GDC 2011 : Des chiffres sur la monétisation de Battlefield Heroes

A l'occasion d'une conférence à la GDC, le boss d'Easy Studios dévoile les chiffres derrière le très controversé remaniement de la boutique de Battlefield Heroes.

S'exprimant à la GDC de San Francisco cette semaine, Ben Cousins, General Manager d'Easy Studios, a levé le voile sur les chiffres ayant entraîné un durcissement de la politique commerciale du jeu de tir Battlefield Heroes en 2009.

Il explique ainsi qu'après un excellent lancement en juin 2009, Battlefield Heroes posait un important problème à DICE : les revenus étaient très loin des prévisions, et le jeu faisait perdre de l'argent au studio. Il indique ainsi que l'ARPPU ("Average Revenue Per Paying Users" ou moyenne des dépenses effectuées par les utilisateurs payants) était de 20.25$, seuls 1.29% des joueurs mettaient la main à la poche, générant un revenu moyen par utilisateur inférieur à 0.5$.

A cette époque, le jeu ne vendait que des éléments cosmétiques, et aucune arme. Le studio lança alors un grand sondage, demandant aux joueurs ce qu'ils désireraient voir apparaître dans la boutique, et à leur surprise les armes figuraient dans les plus grandes demandes. Malgré cela, les développeurs avaient peur de la controverse et remirent cette implémentation à plus tard.

DICE demanda l'autorisation de recruter plus de développeurs pour travailler sur le titre, mais EA répondit que cela n'arriverait pas tant que le jeu ne serait pas profitable. A la même époque, l'éditeur licencia 1500 employés dans ses studios, et l'équipe d'Easy eu peur de rapidement subir le même sort.

Ces circonstances menèrent à l'introduction des armes puissances dans la boutique payante de Battlefield Heroes. Celles-ci ont différents effets, mais Cousins résume en indiquant qu'elles sont en moyenne 10% plus puissantes que les autres. Du jour au lendemain, les revenus du jeu connurent une augmentation de 200% et la proportion d'utilisateurs payants fut multipliée par trois, encore en dessous de la moyenne estimée dans le MMORPG classique, mais bien mieux qu'auparavant.

Le jeu connut ensuite une période de très mauvaise presse, recevant des dizaines de milliers d'e-mails et voyant le chaos s'emparer de ses forums tandis que les médias relayaient ce mouvement. Pour autant, le nombre d'utilisateurs actifs n'avait pas diminué. Easy analysa alors le comportement des utilisateurs de ses forums, et révéla que 78% des utilisateurs du jeu n'avaient jamais mis les pieds sur les forums officiels, et que seuls 2% des utilisateurs n'allaient poster sur les forums. L'analyse du développeur révéla également que ces 2% de joueurs, qui étaient les plus vocaux concernant l'introduction d'armes dans la boutique, se révélaient en fait dépenser, en moyenne, 10 fois plus d'argent dans la boutique que le reste des utilisateurs.

Cousins indique que le changement de prix et la politique commerciale plus agressive n'a eu aucun effet au long terme sur l'arrivée de nouveaux joueurs dans Battlefield Heroes ou la rétention, tandis que le revenu a très fortement augmenté. Actuellement, le titre génère 50% de marge pour EA, et a permit d'avoir le feu vert pour le développement de Battlefield Play4Free, le second jeu de tir online et free-to-play d'Easy Studios, qui a pour ambition d'être "le jeu free-to-play le plus populaire d'Occident".

Source : http://www.gamasutra.com/view/news/33371/GDC_2011_Perfecting_The_FreeToPlay_Battlefield_Heroes.php

  • En chargement...

Que pensez-vous de Battlefield Heroes ?

77 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (96 évaluations | 8 critiques)
5,1 / 10 - Moyen