Critiques de Symilde

  • 31 janv. 2016
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    8 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    J'ai testé Bless durant la bêta ouverte, j'ai d'abord commencé sans pack de langue, puis j'en ai mis un par la suite (le jeu étant très intuitif, la traduction n'est vraiment nécessaire que pour les compétences) .

    1. Création de personnages
    Le jeu m'a tout d'abord fait une très très forte impression de part la création de personnages. Très poussée et simple d'utilisation (pas aussi poussée que Black Desert Online sur les cheveux, mais le reste y est) , il est aisé de faire un personnage unique. 
    De base, il n'y a que des visages typés asiatiques, un peu comme Aion, mais en modifiant (soit par les réglettes, soit en cliquant et bougeant des parties du corps) , on arrive a obtenir des visages occidentaux sans trop de difficultés.
    Les couleurs sont belles, mais je regrette l'absence de rouge pour les cheveux (on peut faire rose...) .

    Donc, passé une heure sur la création de personnages, je débute l'aventure tout en coréen - ça tombe bien, je ne pourrais pas vous spoil l'histoire.

    2. Premiers pas
    Les cinématiques s'enchaînent agréablement, utilisant le moteur du jeu, pas de chichis. Puis à nous de commencer. L'interface est assez sobre, plein de boutons en haut à gauche, mais ce sont des raccourcis visuels aux habituels "I: inventaire, C: Character...", donc assez intuitif si on a déjà joué a un ou deux MMO. 
    Le déplacement peut se faire en ZQSD, ou au clic. 
    La sélection des cibles par tab ou par clic si vous avez choisi cette option dans la création de personnages. Sinon la seconde option vous permet de cibler ce qui est devant le curseur en "mode visée", c'est sympa, mais je préfère clic et tab (je fais soigneur sur tous les jeux où je pose les pieds) .
    La quête principale est tracée sur la carte et en jeu, mettant des petits points sur le sol pour qu'on y aille, c'est sympa, ça évite qu'on se perde, je crois que c'est désactivable (ce que je ferai quand il sortira dans nos contrées) .
    Le monde est magnifique, et monter sur le sommet d'une montagne et regarder le paysage est juste quelque-chose de fantastique.
    Les attaques, les compétences à utiliser sont comme les principaux MMO, pas de révolution !

    3. Montée de niveau, XP, quêtes, et compétences
    Les quêtes s'enchaînent assez bien, et vous avez les habituelles quêtes FedEx (parler à X, apporter ça à Y...) , des quêtes pour tuer les mobs (tuer X mobs) , des quêtes d'enquêtes (retrouvez bidule, qui vous dit de tuer X mobs...) , des quêtes d'escorte aussi... Bref, il y a tous les types de quêtes qu'on peut trouver sur l'ensemble des MMO, quand il n'y a plus rien à inventer, il suffit de reprendre.
    Il y a également des World Boss, et ça fait vachement plaisir, comme sur Lineage 2.
    L'expérience est assez rapide, car si on commence à taper tous les ennemis, ça débloque des entrées dans les bestiaires, ce qui vous force à taper davantage de mobs et à obtenir de l'expérience supplémentaire. Cet aspect bestiaire est très important car on peut assez vite se retrouver très juste pour les niveaux et mobs à affronter.

    Les quêtes peuvent vous emmener dans des "instances" solo, afin de pouvoir tuer un mob tranquillement etc. pour éviter d'avoir 500 personnes faisant la même quête, et rendant l'endroit invivable. Ces instances n'ont aucun temps de chargement, on remarque notre entrée / sortie quand il y a un effet bleuté, à la Assassin's Creed quand on découvre un nouvel endroit. Je n'ai pas pu tester si ces instances peuvent se faire en équipe.

    Les compétences maintenant, et c'est quelque-chose que j'apprécie particulièrement.
    Il y a des compétences classiques, passives, et un autre type (de mémoire) . Chacune de ces catégories est limitée, ce qui vous donne environ une douzaine de compétences possibles (possible de débloquer d'autres lignes, ce qui multiplierait les compétences possibles... cependant à voir si c'est interchangeable en combat) .
    Elles s'apprennent avec les niveaux, et via des livres que l'on a dans des quêtes, et chez un marchand comme dans Lineage 2.
    Les compétences peuvent débloquer des combos qui leurs sont propres. Par exemple : une compétence magique qui repousse un ennemi, si celui-ci tombe, alors on peut appuyer sur R pour déclencher une sorte de "fatality" dans les deux secondes.
    L'aspect Heal, Tank et DPS est très présent, et il est important de ne pas "overheal", car la mana disparaît vite.

    4. Conclusion
    Pour moi, Bless est le successeur de Lineage 2. Magnifique graphiquement, qui reprend les aspects "old-school" tout en reprenant ce qui marche dans les MMO récents.
    J'ai mis 9 et non 10, car il y a quelque-chose qui me chiffonne, c'est le manque (de ce que j'ai vu) de personnalisation des équipements. Pas de teinture, ni de "mirage / équipement d'apparence". C'est très dommage surtout pour un jeu aussi beau que celui-ci, c'est la seule et unique fonctionnalité que je demande !
    Vivement les annonces de sorties aux États-Unis et en Europe !
    Publié le 31 janv. 2016 à 11:56, modifié le 31 janv. 2016 à 17:33
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 avril 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    14 personnes sur 20 ont trouvé cette critique utile.
    Je pense avoir assez d'expérience dans ce jeu pour faire une critique. Bien sûr, tout ce qui suit reste mon point de vue, mais comme on m'en laisse la liberté, alors le voici !
    Je vais aborder le jeu sous plusieurs aspects.

    Les graphismes

    Qu'ils sont beaux les graphismes !
    Et pourtant, le jeu n'est même pas DX11. Le moteur graphique rend vraiment de beaux rendus sans pour autant nécessiter une super-carte-graphique-de-la-mort. Quand le jeu sera en bêta/sortira en Chine, nous aurons droit à la version DX11, et je me demande vraiment ce que ça va donner tant le jeu est vraiment soigné, agréable et beau à l'instant où j'écris ces lignes. Tout est perfectible, cependant le jeu ombres & lumières, ainsi que les reflets sur les textures du jeu sont vraiment bien faits. Au niveau "graphisme", je ne pense rien pouvoir reprocher tant tout est soigné et harmonieux, ESO pourrait bien avoir quelques leçons à prendre.

    L'avancée

    Faire un job, c'est bien, tous les faire c'est plus "chiant".
    En effet, les quêtes, l'histoire, tout est fait pour pouvoir satisfaire les 50 premiers niveaux (voir 20 niveaux d'un autre job). Ceux qui veulent faire tous les jobs (combats & crafts) risquent de devoir farmer les donjons, aléas, et mandats.
    Cependant, mieux vaut un jeu où nous pouvons tout faire, qu'un jeu où nous sommes bloqués à quelques jobs que l'on trie, sans pouvoir changer à la volée.
    C'est critiquable de en pas avoir assez de quêtes pour tous les jobs, cependant en regardant de plus près, on n'a pas trop à critiquer tant les quêtes sont nombreuses, et plongent le joueur dans l'univers du jeu.
    Des quêtes décalées, drôles, sérieuses, politiques... il y en a pour tout le monde, et ça apporte beaucoup.
    Le système de quête est classique, mais tous les jeux qui veulent "révolutionner la prise de quête" ne font rien d'autres que modifier l'interface. Donc, pas de faux pas.

    Le haut-niveau

    Récemment j'ai vu quelqu'un écrire dans un canal général : "Je suis enfin Invocateur 50, que dois-je faire maintenant ? ". A part lire les suites de quêtes, il y a les primordiaux brutaux, et extrêmes (de gros monstres à tuer). Même s'ils sont "simples" pour les vétérans, ils relèvent d'un véritable challenge pour ceux qui les atteignent juste. En plus de cela, rajoutons Bahamut, les quatre premiers étages sont assez abordables, le reste beaucoup moins.
    La difficulté, vous pensez connaître sur WoW (vanilla ou autre) , SWTOR, GW2, Rift ? C'est peanuts à côté du contenu de Final Fantasy XIV.

    Le jeu n'est peut être pas parfait, mais l'équipe de développement est compétente et la communauté très présente, en plus de Naoki Yoshida. Les mises à jours apportent toujours un plus.
    Les mises à jour majeures (tous les 3 à 4 mois) apportent suffisamment de jeu pour patienter la mise à jour suivante. Le Housing personnel arrive, une nouvelle classe plus un job sont prévus, une nouvelle zone aussi, sans compter les étages de la tour de cristal, les suites de quêtes, les primordiaux, etc... Tant de pistes déjà abordées/utilisées, et beaucoup d'autres dans les cartons.

    Final Fantasy XIV est un jeu où il fait bon vivre. (Si on y est 24h/24h, c'est normal d'y voir un peu de lassitude, comme partout). Mais, là au moins, je paie un abonnement, c'est pas pour rien tant l'équipe apporte de nouvelles choses au gré des mises à jour et des semaines. Ce n'est pas un jeu parfait, il n'y en a pas, mais le jeu s'épanouit sans cesse, permettant aux joueurs d'en faire autant en son sein.
    14 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques