Prison Server

Prison Server


Développeur Inconnu

Plateformes Windows
Genres Action, jeu de rôle, contemporain

Statut Disponible
Bêta fermée Juillet 2006
Bêta ouverte 21 septembre 2006
Sortie Novembre 2006

Modèle économique Acquisition du jeu payante, avec abonnement obligatoire, sans microtransaction

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français

PEGI Déconseillé aux moins de 18 ans Déconseillé aux moins de 18 ans
Comme son nom l'indique, Prison Server plonge le joueur au coeur d'un quartier de haute sécurité, dans la peau d'un détenu, susceptible de rejoindre ou prendre la tête de gangs et d'affronter d'autres joueurs en mode PvP.

Présentation modifier

Présenté comme un MMOG tranchant radicalement avec les classiques du genre (où pullulent elfes et orques), Prison Server entend plonger le joueur dans le quartier de haute sécurité d'une prison.
Dans cet univers confiné, le joueur incarne un détenu susceptible de rejoindre (voire de prendre la tête) de gangs de prisonniers, ou « devenir plus fort pour acquérir un réel respect ».

Prison server intègre également un système de PvP permettant aux « prisonniers » de s'affronter (au tour par tour) et augmenter leur influence.

Informations complémentaires modifier

Prison Server est un MMORPG qui s'adresse à un public adulte. Le contenu des conversations présentes dans Prison server est potentiellement « cru et agressif » (que ce soit dans les quêtes ou discutions avec les PNJ).
La violence est autant descriptive que graphique et le jeu propose un contenu « gore, sadique et sanglant [...], des récits de tortures et mutilations » dans les quêtes et descriptions d'objets.
Un contenu explicitement sexuel (graphiquement et descriptif) est présent dans les quêtes et discussions des PNJ de Prison server. Une « nudité limité » est également incluse dans le jeu.
Prison server intègre également un contenu « susceptible de choquer les joueurs croyants » par son contenu ouvertement blasphématoire.

L'équipe de développement de Prison server rappelle que leur jeu ne s'adresse PAS à un public jeune et invite les parents à rester vigilants.

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.