Le gouvernement coréen adresse un rappel à l'ordre à Blizzard Korea

En Corée du Sud, Blizzard Korea fait déjà l'objet d'une enquête de la Fair Trade Commission suite au lancement de Diablo III. Le ministère de la culture local s'y associe et adresse un rappel à l'ordre à l'exploitant coréen.

Le gouvernement coréen adresse un rappel à l'ordre à Blizzard Korea

Depuis quelques semaines, on ergote abondamment sur le lancement de Diablo III, le 15 mai dernier, et la difficulté de certains joueurs à se connecter aux serveurs de jeu - et donc à jouer puisque le RPG d'action se joue exclusivement en ligne, même en solo.
Manifestement très remontés, nombre de joueurs sud-coréens (500 à 600 plaintes enregistrées chaque semaine) ont saisi la Fair Trade Commission en charge de l'évaluation des pratiques commerciales au Pays du Matin Calme. La FTC ouvrait alors une enquête et perquisitionnait chez Blizzard Korea fin mai dernier.
L'enquête est toujours en cours et on attend ses conclusions, mais l'autorité administrative sud-coréenne est aujourd'hui rejointe par le ministère local de la culture, du sport et du tourisme (également en charge des questions liées aux jeux vidéo - particulièrement prégnantes en Corée et obligeant les politiques à une certaine vigilance en la matière).

Le ministère adresse donc aujourd'hui une « directive administrative » à Blizzard Korea, un rappel à l'ordre l'enjoignant à adopter de bonnes pratiques (dénonçant une pratique certes « légale, mais qui ne devrait pas survenir »). Le rappel n'a pas de valeur contraignante, mais le ministère invite néanmoins le développeur à « présenter ses excuses aux joueurs et à tout mettre en oeuvre pour résoudre les problèmes de serveurs aussi rapidement que possible ».
Une « invitation » qui fait suite aux difficultés de connexions rencontrées « fréquemment » par les joueurs (Blizzard affirme avoir déjà augmenté la capacité de ses serveurs), mais aussi à la gestion du problème par le développeur (Blizzard Korea a dû procéder à un arrêt des serveurs le week-end dernier, puis à un roll-back faute de sauvegardes à jour, obligeant les joueurs à retrouver une ancienne version de leurs personnages).
Selon This Is Game, principal portail sud-coréen dédié au jeu vidéo, c'est la première fois que le ministère de la culture adresse ce type de rappel à une société d'exploitation de jeux. L'intérêt que suscite Diablo III au sein des institutions est manifestement à la mesure de l'intérêt qu'il suscite chez les joueurs et en termes de ventes.


Cette actualité provient de notre univers Diablo 3.

Réactions (36)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Diablo III ?

192 aiment, 115 pas.
Note moyenne : (344 évaluations | 13 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien

668 joliens y jouent, 1109 y ont joué.