HordeGame

HordeGame


Développeur Inconnu

Plateformes Navigateur web
Genres Action, gestion, stratégie, fantastique, médiéval

Statut Disponible
Sortie 30 juin 2010

Modèle économique Acquisition du jeu gratuite, sans abonnement, sans microtransaction

Localisation
Interf. Textes S.T. Voix
français x

PEGI Déconseillé aux moins de 12 ans Déconseillé aux moins de 12 ans
Il est dit que ce monde n'a pas toujours connu la guerre. Les anciens récits racontent comment les elfes étaient avant leur déchéance. Ils étaient alors appelés «elfes de lumière» et apportaient vraiment la lumière autour d'eux.

Présentation modifier

En ce temps seuls trois races existaient, les elfes de lumière, première race à avoir peuplé ce monde. Fils direct du grand créateur dont le nom s'est aujourd'hui perdu, le temps n'affecte pas leur vie. On dit que leur existence est liée à ce monde et qu'ils sont condamnés à l'observer jusqu'à sa fin.

Apparurent ensuite les nains, modelés par les dieux impatient de voir ce monde se peupler et ne pouvant attendre l'avènement des hommes. Ils furent créé de la terre et du roc ce qui leur donna une constitution et une résistance remarquables. Si les nains subissent les effets du temps, les premiers pouvaient vivre jusqu'à mille années en gardant leur vigueur.

Avant l'arrivée des hommes, les dieux vivaient encore parmi elfes et nains. La plupart préférant largement la compagnie des elfes dont les chants et le raffinement étaient sans égal. En ce temps les nains et les elfes cohabitaient en paix et ne se vouaient pas encore la haine qu'on leur connaît aujourd'hui. Certes leurs objectifs étaient différents mais le monde était assez vaste.

Apparurent alors les hommes, comme les elfes ceux-ci sont directement issus du créateur et pourtant complètement différents. Si les elfes sont nés immaculés par la lumière, raffiné et déjà remplit de dons naturels, l'homme naquit comme une espèce craintive, ignorante et sale. Les dieux en furent déçus et laissèrent les hommes de côté. Eux qu'ils attendaient depuis si longtemps, eux en qui leur père avait placé tant d'espoir, prédisant leur avènement, apparaissait pire que des animaux.

Seuls un des dieux, dont le nom maudit ne peut plus être prononcé, s'intéressa aux hommes. Il les observa longtemps et finalement se montra à eux. Les hommes furent effrayés et pour les rassurer le dieu leur donna un cadeau : le feu.

Ce que n'avait pas prévu ce dieu c'était que les hommes se servir très rapidement du feu à des fins différentes des autres races. En effet les humains commencèrent à brûler des forêts entières pour s'installer. Pour les elfes ce fut une période de tristesse car chaque arbre, chaque plante était née avec eux. Ils se rendirent chez les hommes pour leur demander d'arrêter et furent reçu chez celui qui les dirigeait. Ce dernier les reçu et leur promis de stopper le défrichage.

Pourtant un autre plan avait naquis dans sa tête. Ses hommes avaient trouvé un moyen d'utiliser le feu pour créer des matériaux plus dur que tous les autres. Ils fabriquèrent ainsi les premières armes de ce monde et sans prévenir ils attaquèrent les elfes.

Ceci fut la première guerre de ce monde et il est dit que beaucoup tombèrent. Si au début les elfes restèrent ébahis devant la violence et la mort qu'ils n'avaient jamais connus, ils se ressaisirent vite et commencèrent à fabriquer des arcs plus efficients que ceux utilisés pour la chasse. Les nains ne participèrent pas à cette guerre car le commerce avec les elfes leur rapporté beaucoup de richesses et les armes des hommes les intéressaient. Au final si les hommes firent beaucoup de mort sur leurs premières attaques ils furent vite fauchés par les archers elfiques qui se découvrirent un don pour le combat furtif.

Les elfes s'étaient rassemblés et Finwë, l'un de leur meilleur combattant et que tous écoutaient pris la parole. Il demanda que les forces elfiques s'unissent une dernière fois pour éradiquer le royaume des humains de ce monde avant que ceux-ci ne causent plus de dégâts. Il fut acclamé par la plupart mais c'est ce moment que les dieux choisirent pour apparaître.

Ces derniers demandèrent l'arrêt immédiat de la guerre et le pardon des elfes pour les hommes, désignant comme vrai coupable le dieu qui avait donné le feu aux hommes. Les elfes qui tenaient toujours en grand respect leurs dieux acceptèrent donc mais Finwë garda une rancœur au fond de son âme. Le dieu incriminé eut une telle colère envers ce jugement qu'il s'exila du royaume des dieux pour vivre sur terre.

Personne ne sait ce qu'il fit durant longtemps mais il est dit qu'il gagna la confiance des nains, leur apprenant des techniques de sidérurgie qui firent leur renommée. Il est dit qu'il attisa ensuite leur convoitise faisant miroiter les trésors des elfes. Il est dit aussi qu'il aida les hommes à se développer et à acquérir plus de pouvoirs. Pourtant si les relations entre les nains et les elfes se dégradèrent, celles entre les hommes et les elfes devinrent bien meilleures. L'humanité entra alors dans son âge d'or, seul un empire existait et à sa tête un roi bon régnait. En ce temps-là les hommes avaient encore des durées de vie d'un cinq centaine d'années pourtant la peur de la mort se renforçait au contact des elfes que n'affectait pas le temps.

Les rois se succédèrent et cette angoisse devint de plus en plus préoccupante. C'est sous le règne de Maelwys le grand que le dieu maudit décida de se manifester de nouveau. Allant trouver l'empereur il lui fit miroiter la vie éternelle accessible selon lui mais que les elfes ne voulaient partager. L'esprit de Maelwys fut facilement corrompu car sa force lui faisait mal vivre son vieillissement. Il donna alors l'ordre de capturer tous les elfes du royaume et fit construire une prison souterraine pour les y enfermer. Finalement son âme, complètement dévoré par le mal le poussa à accomplir des expériences terribles sur ces prisonniers. Il est dit que c'est ici que furent créés orcs et gobelins respectivement en croisant elfes avec nains et humains avec elfes.

Les elfes qui ne vivaient pas parmi les humains commencèrent de s'inquiéter de ne plus avoir de nouvelles de leurs amis et des messagers furent envoyés mais aucun ne revint. Finwë choisit ce moment pour se manifester et prendre la tête d'une armée énorme pour aller voir de quoi il retournait chez les humains. Et la sombre toile de celui qui allait devenir un temps le seigneur des ténèbres se mit en place.

Les nains profitèrent que le gros des troupes elfiques avait suivi Finwë pour attaquer et s'emparer des richesses des elfes. Aveuglés par la cupidité ils massacrèrent et pillèrent les elfes.

Chez les humains, c'est la fureur des elfes qui fit rages. Quand ceux-ci apprirent ce qu'il était arrivé à leurs amis, leur colère fut sans limite. Leur armée se dirigea directement au palais de Maelwys qui les attendait avec son armée. Le combat fut violent et il est dit que Maelwys et Finwë se rencontrèrent et s'affrontèrent sur le champ de bataille. Il est dit aussi que leur duel dura un mois entier, faisant trembler la roche mais que finalement Maelwys fut mortellement blessé et s'enfuit. Il se cacha dans la prison souterraine et commença d'agoniser. Il sentait la vie le quitter quand le seigneur de ténèbres apparut et lui proposa un pacte. Il lui donnerait la vie éternelle à lui et à ses enfants mais Maelwys devrait en échange lui donner son âme. Maelwys accepta dans un souffle et le maudit dut faire appel à tous ses pouvoirs pour finalement créer le premier des Mort Vivant.

Finwë et son armée étaient devant les portes de la prison quand celles-ci s'ouvrirent sur Maelwys le damné et une armée d'orcs et de gobelins. Les elfes présents furent écœurés de cette vision emplie d'une telle noirceur. Mais quand ils comprirent que les créatures devant eux avaient autrefois été des elfes leurs cœurs résonnèrent d'une lourde colère. Pourtant leurs pertes avaient été lourdes et l'armée qui se tenait face à eux était nombreuse et ils furent vite écrasés sous le nombre.

Ceci marqua le début de la troisième guerre. Beaucoup d'hommes se rangèrent aux côtés de Maelwys et ce malgré son armée des ténèbres. Les autres s'enfuirent se réfugier dans les collines du pays de Dun.

Les rares survivants de l'armée de Finwë rapportèrent le corps agonisant de leur général mais ne trouvèrent que les ruines laissées par les nains. Résignés ils pansèrent leurs blessures, cachés dans la forêt. Ils ne purent que regarder une armée de morts vivants, orcs et gobelins achever de détruire ce qu’ils avaient mis des siècles à édifier. Finwë étendu, là, ne dit rien mais son œil s'alluma d'une ardeur que l'on avait jamais vu dans l'œil d'un elfe.

Les années passèrent et les elfes vivaient maintenant dans la forêt noire qui était une des plus vielles de ce monde. Leur nombre n'était pas assez inquiétant pour inquiéter Maelwys qui s'occupait maintenant de renforcer ses troupes afin d'envahir le pays des nains. Quand il se sentit près il attaqua mais fut fort surpris par les armes que les nains avaient développées. Son armée fut défaite et il s'aperçu bien vite que les orcs et gobelins qui le suivaient le faisait uniquement par peur mais qu'en cas d'échec leur désertion était immédiate. Il se retrouva donc très vite affaibli, son armée n'étant plus formée que de son engeance maudite et dut se résigner à rejoindre son royaume où il fut assassiné par un capitaine ambitieux. Ainsi pris fin la grandeur et la décadence de Maelwys dernier empereur des humains et premier des Mort Vivant, celui qui a donné naissance aux orcs et gobelins.

Finwë quant à lui profita le retrait des troupes de Maelwys du territoire des nains pour infiltrer celui-ci. Son armée n'était pas très grande mais chacun s'était longtemps entrainé pour la vengeance qui allait arriver. Ils étaient sur le point de commencer leur attaque quand les dieux qui avaient disparus depuis si longtemps apparurent. Comme la dernière fois ils demandèrent à Finwë d'oublier son projet et de ne pas entacher l'âme des elfes. Cette fois Finwë ne les écouta pas. "Où étiez-vous pendant que mon peuple se faisait exterminer? Aujourd'hui ma race n'a plus rien à voir avec vous, vous avez choisi de ne pas intervenir par le passé, renouvelé ce choix maintenant et laisser s'accomplir la colère des elfes. Vous les dieux je vous maudit!". Il est dit qu'après ces paroles si dures les compagnons de Finwë se regardèrent hésitant et que les dieux se retirèrent dans un chant de tristesse à fendre l'âme. Pourtant avant de se retirer définitivement du monde ils attrapèrent le seigneur des ténèbres, le dieu maudit qui avait été à l'origine de tous ces événements, l'enchainèrent et l'emmenèrent avec eux dans le néant auxquels ils retournèrent.

Les elfes attaquèrent alors les nains et se montrèrent sans pitié. Pourtant les nains étaient très résistants comme il a été dit plus tôt et ce fut une guerre qui dura longtemps. Les elfes durent devenir de plus en plus implacables aux combats et perdirent peu à peu lumière, leur apparence s'assombrit et ainsi naquirent les elfes des ténèbres.

C'est au cours de la 5673ème année de guerre que Finwë tomba dans une embuscade tendu par des gobelins. Ainsi mourut celui qui a entrainé malgré lui la déchéance des elfes. Et ainsi finit la seconde époque, celle des grandes guerres. Les elfes se séparèrent, attirer par l'obscurité et dépourvus de chefs. Le royaume des nains recula jusqu’aux montagnes à cause des attaques conjuguées des orcs, gobelins et mort vivants qui eux s'étaient déjà depuis longtemps regroupés en tribus guerrières.

Mais 300 ans plus tard, un chef orc nommé Kortek apparu avec une force inégalé que seuls les dieux avait pu doter. Ambitieux, il défia Gortag, le roi des gobelins où la ruse et l’agilité lui donnait de très forts avantages. Mais la ruse et l’agilité ne servit pas contre Kortek. En effet, la lame de Gortag ne parvint pas à transpercer la peau de l’orc. Celui-ci riposta avec une haine farouche et décapita le gobelin. Ces ainsi que ce séparèrent les orcs et les gobelins. Les troupes gobelines se replièrent dans les marées hors d’atteinte des orcs. Kortek mourut d’une mort inexplicable mais une certaine rumeur parle d’une magie combinée de cinq mages envoyés par chacune des races.

Depuis ce monde est dévorés par les guerres de cette multitude de royaumes et attend l’avènement des seigneur qui pourront tous les fédérer.

Systèmes de jeu modifier

Vous commencez par créer votre peuple en choisissant son nom, sa race, et le lieu où il prospèrera. Ces choix sont très importants et définitifs. Chaque race à ses troupes à elle, ses avantages et ses inconvénients. La liste est disponible sur la page race.

Les mondes n’influent pas sur la jouabilité mais sur les joueurs avec qui vous évoluerai. Ils permettent notamment d’éviter le problème des multi-comptes (plusieurs comptes par personne qui nuit au jeu). En effet, ceci permet que plusieurs personnes ayant le même pc puissent avoir un compte ou que le même joueur ait plusieurs comptes sans que les autres joueurs soient désavantagés.

Une fois le compte créé, vous pourrez commencer à le développer en commençant par les bâtiments très important pour le développement de son peuple, en effet vous pourrez augmenter vos productions, vos stockages, et les bâtiments pour créer les unités militaires.

Les unités peuvent recevoir des spécialités qui permettent d’avoir des soldats plus puissant mais pour un cout plus élevée. Elles ont aussi un statut qui permet de choisir combien de soldats défendront votre cité, combien à l’inverse seront près pour partir à l’assaut ou encore combien vous laisserez au repos et à l’abri.

En combattant vous gagnerez des points de prestiges et d’expériences. De plus, vous connaitrez la population de votre village qui augmentera ou baissera selon les constructions faites ou détruites, les soldats créés ou éliminés, etc… Ces 3 facteurs (population, prestige, expérience) permettent d’établir un classement des meilleurs joueurs en temps réel.

Enfin vous pourrez discuter de diplomatie avec les autres joueurs en vous alliant ou même en créant ou rejoignant une horde. Vous pourrez ainsi vous forger une base solide d’alliés pour contrer les attaques et lancer de vastes offensives.

Configuration requise modifier

Navigateur web récent ainsi que la dernière version Adobe® Flash® Player.

Informations complémentaires modifier

En ce monde, six races se battent pour affirmer leur suprématie. Humain, nain, gobelins, orcs, morts vivants et elfes se livrent depuis des temps immémoriaux une guerre sans merci, et des alliances inter-races ont déjà vu le jour, grâce aux puissantes hordes.

Liens

Cet article est incomplet ou comporte des erreurs ? Partagez vos connaissances.

Cet article est sous licence libre Creative Commons paternité partage à l’identique.
Vous souhaitez le réutiliser ? Incluez un lien vers cette page et mentionnez la licence.