Le MMO en 2014

Du 11 au 14 mai dernier, Seattle accueillait la LOGIN Conf 09. Quelques observateurs du monde des MMO avaient fait le déplacement pour jouer les Nostradamus et imaginer le MMO en 2014.

Du 11 au 14 mai dernier, la LOGIN Conference 2009 de Seattle accueillait quelques grands acteurs de l’industrie du jeu vidéo et du MMO. Au milieu de pléthore de tables rondes et autres lectures sur l’économie, les mécanismes ou la conception de jeux, on s’intéressait notamment à l’avenir du MMO.
Une conférence intitulée « Jeu en ligne 2014 : Spoilers pour le futur » s’attachait à dessiner à grand trait ce que pourrait être le marché du MMO dans cinq ans. Pour répondre à cette délicate question, étaient réunis : Charlie Stross (auteur de science-fiction spécialisée dans les effets des nouvelles technologies sur l’humanité dans un futur proche), Adam Martin (consultant, anciennement salarié de NCsoft Europe), David Edery (consultant jeu vidéo indépendant) et Tarrnie Williams (game developer).

Plusieurs grandes tendances se dessinent, selon la fine équipe. D’abord, techniquement, les MMO devraient de plus en plus reposer sur des mécanismes de « Cloud Computing » (la puissance de calcul du jeu n’est plus assurée par l’ordinateur personnel du joueur, mais décentralisé vers des serveurs en ligne). Ces évolutions techniques permettront la démocratisation du jeu en ligne sur plateforme mobile, partout et tout le temps, accompagnée d’évolutions inévitables du gameplay (nécessitant un moindre investissement du joueur). Dans le même temps, les Web-based MMO auraient vocation à disparaître, supplantés par le jeu mobile.

Géographiquement, les marchés mondiaux du MMO évolueront aussi. Selon les quatre prophètes, en Asie, la Corée perdra son rôle de leader, supplémenté par la Chine (à en croire le gouvernement chinois, c’est déjà le cas – la Chine serait le premier producteur mondial de MMOG). Et en occident, l’Europe verra l’émergence d’acteurs majeurs du MMO, connaissant les premiers vrais succès commerciaux européens supplantant rapidement les titres américains (l’Europe pouvant être un marché bien plus rentable que les Etats-Unis, pour peu que les développeurs puissent passer outre les particularismes nationaux - langues, cultures, etc.).

En terme de modèle économique, l’industrie du MMO profitera pleinement d’une forte récession économique mondiale (le jeu n’étant traditionnellement que peu impacté par les crises financières). Quelque 90% de la production de MMO sur PC sera distribué gratuitement en « free to play ». Et le modèle émergeant devrait être celui de la publicité. Les régies publicitaires spécialisées dans l’in-game advertising seront de plus en plus nombreuses, mais seules quelques unes domineront le marché... éclipsant une myriade de régies aveuglées par l’espoir de gains élevés.

Enfin, les créateurs de consoles devraient s’emparer du MMO. Et les consoles devraient devenir la plateforme de prédilection du MMORPG, notamment grâce à leur capacité à lancer des jeux exempts de bugs, fonctionnels et parfaitement peaufinés.

Quid de la pertinence de ces « prédictions » ? Rendez-vous en 2014 pour juger « sur place ».

Réactions (40)


  • En chargement...