Sans titre

6/10
Le jeu propose de découvrir l'univers du Seigneur des Anneaux dans pas mal de zones ouvertes. On peut pratiquement se rendre partout, dans la limite des niveaux de nos personnages et des niveaux des mobs (pull foireux). D'un point de vue découverte, on apprécie vraiment de fouler le sol de la terre du milieu dans son ensemble de la Comté jusqu'au ROHAN en passant par les Mines de la Moria, les Monts brumeux, l'Angmar et bien d'autres zones comme la Foret Noire.

Les quêtes pour la plupart s'inscrivent dans l'histoire au moment précis de la guerre de l'anneau et relate les difficultés de chaque peuple de chaque zone à survivre dans l'adversité. Il faudra parfois sécher les larmes d'une vierge épleurée suite à un amour impossible, tenter de reprendre la Moria après le passage de la communauté de l'anneau, aider les nains à fortifier leur camps et les sauver du fléau de Durin, ombre qui plane et s'intensifie durant tout le livre 2 (quête épiques principales) jusqu’à son paroxysme, quand on se fricote avec un balrog dans les fondations de pierre.

Autour du fil conducteur de la quête principale que le jeu appellera épique, on récupère en chemin dans chaque zones des quêtes secondaires qui permettent non seulement de monter en niveau (pas seulement en tuant du mob) mais de gagner pour certaines zones de la réputation pour acquérir le meilleur équipementl ou d'autres cosmétiques (décoration maison pour le housing, tenue d'ornementation du personnage) ou même des méthodes d'artisanat.

Linéairement on rencontre assez vite la première instance : Les Galgals (instance à 6 au nombre de 3 disponible dés le niveau 20) ou premier groupe opti (DPS /tank/heal) débutant oblige pour les réussir. Jusqu'au dernier raid type Donjon : La Route d'Erebor : 3 raid 12 joueurs en 2 niveau de difficulté T1 et T2 et et T2 défi.

Globalement ce jeu présente une grosse quantité d'instance et de Raid échelonnable au niveau maximum 95 ou on pourra récupérer de l'équipement à adapter au niveau de l'instance (plutôt bien pour les récompenses). Pour des nouveaux joueurs, ça sera un plaisir pour les amateurs de PvE en groupe d'affronter au niveau 50 le balrog de la faille de Nurz Gashu (raid 12 joueurs niveau 50 minimum non échelonné) dans un raid qui tiendra tout le monde en haleine pendant bien 2 à 3 heures, ou même d'affronter d'autres créatures maléfiques dans d'autres zones comme celles de la Moria y compris en carte et en donjon.

Plus tard après avoir visité la Foret Noire et ses horreurs : araignées géantes, prêtres, esprits démoniaque et autres suppôts de Sauron près à envahir la Lothlorien, on atteindra le niveau 65+ avec la série d'instance suivant celle de Dol Guldur : (1 instance 6 joueurs 2 instances 3 joueurs et 1 raid 12 joueurs le tout échelonnable au niveau maximum 95). Ensuite vient l'Isengard (je ne détaille pas les autres zones intermédiaires qui introduiront des paysages magnifiques comme ceux de l'Edenwaith) qui offriront le lot suivant de Raid/instances non échelonnable au niveau maximum.

La quête épique (principale) nous mène dans le Rohan Est puis Ouest, avec l'apparition de troupe de guerre qui parsèment les zones : troupes au sens véritable cohortes d'ourouks montée sur des Wargues de guerre pour certains, à pied pour d'autres tuant tout héros sur le passage. S'introduit également le combat monté, c'est à dire la capacité pour un joueur de lancer des compétences en étant à cheval. Cette zone apportera son lot d'instance raid : La Route d'erebor avec 3 raid 12 joueurs 1 instance a 6 et 3 à 3 joueurs.

D'un point de vue PvE en groupe, le Seigneur des Anneaux Online est très bien fourni, beaucoup de donjons pour certains facile et d'autres beaucoup moins. Il y a également la possibilité de faire du PvP, au sens Joueurs héros contre Joueur Monstre dans une zone dédié pour : Les Landes d'Etten. Le jeux a donc introduit 6 classes monstres contre 8 classes héros avec 4 races (Elfes, Humains, Nains, Hobbits).

D'un point de vue RP, il y a également de quoi s'amuser : Jouer de plusieurs instruments de musique (en les lançant avec des fichiers bloc notes en. abc) , la possibilité de faire des emotes d'humeurs et d'animations rendent le coté RP du jeux plus fort ; tout ceci dans l'ambiance de l'univers du Seigneur des anneaux.

Points positif :

L'environnement est très immersif, les cartes sont grandes voire très grandes.
L'univers Tolkien reste très respecté.
La progression n'est pas extrêmement dure (le jeu l'a remanié pour le rendre plus facile).
Le nombre de donjons augmente l’expérience de jeu avec une grosse quantité de Raid, d'instances et d'Escarmouches offrant aux joueurs une expérience PvE groupe.
L'artisanat permet de réaliser énormément de choses et il est relativement bien fait à part quelques points noirs dommageables au HL (CD sur des méthodes artisanales épiques d'artisanat de une semaine).
Du PvP présent dans le jeu via une unique zone et assez originale partant du principe qu'il n'y a pas de classes miroirs qui s'affrontent.

Points Négatif :

A mon point de vue, le dernier ajout les Grandes Batailles épiques qui sont plutôt endormantes et qui ne présentent pas de véritable enjeux d'un point de vue récompense vu que les récompenses sont aléatoire et qu'elles peuvent être très bien récupérées par n'importe qui du moment qu'il a de la chance. Bien que concept nouveau et original pour implémenter des récits épiques dans le jeu, Turbine ne devrait pas espérer tenir ses joueurs HL uniquement sur ça.

Les instances et leur grande diversité ne sont malheureusement pas toutes encore échelonnables au niveau maximum. Certaines instances bas niveau (ex le raid 12 la faille de Nurz gashu ou les instances /raid Isengard ou les instances Moria) ne peuvent se lancer qu'au niveau correspondant au niveau maximum de la zone (sortie des extensions précédentes).

En outre, les nouveaux arbres de traits (compétences améliorées et passives d'une classe) rendent le jeu complètement déséquilibré (bien que Turbine travaille au rééquilibrage des classes et des montres). Certaines classes étant trop favorisées par les changements comparées à d'autres et le tout pour des monstres beaucoup moins résistants qu'avant la MAJ Gouffre de Helm. Pour exemple Samath Gul T2 défi instance à 6 qui est relativement difficile et qui demandait dans les extensions précédentes une meilleure synergie des joueurs, peut se faire à 2 joueurs seulement ! Ou est la difficulté ? Ou est la synergie ? Quel intérêt que 2 joueurs puissent faire une instance à 6 en T2 défi sans rencontrer de grosses difficultés sur tous les mob jusqu'au boss final ?

Pour le PvMP, le fait qu'il n'y ait pas de classe miroir à proprement parlé rend l’équilibrage PvP difficile. Pourtant la MAJ gouffre de Helm a rendu les Monster Play plus fort que dans les MAJ précédentes (en parti du à la non prise en compte des mitigations de dégâts des classes héros) , ce qui permettait de compenser leur manque de résistance aux dégâts des classes Heros et rendait le tout plus équilibré que lors de l'apparition des Armes légendaires du premier âge 85 facile à récupérer et que toute classe héros possédaient en PvMP. Cela dit, une autre MAJ (13) risque de chambouler l’équilibrage. A noter que Turbine tente vraiment de faire un effort sur cet aspect là.

Je préciserai en point négatif malgré tout, que la zone des Landes d'Etten (PVMP) n'a pas été revu ni modifié depuis pas mal d'années. En dépit des extensions successives, nouvelles zones à visiter et des nouvelles classes héros créées, les Landes d'Etten sont toujours la seule zone PvMP et il n'y a toujours pas de nouvelles classes monstres à l'étude chez Turbine.
1 personne a trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Le Seigneur des Anneaux Online ?

1077 aiment, 177 pas.
Note moyenne : (1310 évaluations | 106 critiques)
8,1 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Le Seigneur des Anneaux Online : Les Ombres d'Angmar
(838 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

1627 joliens y jouent, 3630 y ont joué.