La chancelière Angela Merkel ouvrira la gamescom 2017

La gamescom 2017 se tiendra du 22 au 26 août prochain et l'événement vidéo ludique est considéré suffisamment important en Allemagne pour que la chancelière Angela Merkel assure l'ouverture de l'événement.

La chancelière Angela Merkel ouvrira la gamescom 2017

Organisé chaque été en Allemagne, la gamescom s'impose comme l'un des principaux salons européens dédiés au jeu vidéo, forte de ses 345 000 visiteurs venus des quatre coins du globe. L'édition 2017 se tiendra du 22 au 26 août prochain et pour la première fois, Angela Merkel ouvrira l'événement.
Loin de l'anecdote, la présence de la chancelière allemande se veut symbolique et représentative du poids croissant de l'industrie du jeu, même en Europe. C'est ce qu'indique Felix Falk, à la tête de la BIU (l'équivalent allemand du SELL français, qui regroupe les éditeurs de logiciels de loisir en Allemagne, et organise la gamescom), qui considère que la présence d'Angela Merkel « souligne l'importance de l'industrie du jeu pour la culture, le numérique et les affaires en Allemagne ». Il poursuit : « que ce soit au travers de la réalité virtuelle, de la ludification ou des simulations 3D, les technologies de l'industrie vidéo ludique jouent déjà un rôle central dans la numérisation de l'économie et de la société, et l'Allemagne a besoin d'une industrie du jeu forte afin d'assurer sa place dans le top de l'économie digitale ». Au moins en Allemagne, le jeu est considéré comme une industrie suffisamment importante pour susciter l'intérêt et mobiliser la tête de l'Etat allemand.

Et le constat est partagé de plus en plus largement à travers le monde, de très longue date en Asie (où l'industrie du jeu a toute l'attention des pouvoirs publics depuis des années), mais aussi plus récemment en Occident, notamment outre-Atlantique. Et même en France, dans une certaine mesure : depuis déjà quelques années, la Paris Games Week accueille quelques ministres et secrétaires d'état lors de sa soirée d'avant-première (Axelle Lemaire, en charge de l'économie numérique, en était une habituée) et même Manuel Valls avait annoncé sa venue à la PGW en 2014, avant d'y renoncer du fait de l'actualité.
On ignore néanmoins encore si, sur le modèle d'Angela Merkel en Allemagne, des membres du nouveau gouvernement français, voire Édouard Philippe, viendront rencontrer les joueurs et les professionnels de l'industrie du jeu en novembre prochain à la Paris Games Week.

Réactions (22)


  • En chargement...

Que pensez-vous de gamescom 2017 ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen