Travian Kingdoms

Travian Kingdoms


Développeur Travian Games
Editeur Travian Games
Exploitant Travian Games
Distributeur Travian Games

Plateformes Navigateur web
Genres Gestion, stratégie, historique

Statut Bêta-test public
Bêta ouverte Mai 2015
Sortie 2015

Modèle économique Acquisition du jeu gratuite, sans abonnement, avec microtransactions

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français x

PEGI Inconnu
Dans la droite ligne du premier Travian lancé en 2004, Travian Kingdom rejoue les grands conflits gallo-romains, mais dans une version revue et corrigée, enrichie en terme de gameplay et amélioré graphiquement.

Présentation modifier

Dans la droite ligne de Travian, jeu de gestion / stratégie lancé en 2004 et connaissant un solide succès populaire, Travian Kingdoms (lancé en 2015) se veut une version revue et corrigée de l'original, y ajoutant de nouvelles fonctionnalités et en améliorant les graphismes.
Comme le premier opus, Travian Kingdoms rejoue les principaux conflits gallo-romains. Le joueur incarne un héros romain, gaulois ou teuton (avec cette fois la possibilité d'en personnaliser l'apparence et chaque peuple a des avantages spécifiques) et devra faire prospérer un village pouvant devenir un véritable royaume dirigé par un roi (un joueur), composé de fiefs gérés par autant de gouverneurs (d'autres joueurs ayant juré allégeance au roi).
Pour faire prospérer son village, le joueur devra notamment collecter des ressources (exploiter des mines de fer, cultiver des champs de céréales, extraire l'argile de carrières et couper le bois de forêts), mais aussi le défendre notamment contre les repaires de malandrins situés alentour et dans lesquels on trouve aussi des ressources (des assauts notamment menés dans le cadre de quêtes scénarisées). Autant de ressources qui serviront à ériger des bâtiments, qu'il conviendra d'améliorer progressivement (pour les rendre plus efficaces, mais aussi plus couteux à entretenir).

Pour peu qu'un gouverneur obtienne la confiance de son roi grâce à ses actions (notamment en luttant contre les bandits locaux, mais pas uniquement), un joueur pourra obtenir de nouvelles parcelles où installer de nouveaux villages qui pourront à leur tour se développer et développer des synergies avec leurs voisins. Les bannerets gagnent donc en puissance et le roi pourra alors en profiter pour "lever le ban", c'est-à-dire réunir les armées de l'ensemble de ses gouverneurs pour lancer des assauts contre les autres rois de l'univers de jeu et ainsi continuer d'étoffer son royaume.

Sociétés liées modifier

La liste ci-après répertorie les sociétés liées à Travian Kingdoms.

Travian Games
Société, 2004
Développeur, distributeur, éditeur, exploitant

Informations complémentaires modifier

Travian Kingdoms est distribué en free-to-play. La base du jeu est donc jouable gratuitement depuis un navigateur web (et à terme également sur plateformes mobiles).
La boutique permet notamment d'acheter des ressources (très utiles, très vite consommées et pouvant être pillées par les autres joueurs), voire d'augmenter les pourcentages de production des bâtiments de son village (pour produire des ressources plus vite). Pour éviter d'avoir (trop) recours à la boutique, les joueurs peuvent néanmoins aussi collaborer étroitement pour procéder à des échanges de ressources.

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.