doors"

C'est sur le stand de l'arène réservée aux professionnels que Craig Zinkievich, le producteur exécutif de Star Trek Online et Andy Velasquez, producteur associé, nous reçoivent pour une démo live du mystérieux bébé des studios Cryptic. Accompagné de sa fidèle figurine de Spock, Craig nous a décortiqué le jeu et son interface durant une rapide demi-heure.

Gamescom 09 : Star Trek Online présenté "behind the doors"

He's dead, Jim !

Le jeu présenté sur grand écran s'ouvre ainsi sur une scène de jeu dans l'espace. Le vaisseau flottant dans l'immensité spatiale, de belles ceintures d'astéroïdes se dessinent sur la planète en arrière plan. Le jeu n'a rien à envier aux graphismes de ses concurents, et parait réalisé sur des bases solides. L'espace régit par des lois n'ayant rien à voir avec la physique, est prévu pour amener du fun au joueur. On ne mettra pas des heures à se déplacer d'un point A vers un point B, car une interface de voyage ressemblant à une carte de jeu de Tron, permettra de voyager à travers des portails. Des sortes d'autoroutes spatiales sont ainsi dessinées sur cette carte pour se déplacer à vitesse de distorsion.

A la manière d'un Champions Online, un serveur central est prévu. Cryptic place sa confiance dans la technologie de ses serveurs qui devraient garantir un confort de jeu maximal.

Houston on a un problème !

L'interface de pilotage des vaisseaux se présente sous une forme un peu moins classique que les standards actuels. Une barre de vitesse, une icône d'information sur l'état des boucliers et de votre vaisseau, 4 barres indiquant les niveaux de puissance de vos armes, vaisseaux (et deux autres choses), des icones d'attaque et finalement les icones d'action de vos officiers de pont (Les 'Bridge Officer' PNJs ou 'BO').

L'interface d'information sur l'état des boucliers vous permet de réparer en temps réel ces derniers lors d'une attaque où vous subissez des dégats. Suivant les possibilités de réparation dont vous disposez, vous pourrez renforcer plus ou moins vos boucliers. Les quatre zones localisées (devant, à droite, à gauche et derrière) encaissent indépendamment les dégats qui leurs sont infligées et nécéssitent d'être chacune considérée avec attention. Lorsque qu'une ouverture est crée, littéralement qu'un de vos 4 boucliers est rompu, votre vaisseau subit alors des dégats directs.

Les barres de “power levels” vous indiquent en temps réel, la puissance dont disposent vos armes et votre vaisseau. Ainsi, les gros vaisseaux bénificiant de plus d'énergie pour les armes, auront une grande puissance de tir.

Mais la chose qui est certainement la plus importante, ce sont vos officiers. Chaque officier bénéficie de capacités qui lui sont propres et vous permettent ainsi, d'utiliser une compétence spécifique telle que l'utilisation d'un rayon tracteur, ou la possibilité de réparer les vaisseaux des autres etc... Evidemment, vos officiers pourront monter de niveau et ce sera au Capitaine de gérer leur carrière et bien entendu, de les faire monter en expérience, afin de d'orienter les capacités de son vaisseau.

Vous ne serez pas obligé de garder les officiers que vous recruterez puisque vos équipiers pourront se voir remplacés à tout moment lors d'une mission au sol. C'est de cette manière que vous pourrez changer vos manières de jouer en fonction des personnes avec qui vous jouez.

En fonction de la taille de vos vaisseaux, il sera possible d'emporter plus ou moins d'officiers. (1 à 3 officiers selon le vaisseau pour commencer...)

J'en ai une plus grosse.

Les vaisseaux, signes ostentatoires de richesse extérieure et de rang plus ou moins élévé du Capitaine qui les dirige, seront évidemment personnalisables dans tous les sens. Toutes les armes que vous équiperez seront visibles et vous pourrez changer des choses comme la couleur de vos vitrages, certaines formes du vaisseau ou encore le nom qui se verra affiché sur la coque extérieure. On ne dira rien sur la personnalisation intérieure, même si aucun des deux producteurs n'a niée son existence.

We lose contact.

Les combats dans l'espace se dérouleront sur un plan tactique où le positionnement requiert toute son importance. La portée des armes sera séparée en arc de portée calqué sur les segments des boucliers. Ainsi certaines de vos armes ne porteront que sur 45°, 90° ou 135° en fonction de ce que vous aurez défini. Un ennemi se plaçant derrière vous pourra ainsi pilloner vos arrières sans risquer de rencontrer de riposte si vous n'avez pas de quoi vous défendre dans cet angle. Une subtile manoeuvre tel qu'un looping  vous permettra de vous retrouver derrière lui afin de ne plus en être inquièté.

Le déplacement en 3D des vaisseaux promet des batailles épiques même si il ne servira pas pour se déplacer dans tous les sens pour éviter les tirs qui restent en autolock. Le PvP est évidemment prévu entre les deux factions prévues (Klingon et Fédération) et dans cette optique, les développeurs encourageront la localisation des espèces sur leur planète respective. Toutefois, rien ne sera obligatoire.

Ma mère était Klingon, mon père se bat pour la Fédération.

Les sangs melés ne seront pas prohibés à la création de votre personnage, il sera laissé libre choix aux joueurs d'incarner ceux qu'ils veulent dans chaque camp.

L'outil de création de personnage reste toutefois très classique et puissant à la fois. Des templates de visages sont proposés et l'on peut interargir dessus afin de modifier plusieurs caractéristiques telles que la couleur des yeux, le style de cheveux, etc.

Les uniformes de Star Trek qui viendront habiller les personnages ont reçu un coup de jeune et sont devenus presque fringuants sur nos personnages. Nous n'avons pas pu voir d'autres vêtements mais un système qui permet d'afficher l'armure portée par les personnages est prévu, on imagine donc que de nouveaux sets de vêtements sont prévus.

Voilà tout pour cette présentation, concise et rapide. Nous avons tout de même posé une belle colle à Craig, qui n'a pas su se prononcer quand à l'utilisation des "points Cryptic" à l'intérieur de son jeu. Il ne sera sans doute pas possible d'utiliser les points d'un jeu différent pour en profiter sur Star Trek Online. Mais cela reste encore à préciser...

 

Réactions (35)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Trek Online ?

116 aiment, 42 pas.
Note moyenne : (163 évaluations | 20 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Star Trek Online
(94 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

192 joliens y jouent, 393 y ont joué.