Twitch se mobilise contre les bots et les faux spectateurs

La visibilité sur Twicht devient aujourd'hui un enjeu de poids tant pour les streamers que les éditeurs et certains sont donc enclins à acheter de faux spectateurs, abonnés et autres commentateurs pour gonfler artificiellement leurs statistiques. Le réseau social engage des poursuites contre les vendeurs de bots.

C'est une évidence, aujourd'hui, les livestreams de joueurs gagnent en popularité, au point de trouver pleinement leur place dans l'écosystème de l'industrie du jeu -- d'une part les streams sont un vecteur de promotion important pour les exploitants de jeu qui les encouragent, et d'autre part, à tort ou à raison, certains joueurs y voient l'espoir d'en faire une activité (parfois très) rémunératrice. Dans les deux cas, l'enjeu économique du streaming dépend évidemment de la popularité des chaînes des streamers et donc du nombre de spectateurs réguliers qu'elles peuvent attirer.
Et faute de drainer une audience réelle autour de leurs programmes, certains streamers sont enclins à recourir à des services de bots payants, comme autant de (faux) spectateurs, abonnés, voire commentateurs gonflant leurs statistiques de fréquentation, afin de valoriser (artificiellement) une chaîne auprès d'annonceurs et exploitants de jeux en quête de visibilité (réelle ou supposée), dans l'espoir de décrocher de juteux contrats de sponsoring.

Twitch se mobilise contre les bots et les faux spectateurs

Pour contrer ces pratiques, Twitch met d'ores et déjà en place diverses mesures visant à identifier ces « faux spectateurs », que ce soit au travers de moyens techniques ou humains permettant de suspendre les activités de ces bots.
Le « réseau social vidéo » franchit néanmoins aujourd'hui une nouvelle étape : sur son blog officiel, Twitch annonce engager des poursuites devant les tribunaux de San José contre sept « services de bots » parmi les plus populaires qui proposent de vrai-faux viewers contre un abonnement hebdomadaire ou mensuel (dans la requête du studio qu'on peut consulter par ici, on note ainsi par exemple que les uns proposent « 75 spectateurs supplémentaires pour 9,99$ par mois ou 475 spectateurs pour 38,99$ » quand les autres promettent 100 spectateurs pour 26,99$, allant jusqu'à assurer une audience de 20 000 viewers supplémentaires, susceptibles d'intervenir dans le chat du streamers et d'y avoir un comportement réaliste, pour un abonnement non négligeable de 759,99$ par semaine).
Et si Twitch voit dans l'utilisation de ces bots une cause de « frustration » pour les communautés de joueurs (puisqu'elle empêche les streamers honnêtes d'être aussi visible qu'ils le devraient), on comprend aussi la préoccupation économique du réseau social : si les spectateurs de sa plateforme n'en sont pas, l'intérêt des éditeurs à s'y investir y est évidemment moindre et Twitch s'expose à les voir migrer vers d'autres services de vidéo en direct (à commencer par le récent Facebook Live -- quand bien même on sait le réseau de Mark Zuckerberg tout aussi envahi de faux comptes). Pour tout média, l'audience est évidemment le nerf de la guerre et Twitch entend donc manifestement se donner les moyens de crédibiliser la sienne.

Réactions (20)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Twitch ?

10 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (12 évaluations)
6,0 / 10 - Assez bien