Chroniques de la haine légendaire - J'ai froid aux pieds

Entre la réalité et la fiction, il n'y a qu'un pas. Alors que je parcourais les étendues glacées et légèrement hostiles de Diablo III, j'ai soudain réalisé à quel point j'avais froid aux pieds.

26 mai 2013

Nous sommes fin mai, en France, plus précisément dans un appartement relativement bien isolé, même si cela n'empêche pas d'entendre les diverses occupations du voisinage. L'atmosphère est palpable, une profonde haine envers les adeptes du karaoké règne dans ces lieux.

L'occupant de l'appartement est installé devant son ordinateur faisant fonctionner le jeu Diablo III, troisième volet de la célèbre licence de Blizzard. Il s'agit d'un style de jeu dénommé hack and slash où le joueur va répéter un nombre incalculable de fois les mêmes actions, va parcourir un nombre incalculables de fois les mêmes niveaux, va tuer un nombre incalculable de fois les mêmes monstres... Bref, tout ça pour avoir 0,000001% de chance d'obtenir un objet intéressant.

L'histoire prend une tournure inattendue au moment où l'occupant de l'appartement réalise à quel point il avait froid aux pieds. Deux choix s'offrent à lui, des chaussettes ou des bottes de glace qu'il venait justement d'obtenir :

Chroniques de la haine légendaire - J'ai froid aux pieds

Entre la réalité et la fiction, il est parfois difficile de discerner. Je lance donc une toupie et je me pose les bonnes questions :

  1. Est-il concevable d'avoir froid aux pieds alors qu'on est en France un 26 mai ?
  2. Est-il concevable de jouer à Diablo III un 26 mai 2013, soit plus d'un an après sa sortie désastreuse ?
  3. Comment je me retrouve avec des bottes d'un explorateur enjoué appelé Theradonn ?
  4. ...

La toupie continue de tourner.


Cette actualité provient de notre univers Diablo 3.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Diablo III ?

193 aiment, 115 pas.
Note moyenne : (345 évaluations | 13 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien

668 joliens y jouent, 1119 y ont joué.