Shroud of the Avatar récolte plus de deux millions auprès des joueurs

Avec Shroud of the Avatar, Richard Garriott entend renouer avec ses premières amours et les RPG de ses débuts. Les joueurs adhèrent manifestement et lui confient deux millions de dollars pour mener le projet à bien.

Shroud of the Avatar récolte plus de deux millions auprès des joueurs

Voici tout juste un mois, Richard Garriott officialisait le développement de Shroud of the Avatar, un jeu de rôle doté de modes « multijoueurs partagés » (le joueur peut jouer seul via un mode offline ou en ligne, avec d'autres joueurs qu'il choisit de côtoyer ou non selon les options sélectionnées). Et dans la foulée, le développeur sollicitait le soutien des joueurs au travers d'une campagne sur la plateforme Kickstarter : en plus d'espérer récolter un million de dollars, Richard Garriott entendait associer intimement les joueurs au processus de développement jusqu'à la sortie.
Manifestement, ces mêmes joueurs se sont montrés réceptifs à cet appel puisqu'en un mois, la campagne a permis de récolter plus de deux millions de dollars (1,92 millions sur KickStarter auxquels s'ajoutent 147 000 dollars de dons enregistrés sur le site officiel - dont la boutique reste ouverte).

Comme de coutume dans le cadre de telle campagne, le surplus récolté au-delà du seuil initial demandé a permis de débloquer de nouvelles fonctionnalités ou d'attirer de nouvelles recrues (comme le romancier Tracy Hickman, qui imaginera la trame du jeu, ou le compositeur David Watson, qui signait la bande-son des premiers Ultima). En vrac, le jeu de rôle s'est en outre doté d'un système de familiers (des pets sociaux et de combats, qu'il faudra dresser) et les joueurs pourront s'improviser musiciens in-game (grâce à une gestion d'instruments de musique), voire se produire dans le théâtre du jeu (in-game, les spectateurs devront payer leur place et les recettes reviendront aux artistes), l'univers de jeu devrait se révéler un peu plus évolutif et dynamique (avec un climat qui change au gré des saisons ou des ressources apparaissant de façon dynamique et servant de moteur aux affrontements entre joueurs se les disputant). Et le cap des deux millions de dollars tout juste franchi permet en outre de débloquer des mécanismes PvP, de guerres de guildes et de conquêtes de citadelles.

Si le contenu du jeu s'annonce riche sur le papier, selon Richard Garriott, il le doit à la mobilisation des joueurs. En retour, le développeur affirme vouloir « les associer à la conception et au développement » du titre et promet « d'écouter chacun d'eux pour réaliser le même genre de RPG fantasy » qu'il signait au début de sa carrière. Rendez-vous est pris en attendant de tester sur pièce.


Cette actualité provient de notre univers Shroud of the Avatar.

Réactions (48)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Shroud of the Avatar ?

8 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (10 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Assez bien

7 joliens y jouent, 9 y ont joué.