Critiques de Deyonara

  • 6 nov. 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    Mask of the Betrayer s'est ajouté sans aucun problème à une installation toute fraîche de Neverwinter Nights 2. Seules les mises à jour du jeu de base pourraient rendre l'installation un peu acrobatique.

    Une fois l'étape franchie, on pourra remarquer l'amélioration flagrante du moteur du jeu. Les graphismes peuvent désormais être appréciés à leur juste valeur.

    Mask of The Betrayer offre un scénario beaucoup plus mâture que ce que l'on a pu voir dans Neverwinter Nights 2. Et l'existence de deux facettes du monde suggère bon nombre de secrets à découvrir. Les nouveaux compagnons ont un côté exotique digne de Planescape Torment. Et bien que leur nombre soit plus limité, il permet au joueur de se concentrer sur son personnage. Pour faciliter l'immersion rapide, il est possible de choisir un personnage pré-établi, ou de créer un personnage niveau 1 que l'on pourra mettre automatiquement à niveau. Cela simplifie le processus de création, et permet aux néophytes de ne pas se soucier des règles dès la création. Pour les plus endurcis, il y aura toujours le choix de monter chaque niveau manuellement.

    Pour les concepteurs en herbe, le contenu de Mask of The Betrayer est d'excellente facture. Chaque créature, objet ou décor pourra trouver aisément sa place dans un module.

    Mask of The Betrayer tient ses promesses. La campagne pourrait laisser sentir une durée de vie un peu plus courte que le jeu de base. Mais après tout, c'est une extension. Les joueurs, autant que les concepteurs, n'auront pas été mis de côté. L'effet "mises à jour" reste cependant ennuyeux, mais une fois le cap passé, ce n'est que du bonheur.
    Publié le 6 nov. 2007 à 22:34, modifié le 6 nov. 2007 à 23:44
  • 12 mai 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    On pouvait être un peu perdu en arrivant une première fois sur ce jeu. Peu d'aide, aucun tutoriel pour démarrer... A moins de connaître D&D3, on pouvait avoir l'impression de décrypter des hyéroglyphes, mais...

    Les graphismes attrayants, une ambiance sonore bien réalisée pourrait pousser un profane à continuer l'exploration du scénario. Mais malgré une campagne plutôt bien ficelée, l'histoire n'était pas à la hauteur de ce qu'aurait pu offrir l'éditeur. Le joueur parcourt cette campagne solo comme ligne droite très jolie, mais un peu trop droite...

    Et survint l'éditeur, sans doute l'un des meilleurs outils mis à disposition du grand public. Des possibilités énormes, constamment mises à l'épreuve par de nombreux programmeurs. Bioware a "offert" aux joueurs des outils relativement simples d'utilisation, permettant à ceux-ci de créer leur propre univers. On peut affirmer que Neverwinter Nights est encore d'actualité. Qui plus est, c'est un jeu bien réalisé qui a su rester modeste avec la plupart des configurations. It il n'y a pas eu besoin d'une machine de guerre pour le faire tourner convenablement.


    PS : ma notation concerne le jeu dans son état. Si l'on prend en compte les modules mis en lignes par la communauté, la notation de certains points négatifs peuvent être reconsidérés.
    Publié le 12 mai 2007 à 01:43, modifié le 12 mai 2007 à 09:19
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 12 mai 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Une campagne solo un peu longue à démarrer, mais le tutoriel un peu bon-enfant est ceci-dit assez complet. Et malgré la possibilité de passer ce dernier, on peut avoir tendance à s'endormir pendant les premières heures de jeu. Après ce premier obstacle passé, le scénario devient plutôt prenant, même s'il est assez dirigiste. De plus, cette campagne nous montre un bel aperçu de ce que l'éditeur (et beaucoup de temps libre) peut nous permettre de faire.

    Mais c'est dans les outils de conception que NWN2 prend sa véritable ampleur. Beaucoup moins simple à manier que celui de NWN 1er du nom, l'éditeur offre un panel d'outil des plus complets afin de contenter les créateurs de modules.

    Dommage cependant que NwN2 soit aussi gourmant en ressources. Car il réclame beaucoup afin de tourner convenablement, ne serait-ce qu'une très bonne carte vidéo pour profiter pleinement des graphismes du jeu.


    PS : ma notation concerne le jeu dans son état. Si l'on prend en compte les modules mis en lignes par la communauté, la notation de certains points négatifs peuvent être reconsidérés.
    Publié le 11 mai 2007 à 17:56, modifié le 12 mai 2007 à 09:20
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques