« La publicité dans les jeux n'est pas efficace »

Spécialiste de la publicité en ligne, Alex St John considère l'affichage de réclames au coeur des jeux assez peu efficace. Ce qui ne l'empêche pas recourir à des méthodes « plus rentables ».

Alex St John, CEO et fondateur de Wild Tangent, est un habitué des controverses et aime manifestement prendre le contre-pied des idées reçues. Ainsi, à l'heure où l'on annonce la mort du jeu vidéo sur PC, lui prédisait récemment la fin des consoles qu'il juge trop segmentées.

Il récidive aujourd'hui à propos de la publicité « in-game » (ces annonces publicitaires affichées directement au coeur des jeux vidéo). Alors que la plupart des analystes du secteur promettent un avenir « fructueux » à ce modèle économique et que manifestement de plus en plus d'éditeurs de jeux en ligne s'y intéressent (NCsoft, en tête), Alex St John considère ce modèle inefficace.

« La publicité dans le jeu - Wild Tangent dispose de brevets à ce sujet, nous nous y intéressons depuis longtemps et nous vendons de la publicité dans les jeu - n'est pas un modèle très efficace parce que les jeux ne sont pas adaptés et parce que les méthodes de mesures de valeur de la publicité ne sont pas fiables et difficile à suivre. »

Le publicitaire ne désarme par pour autant. Il a juste opté pour un modèle « plus simple, plus clair et plus rentable » : le choix est laissé au joueur d'afficher ou non la publicité. S'il paie un abonnement, le jeu est exempt de publicité. S'il préfère jouer gratuitement, un film publicitaire est diffusé avant le chargement du jeu.
La régie peut garantir la visibilité du message publicitaire à l'annonceur, comptabiliser précisément les affichages... et les facturer plus cher. Les revenus « à la minute » de la société Wild Tangent ont augmenté de 400% depuis la mise en place de cette méthode en 2007.

Source : http://www.gamesindustry.biz/articles/in-game-ads-not-very-effective-says-st-john

  • En chargement...