Le studio Sulake (Habbo Hotel) licencie massivement

Après avoir été accusé de négliger la sécurité des jeunes utilisateurs d'Habbo Hotel, le studio Sulake perdait ses principaux investisseurs. Aujourd'hui, le groupe se restructure et licencie la moitié de ses effectifs.

On s'en souvient, l'été dernier, le studio finlandais Sulake (qui signe notamment Habbo Hotel, cet espace virtuel et social à destination des adolescents) défrayait les chroniques à la fois à cause du comportement de certains des utilisateurs du monde virtuel et de l'absence de modération pratiquée en ligne (on reprochait notamment au studio de laisser libre court à des échanges violents ou sexuellement très explicites entre des internautes mineurs et majeurs).
En conséquence de ces révélations dérangeantes, le studio perdait nombre de joueurs (selon Sulake, la population actuelle est aujourd'hui équivalente à 75% de celle revendiquée avant que l'univers virtuel soit mis en accusation) et surtout plusieurs de ses principaux investisseurs.

On apprend aujourd'hui que le studio procède à une vague de 60 licenciements au sein de son siège finlandais (sur 130 salariés que compte le groupe partout dans le monde). Si l'on pense aux salariés concernés, selon le CEO Paul Fontaine, cette « restructuration » ne devrait pas remettre en cause les évolutions du studio qui se concentre maintenant « sur la sécurité de ses utilisateurs » et « le développement de fonctionnalités et services permettant de se faire de nouveaux amis et d'échanger avec ses anciens amis ».


  • En chargement...

Que pensez-vous de Habbo Hotel ?

30 aiment, 71 pas.
Note moyenne : (101 évaluations | 12 critiques)
4,2 / 10 - Médiocre

68 joliens y jouent, 215 y ont joué.