L'extension « Colonie » bientôt sur le serveur français

Mise en place au mois de janvier sur les serveurs anglais et allemands, la seconde extension de Bounty Bay Online arrivera prochainement sur le serveur français Calypso. Notre équipe a eu l’occasion d’en apprendre un peu plus à son sujet à lors d’une rencontre à Berlin avec les membres de l’équipe de Frogster et Moosh, le community manager français.

Tout d'abord(age), un bref rappel de ce que propose Bounty Bay Online pour les joueurs qui découvriraient ce MMO : vous incarnez un personnage, un marin, que vous allez faire progresser en le faisant voguer de mers en océans mais aussi en le faisant mener à bien certaines quêtes à terre. Le jeu propose donc un double système de compétences : l'un concerne vos capacités à terre, l'autre vos aptitudes en mers. Ce système, déjà vu dans un Florensia par exemple, a pour particularité d'offrir des choix d'évolutions très précis et surtout tout à fait indépendants les uns des autres.

Un de vos meilleurs atouts dans votre progression sera votre navire, choisi parmi des modèles de bateau ayant sillonné les mers du 14ème au 17ème siècle. Votre esquif fonctionne comme s'il était lui-même un personnage, avec un équipement qui lui est propre et la possibilité de l'améliorer au fil du temps, mais aussi des besoins qui lui sont propres. Par exemple, vous ne pourrez appareiller sans avoir d'abord recruté un équipage de loups de mer digne de ce nom et sans avoir pris le soin de leur fournir des vivres. La gestion de l'occupation de la cale et du poids des objets transportés par votre navire compose l'une des originalités très réalistes de BBO : en effet, votre bateau ne peut dépasser une charge totale d'un certain poids, charge qui influera aussi sur sa maniabilité et sa rapidité. Il est possible par exemple de pallier à certains défauts liés aux provisions vendues en jeu, qui sont extrêmement lourdes et encombrantes, en passant par l' « item shop » et en achetant des paquets de provisions spéciaux plus légers.

Votre progression passera donc par l'accomplissement de différentes quêtes, nautiques ou terrestres, l'exploration de donjons ou encore la participation à des batailles navales dans lesquelles vous devrez éliminer pirates et autres flibustiers.

En jeu, vous trouverez de nombreuses options destinées à vous simplifier l'exploration. Par exemple, il existe un système de ramassage automatique des butins, extrêmement pratique pour les artisans qui n'ont plus besoin d'utiliser plusieurs fois leur souris pour extraire et ramasser leurs matières premières. On peut aussi citer le système de navigation automatique vers les PNJ qui permet en un seul clic d'ordonner à son avatar d'aller voir un personnage intervenant dans une de ses quêtes ou aussi le système d'utilisation automatique de potions dans le cas où votre avatar serait dans une mauvaise passe.

Mais revenons-en à notre sujet et à cette fameuse dernière extension, « Colonie ». Dès son installation sur le serveur français, les guildes pourront, en plus d'attaquer les villes et les ports historiques présents dans le jeu, prendre le contrôle de leur propre lopin de terre pour y fonder une colonie qu'ils tâcheront de faire prospérer. Pour cela, les guildes devront mener à bien une quête, qui leur permettra de récupérer une pierre fondatrice pour leur nouvelle colonie et ensuite l'installer au cœur d'une île, qui ne sera pas indiquée sur la carte générale mais que vous saurez identifier en jeu grâce au symbole indiquant la présence d'un port. Une fois cette pierre installée, la guilde pourra choisir plusieurs apparences pour son territoire : repaire de pirate, ville militaire ou fortifiée, ville industrielle, ...

Mais la gloire n'est pas la seule motivation derrière la possession d'une colonie : si ses propriétaires savent se montrer bons gestionnaires, il est possible d'en tirer des bénéfices notables en jeu. En effet, votre colonie peut vendre des produits qui ne se trouvent nulle part ailleurs et ainsi devenir un pôle marchand incontournable pour les autres joueurs. Certaines guildes allemandes ont ainsi déjà fait prospérer leur colonie au-delà de la taille des plus grandes capitales proposées par le jeu ! Mais attention, cependant ! Elles n'ont pu arriver à ce résultat seules et ont dû s'entraider pour fournir à chacune les matières premières qui pouvaient faire défaut à l'une ou à l'autre. Comme vous pouvez l'imaginer, si la guilde est seule maîtresse sur son lopin de terre en ce qui concerne ses produits et les taxes qu'elle applique dessus, elle reste malgré tout impliquée dans un système qui la dépasse.

Un détail a cependant étonné nos hôtes lors du lancement de l'extension sur les serveurs britanniques et allemands : il a fallu à peine trois jours aux joueurs allemands par exemple pour prendre le contrôle des trente-trois colonies disponibles à l'heure actuelle, ce qui est relativement plus rapide que ce qu'ils attendaient. Même s'il existe un système empêchant les guildes les plus faibles de prendre seules le contrôle d'une colonie (votre colonie doit évoluer selon un échéancier bien précis : si vous ne remplissez pas les conditions requises en terme de développement, pécuniaire ou artisanal, vous perdrez votre territoire), l'afflux constant de joueurs les amène à envisager une solution pour offrir plus d'emplacements dans un futur proche, comme la séparation des colonies en deux instances bien distinctes, où deux guildes différentes pourraient s'installer, par exemple.

Mais les nouvelles colonies ne sont pas les seules nouveautés de cette extension : de nouvelles quêtes, de nouveaux donjons et surtout de nouveaux monstres légendaires ont fait leur apparition pour offrir aux joueurs une suite à leur quête épique. Au menu, navires échoués grouillant de pirates, trésors à foison, combats dantesques...

Avec un décalage de presque six mois entre les sorties anglo-germaniques et françaises de cette extension, nos hôtes nous ont évoqué à grands traits le contenu de la troisième extension du jeu, alors que nous n'avons encore pas eu droit à la seconde. Le futur de BBO devrait nous emmener vers les mystères de l'Orient, où de nouvelles zones et donc du nouveau contenu serait rajouté... Révisez votre cantonais, vous en aurez sans doute besoin !

Mais avant de partir vers l'Est, n'hésitez pas à aller faire un tour dans le Sud en cette fin de semaine : en effet, pour ceux que cela pourrait intéresser, Frogster organise des présentations de BBO dans l'espace Gaming du FISE (Festival International  Sport Extrême) à Montpellier jusqu'au 24 mai, en présence de Moosh, le gestionnaire de communauté français et de Ronan Schräder, un des membres de Frogster en charge de la promotion de Bounty Bay Online.

Bon vent à tous !


  • En chargement...

Que pensez-vous de Bounty Bay Online ?

45 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (68 évaluations | 11 critiques)
4,9 / 10 - Moyen

40 joliens y jouent, 156 y ont joué.