Destructive Creations

Destructive Creations


Activités Développeur de jeux-vidéo
Création 2014 (Pologne)
Pays d'origine Pologne

Destructive Creations est un studio de développement polonais composé d'une petite vingtaine de vétérans de l'industrie du jeu, et qui a vu le jour en 2014.

Présentation modifier

Le studio Destructive Creations a sorti son premier jeu en 2015, "Hatred", un shooter en vue isométrique dans lequel le joueur incarne un homme qui déteste l'humanité et qui a pour objectif de dénicher des victimes dans la ville de New York. Le jeu avait fait couler beaucoup d'encre en 2015, tant le sujet était assez controversé, surtout du fait de rumeurs laissant entendre que certains développeurs auraient des liens avec des groupes néonazis polonais. Finalement, Hatred ne se révélera ni plus, ni moins violent que les jeux du genre et s'est révélé un jeu assez fade, mais qui a connu un certain succès grâce au buzz.

En 2016, le studio revient avec un autre shooter, IS Defense, tout aussi controversé que le premier, car reposant totalement sur une propagande anti-daesh. Il conduit le joueur à vouloir "défendre le vieux continent" contre l'État islamique. Ici, le joueur devra défendre l'Europe d'une invasion de l'État islamique en 2020. Le studio continue de jouer sur la provocation pour faire le buzz. Pourquoi changer une méthode qui fonctionne ?

En 2017, changement de registre. Le studio développe un jeu de stratégie temps réel historique du nom de Ancestors. Le jeu nous propose quatre factions, Vikings, Germains, Slaves et Anglo-Saxons, chacun disposant d'une campagne propre. On pourra basculer en vue intérieure lors des affrontements, pour apprécier les capacités du moteur de jeu, l'Unreal Engine 4.

Jeux-vidéo

Destructive Creations a participé au développement, à l'édition, à la distribution ou à l'exploitation des jeux-vidéo suivants.

Ancestors
Jeu-vidéo, 2017
Développeur
DéveloppeurPologne

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.