Dofus, un jeu à... découvrir

7/10
Je pense qu'il est difficile de faire une critique objective d'un jeu comme Dofus. Soit on aime, soit on aime pas. Est-ce qu'une note sur 10 peut définir un jeu sur lequel certaines personnes passent des années ? Je ne pense pas. Voyez-vous, au départ, j'aurai voulu mettre un 6/10 avant de réaliser que j'y suis encore, et que depuis le temps, si ce n'etait qu'un "6/10" ca serait ridicule et masochiste.

Comment également dire de façon complète tout ce qu'on pense d'un jeu sans déboucher sur une critique bien trop longue à lire ? Pourquoi est-ce que tant de personnes semblent critiquer ce jeu, alors même que ce jeu dure encore et toujours ? Voici mon opinion. Pour les flemmards, je fais un résumé à la fin. Le fait que les points faibles soient plus longs que les négatifs n'est pas mauvais signe. En tant que vieux joueur, les défauts me dérangent plus, et j'ai tendance à plus les argumenter.

Dofus est un jeu de découverte. Découvrir de nouvelles zones, de nouveaux sorts, de nouveaux métiers, de nouvelles classes, de nouveaux combos abusés, de nouveaux amis, de nouvelles guildes... Tant que vous découvrez des choses, alors Dofus vous semblera un jeu merveilleux avec un univers un peu décalé, une communauté parfois superbe, parfois horrible. Mais un jeu vraiment incontournable.

Commençons par les points forts :
1- Un univers incroyablement vaste. C'est bien simple, moyennant que vous ayez accès à toutes les zones du jeu, le parcourir pour ne serait-ce que valider tous les succès d'exploration prend bien 20 a 30 minutes, plus encore si vous prenez le temps de regarder les décors et de lire de détails ici et la. Si vous êtes patients et que vous cherchez bien, vous trouverez des maps cachées inexplorées, propices à des petits jeux entre amis.

2- Un système commercial fantastique. Disons le : quand j'ai commencé dofus, je me disais que je ne m'abonnerai jamais. Je suis contre les systèmes à abonnement. Puis j'ai découvert les hôtels de ventes, les métiers, et ca m'a rendu dingue. J'ai voulu devenir riche. Alors j'ai décidé que le jeu me plaisait et j'ai utilisé la carte bancaire pour m'abonner un total de 2 mois environ. Ce qui me paraissait fournir assez d'argent à la société. J'ai toujours été abonné depuis grâce à des ogrines ou des amis, sans pour autant sortir la carte de crédit, juste grâce à l'argent virtuel. Ce qui est un plus indéniable : si vous êtes commerçants, ne vous souciez pas de l'abonnement, vous pourrez vous le payer en argent virtuel.

3- Une diversité de gameplay franchement énorme. Vous pourrez passer du temps avant de trouver la classe qu'il vous faut. Soit très simple, telle qu'un cra, soit complexe, comme un roublard, steamer, ou eliotrope. Vous aimez les gros dégâts ? Prenez un iop. Vous voulez un truc fourbe, qui prenne un peu de temps à se déployer, plus dur, mais déboite ? Prenez un roublard. Vous voulez un truc atypique et ne pas ressembler aux autres ? Vous trouverez sans aucun doute un stuff pas/peu utilisé, un élément peu exploité sur une classe, et vous pourrez en profiter comme bon vous semble. Les possibilités ne sont pas infinies, mais elles sont tellement grandes que c'est vraiment génial.

4- Une communauté parfois adorable. Oui. Vous pourrez trouver, sous la croute de saleté de la communauté des gens particulièrement gentils, altruistes, amicaux, et loyaux. Vous devrez chercher. Bien. Trouver une guilde sympa. Mais une fois que c'est fait, le jeu s'ouvrira à vous, et vous vous surprendrez à vous connecter ne serait-ce que pour leur parler de la même façon qu'on peut se connecter à facebook, skype, steam...

5- Les compagnons / multicompte. Certains crachent dessus, d'autres défendent à tout prix. Mais soyons honnêtes, avoir la possibilité de jouer un RPG comme dans l'ancien temps à Baldur's Gate, en solo en contrôlant plusieurs personnages de classes différentes et d'optimisations variées, c'est vraiment cool. D'autant que ça vous permet d'être plus indépendant, parce que comme vous le verrez dans les points négatifs, tout n'est pas rose dans la communauté.

6- L'univers. Ouais encore une fois. Parce que ça vaut la peine de le mentionner deux fois. Parce que vous pourrez aussi bien faire un tueur de joueurs, qu'un farmeur [... ] qui alimente les HDV, un croque mort pour envoyer vos ennemis au cimetière, un éleveur de montures, un collectionneur de familiers, un top-modèle dans le concours de beauté... Ou un pro-gamer, et remporter le tournoi annuel inter serveur : le goultarminator. Il n'y a que peu de limites.

Les points faibles :

1- La communauté. Oui. Dans le top des points négatifs, la communauté. C'est tellement une horreur qu'il me faudra plusieurs paragraphes pour tout décrire. Pourquoi ? Parce qu'une bonne partie des joueurs est immature. Parce que c'est un jeu vidéo et que la plupart des gens ont l'impression de pouvoir tout dire derrière un écran, et parce que "c'est qu'un jeu merde". Parce que les gens ne sont pas capables de comprendre que oui, c'est un jeu, mais que les autres personnages ne sont pas des PNJ, qu'il y a un humain derrière avec des sentiments, et que c'est exactement comme facebook d'une certaine façon. Et que l'anonymat d'un pseudo ne permet pas de faire n'importe quoi derrière : voler, arnaquer, mentir, tricher, pishing,...
Dofus comporte un système de PvPmulti, le AVA. Passons les détails du système, mais grosso modo, les joueurs sont réunis en guildes, qui peuvent s'allier pour former des alliances et contrôler des territoires. L'une des guildes et considérée comme meneuse de l'alliance, et le meneur de la guilde contrôle de fait l'Alliance. Si ça parait amusant, quand on sait que les alliances peuvent réunir 200 a 300 personnages, jusqu’à 2000, 3000 (soit plus ou moins 50 à 750 joueurs, en supposant quatre personnages par joueur en moyenne). Est-ce que vous avez déjà essayé de gérer 750 personnes ? Je suppose que non. C'est quasiment un poste de chef d'entreprise. Oui ce n'est qu'un jeu. Mais les relations humaines sont ce qu'elles sont, c'est juste invivable, d'autant plus que les droits pour gérer ça sont particulièrement restreints. Volonté des développeurs qui diront que c'est pour forcer à se mettre entre joueurs qui partagent la même vision, mais ça rend les choses vraiment difficiles à gérer. Au moins, les meneurs acquièrent des capacités de leadership et de management en jouant \o/. C'est un point positif, même si ça ne vaut pas tout à fait l'effort.

2- Les bots. C'est une vraie plaie. Il suffit de voir le sujet JoL sur le sujet : 170 pages de discussions pour une progression franchement ridicule. La modération du jeu est bénévole (choix critiquable, mais ce n'est pas le sujet) , ce qui rend leur élimination plus que hasardeuse puisque sujettes aux disponibilités de personnes bénévoles, et sélectionnées drastiquement, donc en effectif parfois franchement insuffisant. On est loin des deux modérateurs par serveur, alors bienvenue dans un monde pourri par ces robots. Et cela impacte l'économie en faisant chuter les prix et en rendant les joueurs beaucoup moins concurrentiels. Heureusement, les développeurs sont conscients du problème et semblent s'y attaquer. Malheureusement, les résultats sont parfois franchement décevants. Et ce, malgré toutes les idées avancées par la communauté pour enrayer ce fléau. Elles ne sont peut être pas toutes bonnes, les devs n'ont peut-être pas le temps de tout lire et tout mettre en place, mais on ne me fera pas croire que les 170 pages de sujet JoL ne sont pleines que d'idioties sans queues ni têtes, et qu'il n'y a rien de bon a en tirer.

3- L'IA. Oh soyez rassuré, les monstres ont une IA plutôt franchement bonne. Vous pourrez parfois exploiter des failles pendant un moment, mais globalement, c'est vraiment bon. Là où c'est l'horreur, c'est pour les entités alliées du joueur contrôlées par l'IA. Combat de quêtes avec un personnage à protéger ? Pourquoi ne pas lui mettre une IA suicidaire pour obliger le joueur à le coincer dans un coin de la map le temps de tout faire ? Pourquoi ne pas faire des invocations faiblardes avec des IA agressives qui les poussent à se coller aux monstres dans l'espoir de faire dieu sait quoi ? Et ne croyez pas les changelog qui rapportent des hypothétiques améliorations d'IA : en tout mon temps de jeu, je n'ai jamais réellement remarqué que les IA alliées jouaient de mieux en mieux. Souvent, les ennemis jouent mieux. Les alliés ? Jamais. Bloquer les lignes de vues, les déplacements, se suicider sur des cases piégées par leur propre équipe, et j'en passe des meilleures. Je n'ai jamais réussi à comprendre la logique voulant qu'une série d'actions qui mène à la mort de l'entité puisse être sélectionnée par l'IA sans au minimum tuer un ennemi.

4- L'abonnement. S'il est possible de s'abonner à prix raisonnable, si on ne souhaite pas sortir la carte bleue (ou si on a certains principes bizarres comme moi) , cela peut revenir assez cher en argent virtuel de s'abonner. Si vous n'êtes pas commerçant dans l'âme, devoir payer 1 million de kamas par semaine pour s'abonner, ce n'est pas forcément à la portée de tout le monde. Et encore moins du débutant.

5- Un dynamisme très faible, et des contenus élitistes longs à l'équilibre bancal. Quand on se rapproche du niveau ultime, on se met à viser des donjons de plus en plus élitistes. C'est normal après tout. C'est nouveau, ou c'est surpuissant, alors on en veut ! Pourquoi est-ce un problème ? Parce que si vous jouez en solo, votre personnage représente entre 1/8em et 1/16em des entités présentes dans le combat. Ce qui signifie que globalement, vous passerez environ seulement 1/4 à 1/8em de la durée du donjon à jouer. Le reste, à regarder. Après tout, c'est un tour par tour. Est-ce normal ? Oui. Qui se plaint que l'adversaire joue au monopoly ? Personne. En revanche, cela devient un réel problème dans les donjons élitistes tant que le contenu n'est pas maitrisé. Passer un donjon avec cinq vagues de quatre à huit monstres d'un coup, c'est environ 30 minutes à 2h30 de combat, avec une issue incertaine. Et quand je dis 30 minutes, c'est celui qui maitrise à fond et dégomme tout très rapidement. A moins d'avoir payé ce genre de personne pour passer le contenu, nul doute que votre première tentative prendra au bas mot 1h30 pour un taux de victoire parfois nul.
C'est normal, c'est élitiste. Oui, mais élitiste ne veut pas dire devoir passer la moitié de la journée devant son écran à faire un seul combat pour un drop parfois totalement ridicule. Difficulté ne veut pas dire longueur de combat. Difficulté ne veut pas dire pénibilité. Et pourtant, dans Dofus, ces termes ont tendance à rimer.
Pourquoi est-ce que cela prend du temps ? Parce que les monstres sont des sacs à PV. Parce que réduire les PV, à cause d'un équilibrage parfois bancal rendrait certaines compositions bien trop puissantes pour rouler sur le contenu. Mais du coup, on nous fait des contenus élitistes qui sont atteignables de façon raisonnables par des compositions "puissantes", et les compositions "atypiques" se retrouvent mises sur le carreau. Mais aussi parce que quand la seule façon de gagner un combat est de tuer l'adversaire, plus on passe de temps dans le combat avec des classes qui se révèlent puissantes sur la durée, plus on prend le risque de perdre ou de se faire submerger par la suite. Quand il faut minimum 4 a 5 tours à votre classe pour révéler son potentiel mais qu'au bout de cinq tours, huit nouveaux monstres arrivent dans le combat, bonne chance pour vous en sortir à huit vs. seize. Les 16 en face de vous n'auront pas besoin de cinq tours pour vous envoyer des mandales monstrueuses et vous accompagner gentiment au cimetière.


Conclusion

Dofus est un très bon jeu, tant qu'on découvre de nouvelles choses. Il dispose d'un univers fantastique, d'un commerce superbe, et de possibilités de gameplay ahurissantes. C'est un jeu qui fait qu'on peut y rester des années et s'amuser quand même, ce qui, pour de tels avantages, lui aurait valu pour moi une note de 9/10. En revanche, il dispose de plusieurs gros défauts, qui, à la longue, et n'ayant aucun espoir de correction, font que j'aurai pu lui attribuer une note de 5 à 6/10 si je n'y avais pas passé tant de temps. A cause de son gameplay, il s'agit d'un jeu chronophage. La modération est franchement insuffisante,   et les bots récurrents tendent à gâcher beaucoup trop d'activités. La communauté peut parfois être magnifique avec une entraide hors norme si vous êtes bien entourés, ou au contraire, vous dégouter du jeu.

Ce qu'il faut retenir de Dofus, c'est qu'il s'agit d'un jeu de découverte qui évolue. Et qu'il évolue en bien, ce qui facilite le fait de s'y perdre pendant de longues heures pour découvrir de nouvelles activités. Depuis deux ans que je joue moins, je trouve que les changements font de gros pas en avants, et contribuent à améliorer significativement le jeu. Le problème étant que plus le temps passe, plus vous vieillissez, et moins vous aurez de temps à consacrer à Dofus, qui en exige parfois beaucoup. Et, selon moi, plus que tous les problèmes listés, c'est le défaut majeur. Devoir passer 1h30 a 2h30 dans un donjon pour au final perdre et ne rien gagner, ni même avoir progressé un poil parce que c'est du contenu "élitiste", non. Alors bien sur, une fois le contenu maitrisé, cela se fait en 30 à 45 minutes. Mais comme je l'ai dit, Dofus est un jeu de découverte. C'est la découverte qui est bonne. Et quand la découverte est aussi longue et sans progression, ce n'est pas bon. Heureusement, l'univers étant gigantesque, ce problème ne touche que la portion "élitiste" du contenu destinée aux joueurs de niveau maximum, qui représente à tout casser, trois donjons (voire six ou sept) sur les quoi, 50-70 (je n'ai pas compté) que compte le jeu.

Ce qui vous laisse beaucoup de temps pour découvrir, et apprécier un jeu vraiment génial pour un peu que vous vous entouriez des personnes appropriées (amis, guildes, alliance).

Certaines personnes vont critiquer ouvertement le jeu, lui attribuer de mauvaises notes à cause de ses (gros) défauts, et j'en passe des meilleures. Mais bizarrement, ces personnes prennent souvent encore le temps d'y jouer, le temps de rédiger des critiques complètes sur tous les défauts, ou même, simplement, de consulter JoL et participer aux forums alors qu'elles ne jouent plus. Ce qui pour moi signifie qu'il y a quand même des choses appréciables dans ce jeu.
15 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions (23)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dofus ?

2845 aiment, 504 pas.
Note moyenne : (3488 évaluations | 223 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2268 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9741 joliens y jouent, 12454 y ont joué.