Chronique du joueur itinérant - Ouverture de la chasse sur Monster Hunter 4 Ultimate

Fraîchement installé sur New Nintendo 3DS, je pars chercher la petite (ou grosse) bête sur l'action-RPG Monster Hunter 4 Ultimate avec la peur de rentrer brocouille.
Chronique du joueur itinérant - Ouverture de la chasse sur Monster Hunter 4 Ultimate

Suivant l'exemple d'illustres inconnus, je vais m'adonner aux plaisirs de la chasse au grand air pour mieux entrer en communion avec dame nature, virtuellement parlant. Sous ses airs de fantasy, le monde de Monster Hunter regorge d'innombrables créatures plus ou moins hostiles où vont se côtoyer plumes, poils et écailles. Une introduction épique me voit naviguer sur une mer de sable, pour entrer dans la peau de mon personnage. Chasseur de mon état, je rejoins une caravane dont j'assurerai la sécurité et l'approvisionnement.

La ville où j'ai débarqué sera le point de départ -- sous la forme d'un hub -- de mes différentes aventures sur Monster Hunter 4 Ultimate, pour un menu à la carte. Selon mon humeur et les récompenses visées, je vais choisir parmi les quêtes proposées pour me rendre directement sur l'une des cartes du jeu que je vais écumer à maintes et maintes et maintes reprises. Si les décors seront toujours similaires, les monstres varieront en fonction de la quête lancée. Au-delà du simple fait de valider une quête, je vais surtout viser à récolter les ressources nécessaires pour améliorer mon équipement et créer un personnage collant à mon style de jeu.

Question existentielle récurrente à chaque chasseur écumant Monster Hunter, le choix de l'arme déterminera en grande partie sa manière d'appréhender ce monde. Parmi l'arsenal proposé (épée, lance, hache, insectoglaive, etc), l'adepte de la mêlée trouvera forcément l'arme qui le rendra heureux pour un gameplay à chaque fois unique, pouvant changer radicalement son expérience de jeu. Un choix moins étoffé (arc et arbalète) sera également proposé au chasseur avec l'âme d'un artilleur souhaitant garder ses distances. N'ayant pas la nécessité de compenser par une grosse épée, je vais pour ma part opter pour un katana me permettant de concilier puissance et mobilité.

3DS_MonsterHunter4Ultimate_18.jpg

Même si j'ai pour l'instant l'âme solitaire en attendant d'acquérir les bases du métier, un camarade de jeu m'accompagne sous la forme d'un chat qui faudra bien penser à invoquer à partir du menu. Ce felin dont j'ai personnalisé l'apparence en même temps que la mienne participera activement aux combats. Au passage, je recommande de bien choisir le cri de l'animal, celui-ci pouvant vite devenir insupportable au quotidien. Pressentant son caractère pénible mais néanmoins indispensable, je l'ai nommé Navi en hommage à une créature féérique qui m'avait en son temps tapé sur le système.

Pour mes débuts, je me laisse guider en suivant méticuleusement la liste des quêtes. J'alterne ainsi les séances de récoltes de champignons, de pêches ou de chasses pour des motifs anecdotiques. Le scénario n'est finalement qu'un prétexte pouvant tenir sur un timbre poste, nécessitant cependant d'écouter les lamentations des personnages présents dans la ville. Si je ne fais qu'une bouchée des premiers monstres rencontrés, la partie s'annonce plus corsée lorsque je suis envoyé traquer le Grand Jaggi. La bestiole à écailles aux faux airs de dinosaure théropode appartenant au clade des Tyrannosauridae m'obligera ainsi à esquiver les coups et boire quelques potions de vie concoctées par mes soins. Après avoir traqué la bestiole sur plusieurs zones, le combat acharné s'achève enfin à ma grande satisfaction. L'état de grâce se poursuivra jusqu'à ma rencontre avec Tetsucabra, créature à la mâchoire imposante qui m'a juste foutu une correction monumentale, me renvoyant à mon point départ et sans le moindre espoir de pousser plus loin mon aventure.

« Le bon et le mauvais chasseur »

3DS_MonsterHunter4Ultimate_09.jpg

Inutile d'attendre une solution de facilité tel l'exemple du chasseur bouchonnois, préférant organiser un lâcher de galinettes cendrées plutôt que de rentrer brocouille. La chasse dans Monster Hunter est un véritable art, où le joueur doit savoir manier sa **** et son couteau. Mais inutile de foncer dans le tas, il s'agira surtout de connaitre le comportement du monstre, pour mieux placer ses coups sans trop s'exposer au danger. Un mauvais chasseur, il a son arme, il voit un truc qui bouge, y tire. Un bon chasseur, il a son arme, il voit un truc qui bouge, y tire.... mais c'est pas la même chose. Cette subtilité déterminera si le chasseur fera long feu sur Monster Hunter 4 Utimate.

Je vais donc me laisser le temps de perfectionner ma maitrise de mon épée, qui saura conserver son tranchant à force d'être aiguisée. Et une fois ce ***** de Tetsucabra terrassé en boucle afin de me constituer l'ensemble d'armure adéquate, je partirai vers de nouvelles aventures avec la pêche à la ligne.

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Monster Hunter 4 ?

4 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 0 critique)
5,8 / 10 - Assez bien

7 joliens y jouent, 8 y ont joué.