Games Com : flash sur Canaan

Malgré une impossibilité de tester le jeu sur le stand occupé par Gpotato dans le Business Center de la Games Com de Cologne (pour cause de problème momentané sur les serveurs chinois), nous avons longuement interrogé Julien Wera au sujet de ce nouveau jeu, annoncé il y a à peine quelques jours.

Un petit rappel de ce que nous savions sur ce jeu s'impose.

C'est le premier MMORPG  ouvert développé intégralement en Flash sans client : le joueur se connectera via son navigateur grâce à son identifiant Gpotato et pourra jouer immédiatement.

Mais creusons donc un peu plus loin.

Ce nouveau bébé a, en dehors de ses caractéristiques qui le rapproche de tous les autres jeux en flash par navigateur, la structure et le contenu d'un vrai MMORPG : des quêtes, un système de combat basé sur le temps qui s'approche de ce que l'on pouvait voir dans Final Fantasy 7 avec la barre d'action qui devait se remplir avant qu'un personnage puisse choisir l'action qu'il choisissait d'exécuter. Le système ne sera pas basé sur un tour par tour réel, mais certains personnages pourront attaquer plus vite que d'autres par exemple car leur barre d'action se remplit plus rapidement.

Une autre des originalités annoncées pour ce jeu est le rôle prédominant des familiers. Intrigués, nous avons donc demandé à en savoir un peu plus sur le sujet. Le système est totalement différent de celui de Rappelz, auquel certains d'entre vous ont dû immédiatement penser. Votre personnage peut posséder 3 ou 4 familiers (dans l'impossibilité de vérifier ce chiffre sur le moment, Julien n'a pas su nous le dire) : il forme presque un groupe à lui seul. Les familiers se domptent dans leur environnement et ont la capacité d'évoluer en apprenant leurs propres compétences : on trouvera a priori un nombre très important de monstres charmables de par le monde. La formation que vous leur ferez adopter en combat vous assurera la victoire ou vous fera subir la plus sévère des défaites : à différents styles de familiers (tanks, défenseurs) correspondront différentes formations et certaines seront plus efficaces que d'autres.

En terme de contenu, on nous a annoncé un système d'habitation et d'artisanat présents et entièrement opérationnels dès la sortie du jeu.

Par sa forme si particulière, Canaan est une réelle première pour Gpotato, mais il reste malgré tout proche des univers des autres jeux du portail, grâce à son dessin très influencé par l'univers des mangas et cette volonté de tout rendre plus ou moins mignon (mais là, tout dépend des goûts !).

On pouvait craindre que les joueurs désertent ce jeu pour son côté très enfantin, mais a priori, il n'en est rien, bien au contraire, puisque ce jeu a rencontré, du moins sur sa version chinoise, un public des plus inattendus pour un MMORPG : les gens qui jouent depuis leur lieu de travail.

Ce n'est pas un hasard, car effectivement, le jeu pourrait sembler avoir été pensé pour ce type de population : pas d'installation, un outil très simple, très peu demandeur en ressources, utilisable partout sur de nombreux supports (PC, MAC, des tests sont actuellement en cours sur Linux) et via la plupart des navigateurs supportant Flash. Vos netbooks et portables, récents ou anciens, devraient même être en mesure de le faire tourner de manière correcte.

Mais on retrouve aussi cette idée dans les modalités de jeu : le mode combat peut s'automatiser, tout comme les déplacements. Pour ce qui est du combat, une fois que vous serez entré sur la zone de combat (à la manière d'une rencontre aléatoire dans un Final Fantasy), vous pourrez paramétrer l'intelligence artificielle de vos familiers pour qu'ils gèrent le combat à votre place. Le déplacement automatique est lui aussi extrêmement utile : par exemple, quand vous acceptez une quête, on vous offre de cliquer sur un bouton "Go !" qui vous amènera directement à votre destination. Cependant, n'allez pas croire qu'on puisse jouer à ce jeu en étant AFK : il vous reste toujours la possibilité d'être attaqué par un monstre pendant ce déplacement.

Tout est fait pour autoriser le joueur à faire plusieurs choses en même temps : l'objectif originel des développeurs était de permettre aux utilisateurs de tchatter dans une autre fenêtre ou de communiquer avec les autres joueurs sur des forums alors qu'ils étaient en train de jouer.

Le jeu est en 2D isométrique : les personnages sont développés en 3D et ensuite appliqués sur un environnement en 2D, un peu à la manière de ce qu'on peut trouver dans un Ragnarok Online.

Ce jeu n'est qu'une illustration de plus de la ligne directrice de Gpotato : tout le monde doit pouvoir jouer. Le but est de faire tourner leurs jeux sur le plus grand nombre de machines possibles et de lever la barrière financière : ce jeu en Flash est donc une solution rêvée car elle évite, dans l'optique d'une exploitation internationale, aux personnes ne bénéficiant pas d'une connexion haut débit d'avoir à télécharger un client ou même un simple installeur.

Une nouvelle fois le pari de l'originalité pour Gpotato. Sera-t-il une nouvelle fois payant ? Seul l'avenir nous le dira : sans doute aurons-nous plus d'informations au moment du Festival du Jeu Vidéo.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Canaan ?

19 aiment, 14 pas.
Note moyenne : (33 évaluations | 4 critiques)
4,6 / 10 - Moyen