Blade Stealth, Nabu Watch et Stargazer, les nouveautés du CES

En direct du CES 2016 de Las Vegas, Razer annonce trois nouveaux produits pour son line-up : une nouvelle déclinaison de sa gamme de portable, une variante plus habillée et classique de son bracelet connecté et une caméra aux allures et caractéristiques de Kinect.

Hero_Razer_Blade_Stealth.png

Première annonce de la journée pour Razer, son nouvel Ultrabook, présenté, comme de coutume avec la marque, comme le meilleur PC à avoir jamais vu le jour. Sur le papier, on peut se dire qu'effectivement, oui, un ultrabook vendu sous les 1 000$ dans sa version de base, qui embarque le dernier processeur i7 d'Intel et qui propose une résolution supérieure à 1080p, ça a de l'allure. Mais est-ce que ça marchera vraiment bien, et surtout, qu'est-ce que ça fait de mieux que la concurrence ?

Le PC semble vraiment rentrer comme un gant dans la catégorie des ultra portables, avec un poids inférieur à 1,5 kg et une épaisseur inférieure à 2 cm, mais quand on nous dit qu'on associe du 4K à un écran de moins de 13 pouces, ça fait quand même légèrement grincer des dents. Ou à tout le moins, froncer les yeux. Bon, ok, c'est la version Ultra HD qui coûtera un bras de plus (1 599$ pour la version la plus poussée) que la version de base qui ne propose "que" du Quad HD, mais quand même. Ce produit sera disponible fin janvier sur la boutique en ligne de Razer.

On vous parlait il y a quelques temps du bracelet connecté Nabu. Razer a décidé qu'au final, les simples bracelets avaient fait leur temps et comme d'autres constructeurs a décidé de se lancer dans la production d'une montre connectée. Choix pas forcément des plus idiots, au final, parce qu'après tout, dans certaines sphères, c'est plus pratique, mais on est quand même en droit de sourire à quelques points de la présentation du produit. Razer nous propose ici une montre à pile, ce qui est plutôt un bon point, car en théorie, ça peut vouloir dire qu'on évite d'avoir à passer par un spécialiste pour la faire changer. Mais quand en parallèle, on nous dit que l'écran secondaire, lié aux informations échangées avec le téléphone, fonctionne lui sur une batterie propriétaire d'une durée de vie de sept jours... Ca gâche un peu la bonne idée.

NabuWatch_std_01.png
NabuWatch_frg_01.png

Mais au moins, pour une fois, Razer fait dans la subtilité et ne prétend pas avoir réinventé la poudre : ils proposent avec cette montre une version plus complète et une alternative esthétique à ces précédents produits. On notera que la fonction de communication entre les bracelets Nabu, qui avait été vantée dans un clip très drôle et apocalyptique, fonctionne aussi avec cette montre connectée, qui sera vendue au prix maximum conseillé de 179,99€, quand la version Forged, limitée, avec des boutons en acier inoxydable atteindra la modique somme de 239,99€. Ca fait quand même cher la finition avec des boutons qui coûtent sans doute à peine plus de quelques centimes à produire.

RazerStargazerV04.png

Mais vient enfin le moment d'évoquer la vraie nouveauté des annonces de Razer, qui n'étonnera pas ceux qui suivent la firme aux trois serpents et qui ont pu noter sa volonté de se rapprocher de l'univers du streaming et du podcast vidéo : la Stargazer est en effet la première webcam commercialisée par Razer, et comme chaque produit de la marque, elle propose une expérience similaire à ce qu'il se fait de mieux sur le marché, mais avec plein d'à-côtés complètement inutiles mais donc complètement indispensables.La caméra, en elle-même, proposera aux amateurs d'enregistrer ou diffuser des images en 720p à 60 FPS, ou en 1080p à 30 FPS.

Certains mégalomaniaques du pixel crieront peut-être au scandale, mais force est de constater qu'il est extrêmement rare que le public ciblé puisse streamer en 1080p, qu'il streame une caméra en mode full screen et surtout que sa caméra ne soit pas réduite 99% du temps de sa présence en ligne. Là où la caméra de Razer marque de bons points, c'est en proposant de manière native la technologie Intel RealSense, qui gomme l'arrière-plan derrière le streamer sans avoir (si le fond propose des surfaces assez uniformes) à utiliser le sacro-saint fond vert qui prend une place monstre et qui est une vraie plaie à installer correctement. Enfin, à la manière de ce que Microsoft proposait sur son Kinect pour la Xbox One, on nous dit qu'il sera possible d'utiliser la caméra pour débloquer son PC grâce à la reconnaissance faciale, lancer certaines applications d'un geste voire numériser son visage pour le transférer dans certains jeux. La Stargazer culmine, malgré tout, à pas moins de 239,99€ (199,99 $), ce qui est un prix extrêmement haut par rapport aux modèles de référence actuellement employés par la majorité des streamers.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Razer ?

6 aiment, 7 pas.
Note moyenne : (13 évaluations)
5,0 / 10 - Moyen