Critiques de Goldencrown

  • 1 mai 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 2 ans.
    14 personnes sur 22 ont trouvé cette critique utile.
    Depuis quelques temps sur la version coréenne, j'ai découvert avec plaisir ce MMO. Mais j'ai rapidement déchanté. En voici les explications :

    - le housing est mal fichu. Vous devez acquérir plusieurs bâtisses pour réaliser différentes tâches. Pourquoi ? N'aurait-il pas été plus simple de tout regrouper dans un seul bâtiment ? Une anecdote : j'ai trois entrepôts censés recueillir les produits de mes fermes et autres exploitations. Et bien non, vous rentrez, le bâtiment est vide de vide. Il aurait été avisé de le voir rempli pour plus de réalisme ;
    - les combats sont rébarbatifs et trop faciles. Aucun challenge ;
    - pas de trade 1 V 1 ;
    - cashshop avec items de boosts ;
    - cashshop avec des emplacements dans votre banque (j'ai été rapidement à court de place, obligé de faire le tri dans des choix cornéliens) ;
    - hôtel des ventes où l'on retrouve les items du cashshop (se vendant une fortune bien entendu) ;
    - le système cumulatif des points de vigueurs (ou points d'actions, ceux-ci vous servent à peu près à tout) sur plusieurs personnages. Quel intérêt, sinon vous faire reroll et tant qu'à faire, dépenser votre argent dans leur cashshop avec des skins d'armures ?
    - un monde immense, beau, graphiquement très travaillé... mais monotone, même végétation, mêmes arbres, mêmes bâtiments... dommage ;
    - du grind dans vos crafts. Pourquoi pas, après tout ? Je ne déteste pas relever le challenge mais tout devient fastidieux rapidement, d'autant que quelque soit votre lieu, vous avez le sentiment de refaire ce que vous avez fait une heure plus tôt car le paysage n'a quasiment pas changé ;
    - la répétition des trade runs, vos déplacements commerciaux ;
    - une expérience solo. Jamais je n'ai eu besoin d'aide pour mes quêtes. Celles-ci sont toujours d'une aisance affolante. Les Worldboss de quête sont une farce ;
    - les châteaux de guildes sont construits (à l'inverse d'ArcheAge).


    Les points positifs :
    - pas de téléportation (et j'ai aimé cet aspect voulant un monde plutôt réaliste) , d'autres détesteront, c'est une question de goût ;
    - un craft très riche et complexe ;
    - graphismes et personnalisation à volonté de votre personnage ;
    - des villes et villages vivants, bourrés de PNJ qui animent vraiment le jeu et vous laisse un sentiment de vie dans chaque lieu où vous passez ;
    - un univers cohérent et réaliste ;
    - la gestion de vos travailleurs effectuant vos tâches dans les exploitations.


    Je vais forcément le comparer à ArcheAge sur lequel je suis resté six mois (depuis l'alpha d'Avril 2014 à la sortie d'octobre 2014) puisque BDO avait l'ambition de rependre en  mieux les fonctionnalités de ce jeu. Force est de constater qu'ArcheAge a un bien meilleur gameplay, plus riche et plus varié. Sa composante navale (piraterie, batailles navales, etc. ) est absente sur BDO. BDO a imité la dimension "trade run" avec plus ou moins de succès. C'est finalement un jeu sans saveur qui, pourtant, avait un superbe potentiel. BDO avait tout pour réussir, mais le sentiment de jouer à un RPG solo sur serveur m'a fait déprimer... Ce sentiment de solitude est angoissant, vous jouez seul, vous craftez seul, vous avancez seul. Où est le challenge et le partage ? Quel est l'intérêt de monter un personnage puisque vous ne partagez rien avec vos comparses alors que ce jeu se veux être un MMO ?
    Je joue sur le premier serveur censé être le plus peuplé... mais je ne croise que peu de monde... J'ai ouï dire que BDO était boudé des coréens et je le confirme.


    On retrouve les canons des jeux coréens associés aux besoins des marchés des MMO actuels. Vite fait, vite achevé avec un end-game censé retenir les joueurs, le tout couplé à une cashshop qui, non seulement vous donnera un avantage certain (boosts) , mais vous permettra aussi de revendre in-game ce que vous avez acheté.

    Si Trion a su pourrir le gameplay d'ArcheAge en lançant leur boutique P2W une semaine avant la sortie de septembre 2014, Daum en prend également le chemin sans en avoir l'envergure à travers un MMO fade à souhait.
    14 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 21 oct. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    2 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Ce jeu est affreusement très bien fait. Tout le problème va se résumer à ça. L'animation est superbe, les sons sont géniaux, l'ambiance est "martiale".

    Le gros HIC :
    - les cartes sont ridicules : vous spawner dans le dos de celui qui vient de vous tuer... et là : vengeance ! (à moindre frais)
    - j'ai eu l'impression d'un très, très joli jeu... qui n'est qu'une superbe boucherie sans tactique, sans skills, le tout étant d'avancer en cliquant furieusement sur le mulot.
    - encore un F2P qui veut se démarquer (Cry Engine 3) par ses graphismes superbes... mais qui ne résonnent que dans la petitesse de l'intérêt de ce jeu.
    - aucune tactique de groupe... le tout étant de rapidement éliminer ses ennemis sur des maps qui ressemblent à mon premier studio de 12m².
    - un sentiment de se sentir trop à l'étroit, la facilité déconcertante de tuer en spawnant quand ce n'est pas l'inverse.
    - il vous suffit de faire 10 pas pour tomber nez à nez avec un ennemi.
    - quand votre ennemi a un shotgun (un coup fatal)... c'est sans pitié et surtout sans échappatoire.

    Bref... amis du FPS... si vous cherchez le peps dans une aventure qui en vaux la peine... passez votre chemin...
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 oct. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 4 ans.
    Las de ne pas trouver chaussure à mon pied, j'attends avec impatience ce type de jeu sandbox !

    Après avoir passé plus de 3 ans sans relâche (en no-life à raison de 3 à 4 heures mini par jour, quand ce n'était pas de 12h à 18h par jour le week-end) sur RuneScape, j'ai tout essayé. Et j'avoue n'avoir rien trouvé de sandbox de comparable. J'ai testé la bêta de Dawntide, autre titre prometteur pur sandbox, mais la malchance m'a trouvé encore une fois. J'attends aussi Black Désert et je fais un autre pari sur Greed Monge.

    J'ai beaucoup d'attente de ce type de jeu, l'esprit : tout est à construire, rien n'est looté mis à part les matières premières. Pas de ville, c'est à vous de les faire. Pas d'instance, mais un univers à façonner par les joueur. Toutes les compétences sont disponibles (une vingtaine). Y aura-t-il du grind ?

    Et puis, bien mal m'a pris d'avoir voulu connaître l'avenir de ce jeu. Et j'apprends que le concepteur de cette idée géniale n'est qu'un gentil rêveur investisseur. Après tout, pourquoi pas. Moi aussi, j'aime à rêver au MMO parfait sans pour autant investir. Les rares vidéos misent en ligne sont le fruit de pro de Unity 3D recrutés sur des forums. Jason n'a pas les compétences (ancien vendeur de pilules aphrodisiaques, entraineur de sport de combat et agent immobilier... ). Sa deuxième campagne Kickstater devient un échec complet. Les critiques outre-Atlantique ont fait l'écho de sa non compétence dans l'univers des MMO et plus généralement des jeux et ses nombreuses menaces proférées contre ses détracteurs (menaces juridiques). Bref, un tableau pas très vertueux pour quelqu'un qui affirme être passionné de plaisir numérique.

    Mais voilà, j'ai envie d'y croire mais depuis 1 an, rien de bien prometteur, trois ou quatre vidéos en ligne. Dawntide avait fait largement mieux, sa bêta loin d'être parfaite était intéressante.

    A suivre...
    Publié le 6 oct. 2013 à 20:22, modifié le 7 oct. 2013 à 12:22
  • Plus d'autres critiques